Trois cités, trois temps, trois races. Gothique, vieux jeu, fashionista à la pointe de la mode, aventurier solitaire, gentleman post-apo ou bien biscotte beurrée, sur 3V comme à McDo, venez comme vous êtes! { Forum Rpg NC-16}
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Waiting all night

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jackpot Black
Love.Fury.Passion
Love.Fury.Passion
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 24
Localisation : Everywhere

MessageSujet: Waiting all night   Lun 5 Aoû - 19:48

. Waiting all night .

'When Jack asks for help.'
♪ Don't believe in love ♪


Gothik City, elle y était. Jack n'aimait pas cette ville. Elle détestait le fait de devoir venir quémander à ces nobles ce qu'ils n'avaient pu se procurer ailleurs. Quand ses bottes cloutées rencontrèrent la consistance duveteuse de la neige, elle frémit. Elle aimait la neige, malgré ce qu'elle représentait. Elle aimait se souvenir des batailles de neige avec son frère et elle aimait cette sensation de froid, de pureté.
Quelques jours plus tôt, sa mère l'avait averti que la situation de son père s'empirait. Et elle n'avait plus de cette herbe qui était la seule à pouvoir stopper un temps la progression de la maladie irréversible qui affaiblissait son père. Cette herbe qui poussait seulement dans la foret derrière le château de Gothik City. Alors bien sur, Jack s'était proposé pour aller la chercher. Seule. Elle préférait que Joshua et sa mère restent sur place en cas de problème.
Elle s'avança dans les rues de la cité des ombres et affronta les regards. Elle avait un style pas vraiment adapté au lieu. Des grosses bottes en cuir, un collant rayé, une petite robe noire et une veste en cuir. Elle ne supportait pas ses grosses robes gênantes. Si elle devait se battre là au moins elle serait à l'aise. Ses longs cheveux roux et frisés formaient une crinière autour de son visage rond et presque enfantin. Elle avait toujours cultivé son coté mignon.
Droit devant se tenait le château. Sombre, droit et massif. Il était son objectif. Elle devait demander une audience et attendre patiemment. Cette fois, elle n'avait pas le choix, elle ne devrait pas jouer son enfant capricieuse. Bien sur, elle ne pouvait se permettre d'échec. Si le comte avait un petit faible pour les rousses, elle se ferait le plus mignonne possible. Cette herbe au nom imprononçable mais à l'apparence si reconnaissable pourrait sauver la vie de son père. Du moins, la prolonger.
Une fois dans le château, Jack fit la moue. Nom de Dieu que cet endroit était effrayant. En fait, elle n'aurait pas dit non à la présence de son frère. Elle s'avança timidement parmi la populace venue faire ses doléance et fit la queue, toute la nuit. En vain. On ne la reçut pas et on lui demanda de revenir la semaine suivante. Minute, elle n'avait pas une semaine ! Elle ne pouvait se permettre d'attendre une foutue semaine !
Elle se faufila entre les jambes des gueux et sortit dans les jardins. Là elle vit de loin le comte, escorté par deux trois hommes. Sans doute trois gardes. Elle devait lui parler. A n'importe quel prix. Courant vers lui et le hélant de loin, elle essaya de lui parler mais elle se fit rembarrer par les gardes qui la jetèrent dans la boue et emmenèrent le Comte plus loin. En désespoir de cause, elle hurla que c'était une question de vie ou de mort pour son père.
Quand il eut disparu de sa vue, elle partit s'asseoir sur un banc et fondit en larmes. Elle avait échoué. Sûrement qu'il ne voudrait pas la recevoir maintenant. Demain, elle irait voir son oncle pour trouver une solution mais présenter elle voulait juste pleurer et pester. Pour son attente dans le vide, pour sa robe tachée, pour tout ce qu'elle haïssait dans cette ville froide et impitoyable.


« Ça m'éneeeeeeeerve ! »

Tenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: Waiting all night   Dim 11 Aoû - 13:18

A chaque fois qu'il se passait quelque chose d'extraordinaire, tout commençait de manière très ordinaire pour Emilien. En fait, cette nuit était tellement ordinaire que ça devenait extraordinaire. Il ne s'était absolument rien passé qui l'eût étonné, même un petit peu. Il prévoyait tout à la seconde. Alors, quand son espion vint le trouver, il était déjà prêt depuis de longues heures. Pourtant Zedock réussit à l'étonner.
Lorsqu'il eut entendu ce que son espion avait à lui chuchoter à l'oreille, Emilien se laissa tomber dans le fond de son fauteuil et balaya son bureau du regard, pensif.


« Une fille de Modernis... C'est plutôt inattendu. Mais je me demande bien ce qu'elle veut. Bien entendu, le protocole lui interdit de me rencontrer. Et je ne peux pas montrer clairement que je m'intéresse à elle. »

Il étudia l'hybride blond qui se tenait devant lui quelques secondes.

« Tiens toi prêt à intervenir au bon moment. »

Zedock s'inclina profondément et se dirigea vers la porte.

« Oh et... ! Habille toi correctement.
-Bien entendu monsieur le Comte. »

Une poignée de secondes seulement après que son espion ait disparu, Emilien reçut la visite d'un serviteur qui lui apprit que les nobles étaient présents pour les doléances quotidiennes. Pile à l'heure.

Les doléances furent plus ennuyeuses que d'habitude et Emilien n'était pas d'humeur à faire des mots d'esprit. Il se montra plutôt sec et efficace. Un sourire étira pourtant ses lèvres lorsqu'il la vit, de loin. Avec la description de son espion, il ne pouvait pas se tromper. Bien entendu, les gardes lui interdirent de venir lui parler.

Dans l'intention de forcer un peu le hasard, Emilien décida d'aller se promener dans les jardins. Il ordonna à pas moins de trois gardes de le « protéger ». Hors de question que quelqu'un le surprenne à lui parler dans ce qui pourrait paraître comme une excellente opportunité. Quand il eut repéré Zedock, caché derrière un arbre, il dirigea volontairement le groupe dans une direction contraire. Ce fut à ce moment là qu'il entendit les cris. Emilien fit semblant de ne pas les avoir entendus, jusqu'à ce que les autres vampires réagissent en tout cas. Il tourna la tête à droite et à gauche, faisant semblant de chercher l'origine de cette agitation, puis se laissa docilement mener à l'abri. Il reçut sans broncher l'explication trop rapide de ses gardes et retourna s'isoler dans son bureau. Tout excité, il attendit la suite des événements. Pour passer le temps, il arrangea la décoration.



Il n'avait pas besoin de prendre son temps pour reconnaître le bon moment. L'évidence lui apparaissait. Zedock attendit que le groupe comtal se soit éloigné, puis rejoignit la jeune fille en pleurs. A la demande du Comte, il avait revêtu une tenue pleine de froufrous, à la mode noble. Il devait passer inaperçu dans les couloirs du château et il s'agissait de la meilleure couverture possible. Son visage était connu par les résidents permanents, même s'ils ne le remettaient jamais complètement. Il changeait si souvent de rôle !

« Mademoiselle, debout je vous prie. Suivez moi. »

Il l'aida à se relever sans lui laisser le choix, tirant sur son bras. Elle pouvait toujours se débattre, mais il avait reçu des ordres et ferait son possible pour les exécuter, quitte à lui faire du mal.

« Quelqu'un désire vous voir. Dépêchons nous. Ne vous inquiétez pas, il ne vous fera aucun mal. »

Zedock la conduisit sans s'attarder dans le château, évitant les endroits protégés par des gardes trop zélés. Il se garda bien de répondre à ses questions, se contentant de lui ordonner de se taire. Une fois au bureau du Comte, il toqua une fois, légèrement, et fit pivoter la porte. Il poussa la jeune fille à l'intérieur et referma derrière. Il avait terminé son travail, maintenant il allait se retirer dans sa tour branlante et ôter ses vêtements qui lui grattaient la peau.


Emilien était debout devant son bureau, éclairé seulement d'un chandelier à trois branches. Lorsqu'elle entra, il la jugea du regard, rapidement, puis fit un pas dans sa direction avec un très large sourire.


« La fille de Timothée Blackforest ! Quelle joie de vous voir ! Comment allez vous ? »



Zedock Carden, espion du Comte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackpot Black
Love.Fury.Passion
Love.Fury.Passion
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 24
Localisation : Everywhere

MessageSujet: Re: Waiting all night   Dim 19 Jan - 18:42


La vie était cruelle et pour rien au monde, elle n'aurait voulu rester ici une minute de plus. Cependant, ses jambes ne pourraient la porter tant que sa crise de larmes ne se serait pas arrêtée. Elle ne comprenait pas pourquoi c'était aussi difficile de voir le Comte. Il était vieux et puissant, une gamine comme lui n'aurait rien pu lui faire. Il était plus snob que ce que l'on disait apparemment. Il était juste un vieux con puissant en fait. Avoir peur d'une fille comme elle, c'était risible. Et ses gardes n'étaient pas mieux.
Un noble à la mode la sortit de ses pensées. Elle releva la tête après avoir essuyé ses larmes sur les manches de sa veste en cuir. Il ressemblait à tous les autres nobles, mis à part le manque de faux sourire sur son visage trop lisse. Il était discret, elle ne l'avait même pas senti approcher, elle qui était d'habitude si attentive. Malgré cela, elle ne se méfiait pas beaucoup. Il devait être plus léger que les autres, voilà tout. Pas de quoi en faire une maladie.
Pourquoi devrait-elle le suivre ? Elle ne le connaissait même pas, il aurait tout aussi bien pu être un vieux pervers désaxé qui souhaitait lui faire du mal. Elle attirait pas mal les regards avec sa tenue et il suffisait de tomber sur un malade collectionneur d'originalités pour passer le reste de sa vie dans une cage. C'est hésitante qu'elle se releva, malgré l'insistance du blond. Bien sur, elle restait méfiante et tenta de s'écarter. Malgré sa bonne volonté, elle ne put se libérer et réussit juste à garder une distance de sécurité de deux bras entre eux.
Quelqu'un désirait la voir, soit. Mais ce n'était pas franchement son problème. Oh ! Et s'il essayait de la livrer au vieux pervers collectionneur qui mettait les gens en cages. Elle essaya à nouveau de faire glisser son poignet entre les doigts du noble mais sa pogne était solide et elle réussit juste à se faire mal. En désespoir de cause, elle retarda son sort en essayant de marcher le plus lentement possible. Au pire, elle crierait si fort que tout le monde serait obligé de l'entendre. Elle invoquerait l'identité de son père et sortirait son pistolet, attaché à sa ceinture. Il ne lui ferait peut-être aucun mal mais au cas où, elle avait de quoi s'occuper de lui.
Elle essaya de lui tirer les vers du nez mais il se montra bien froid et secret. Une preuve de plus en faveur de la théorie du collectionneur fou. Il y avait bien un moyen de se tirer de se mauvais pas non ? Forcément, elle devait trouver quelque chose... Le blond ne semblait pas corruptible mais peut-être réussirait-elle à faire baisser sa garde à l'autre et là … clac ! Une balle dans chaque narine !
L'autre la poussa à l'intérieur d'une pièce et elle tomba à genou, mettant un peu de la boue de sa robe sur le tapis. Quand elle se releva, le Comte se trouvait devant elle. Le choc ne la fit pas réagir tout de suite mais la voix de l'homme lui fit faire la moue. Il se comportait comme s'ils prenaient régulièrement le thé ensemble, ne s'excusant nullement de son poignet tordu ou de sa tenue fichue. Elle aurait du étaler la boue sur le tapis.


« C'est Black maintenant et vous pouvez m’appeler Jack. »

Elle s'avança à son tour afin d'être à deux pas d'Emilien Ier.

« Je vais bien mais mon père, lui, va mal. C'est la raison de ma présence ici... J'ai besoin de votre autorisation pour pénétrer dans la foret et récupérer une herbe qui aiderait à ralentir la maladie. »

Elle n'avait aucune conscience du fait qu'elle se montrait complètement irrévérencieuse. Tant pis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: Waiting all night   Lun 20 Jan - 13:26

La fille arriva et s'écrasa sur son tapis. Sa robe était crottée de boue et elle semblait sur le point de fondre en larmes. Emilien jeta un regard dur à Zedock. L'espion était peu habitué à bien traiter les gens, encore moins les filles étrangères. Il soupira et offrit son plus doux sourire à la jeune femme. Elle sembla mal le prendre et le détrompa sur son nom de famille. Oh bien sûr, les temps changeaient quand on vivait dans la ville du soleil. Il fallait s'adapter. Elle essayait peut être de le vexer ou de le foutre en rogne, mais il n'allait certainement pas se laisser aller à ce petit jeu. Il avait d'autres chats à fouetter. Alors il lui répondit poliment :

« Bien sûr, toutes mes excuses. »

Elle lui déballa ensuite la raison de sa venue ici et le visage d'Emilien s'assombrit. Son ami était malade... Il ignorait ce qu'il avait mais cela n'avait aucune importance maintenant. Sa fille connaissait un remède et elle venait quémander son assistance. Il ne pouvait bien évidemment pas le lui refuser.

« Bien sûr, s'exclama-t-il immédiatement. Zedock vous accompagnera dans la forêt. Laissez nous juste un instant, s'il vous plaît. »

Il désigna son espion d'un geste de la main et ce dernier la poussa un peu brutalement hors de la pièce, avant de fermer la porte dans un claquement sec.

« Zedock, tu pourrais tout de même te montrer un peu plus civilisé, tu ne crois pas ? »

L'espion se contenta de hausser les épaules. Emilien sortit un parchemin vierge de l'un des tiroirs de son bureau et rédigea rapidement une autorisation pour l'espion et la fille de se rendre dans la forêt. Il signa, rouleau le papier et le scella à la cire, y imprimant le loup de son emblème. Il releva ensuite la tête en direction de son espion et lui ordonna :

« Déshabille toi. »


Cinq minutes après que Jack ait été mise à la porte de son bureau, Emilien sortit dans le couloir. Il avait revêtu les habits de Zedock, quelques froufrous en moins. Ses longs cheveux d'or étaient glissés sous une casquette en laine, qui laissait s'échapper quelques mèches autour de son visage. La visière plongeait ses yeux dans l'ombre et il marcha la tête basse et les épaules voûtées après avoir fait signe à la jeune fille de le suivre. S'il avait choisi Zedock comme espion très personnel, c'était aussi à cause de son physique. Le vampire pouvait lui servir de double et lui était ainsi libre de prendre une place bien moins importante que l'était la sienne. Tout ce qu'avait à faire son espion pendant les quelques heures où Emilien serait absent, c'était de faire comme si le Comte était toujours enfermé dans son bureau à étudier des papiers. Il n'aurait qu'à dire qu'il ne voulait être dérangé sous aucun prétexte. Cette astuce avait déjà fonctionné de bien nombreuses fois.

Emilien traversa l'arrière du château d'un long pas et lorsqu'ils atteignirent les abords de la forêt, il se présenta à l'un des gardes qui patientait à l'orée. Il lui tendit son autorisation et le garde la parcourut rapidement. Il lui demanda quelques précisions, mais Emilien resta vague. « Affaire privée du Comte. » Après une légère hésitation, le garde les laissa passer.
Une fois tous les gardes hors de vue, Emilien s'autorisa un petit soupir de soulagement. Le sourire de la victoire rayonnait sur son visage. Il était tellement content de lui lorsqu'il parvenait à jouer ce genre de petits tours à ses gens !


« Alors ? Quel genre de plante vous faut il ? » demanda Emilien sur un ton un peu bourru qui cherchait à imiter celui de Zedock.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackpot Black
Love.Fury.Passion
Love.Fury.Passion
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 24
Localisation : Everywhere

MessageSujet: Re: Waiting all night   Sam 25 Jan - 13:52

Suicidal Dance ♪

Finalement, elle avait peut-être un peu exagéré. C'était vrai que ce n'était pas la faute du Comte si elle avait été maltraité. Il ne pouvait pas sans arrêt rappeler aux gens qui le prenaient pour un Dieu qu'il n'était qu'un homme normal. Parce que oui, Jack prenait Emilien Ier pour ce qu'il était : un vampire qui étai né dans la bonne famille et qui avait su s'en sortir. Elle ne disait pas qu'il n'avait rien fait d'exceptionnel mais elle ne supportait pas qu'on vénère un homme parce qu'il avait eu quelques victoires et qu'il avait fait de beaux enfants.
Sa colère retomba quelque peu quand le Comte s'excusa et que son visage s'assombrit. Quelle bêtise de croire que Timothée avait été oublié par la famille Von Dast. Il était vrai qu'il avait quitté l'armée et la City sans aucune explication alors elle avait pensé qu'il importait peu à la famille comtale de retrouver son ancien général en chef. Elle avait d'ailleurs entendu dire que le Comte en avait profité pour mettre son fils aîné sur le siège.
Quand elle apprit que le noble blond au caractère de cochon allait l'escorter, elle fit la moue. Elle ne l'aimait pas, ni lui ni ses manières de rustre mal apprit. Et puis de quelle aide lui serait-il ? Elle était jeune mais elle avait de l’expérience, tout de même. Elle s'était battu avec un bison dans le désert une fois. Bon, il avait déjà été affaibli par la sécheresse environnante mais tout de même, c'était sa victoire. Et elle ne laisserait personne dire qu'elle était incompétente.
Elle se fit à nouveau chasser par le blond et elle ne manqua pas de se rappeler que quand viendrait le moment, elle lui écraserait les orteils tellement forts qu'ils ne seraient plus que de la charpie. Pff, si il savait qui il venait de jeter dehors, il n'aurait jamais osé ! Il allait l'entendre une fois dans la foret, ce moins que rien !
Elle attendit patiemment sur un banc en bois verni en face de l'entrée du bureau. Les nobles devaient s'asseoir là dans l'espoir d'être entendus par le Comte mais manifestement, à cette heure-ci, ça ne se bousculait pas au portillon. Regardant un peu autour d'elle, elle poussa un petit soupir. Elle aurait pu vivre ici si son père n'était pas tombé malade. D'ailleurs, celui-ci lui avait promis qu'ils reviendraient ici une fois son bras guéri. Mais en avait-elle vraiment envie ? Elle ne se voyait pas trop avec une belle robe bouffante et une coiffure à la mode. Et pourtant …
L'arrivée de Zedock – elle avait connu des robots de la Junkyard avec un nom plus Gothik – lui fit baisser le regard du plafond peint, sans doute à la main. Elle lui sourit, malgré ses ressentiments et se leva d'un bond. Il avait l'air renfrogné, les épaules basses. Sans doute n'était-il pas très heureux de cette affectation. Elle non plus. Elle le suivit docilement sans même chercher à lui parler. Pourquoi l'aurait-elle fait ?
Lorsqu'ils arrivèrent au abords de la forêt, le blond présenta une autorisation du Comte et les gardes les laissèrent passer, en la regardant de travers. Sa mère lui avait bien dit qu'elle attirerait l'attention en s'habillant comme une Modernis mais l'adolescente n'en avait fait qu'à sa tête. Elle aurait mieux fait de se déguiser en homme, personne ne l'aurait remarquée.
Zedock souriait quand elle lui fit face à nouveau. Il avait un petit quelque chose du Comte Emilien. Sans doute était-il un bâtard et le Comte l'avait-il prit sous son aile. Quel homme généreux. Elle se tortilla et prit une page pliée six fois qu'elle déplia sous les yeux de l'homme. Pointant le dessin au centre, elle regarda autour.


« C'est ça qu'il nous faut. »

Le bout de papier venait d'un livre de la bibliothèque du château. Elle esperait qu'il ne le remarquerait pas.

La page ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: Waiting all night   Sam 25 Jan - 14:14

Emilien était tellement content que son stratagème ait fonctionné qu'il ne pouvait s'empêcher de sourire. Hors, c'était un trait de caractère qui lui était propre. Zedock... Etait tout le temps mécontent. Enfin, il le semblait. Il ressemblait bien plus à Yvan sur ce point. Mais les bons doubles étant rares, il n'allait pas cracher dessus à cause de son caractère de cochon.
La jeune fille lui présenta une feuille de parchemin, apparemment arraché d'un pauvre livre. Emilien reconnaissait la présentation, ils avaient le même ouvrage dans la bibliothèque du château. Ce n'était pas étonnant : la bibliothèque Von Dast était la plus complète des trois cités. Par orgueil, on laissait des hommes, des humains, de Modernis, venir consulter les volumes. Sous bonne garde, bien entendu.


« De la mandragore ? Oh, je connais. J'en ai déjà utilisé plusieurs fois. … Je suis assassin, alors, les plantes, ça me connaît. »

Il avait déjà failli faire une gaffe. Il ne pouvait tout de même pas annoncer en toute tranquillité qu'il avait pratiqué la magie noire et invoqué des démons à l'aide de cette plante. Tout le monde savait, même cette jeune fille de Modernis, il en était persuadé, que seuls les Von Dast et quelques rares élus strictement contrôlés, avaient accès au savoir d'Invocation.

« Pour les poisons, vous savez... ? »

Il décida de ne pas s'attarder sur ce sujet. Moins il parlerait, mieux ce serait. Emilien avait beau être malin, il avait du mal à se concentrer face à la fille de quelqu'un qu'il osait encore considérer comme un ami. Le Comte avait très vite compris que décréter comme ami le plus de personnes possible lui apportait bien plus d'avantages que de tenter de les soumettre par la force et la vantardise.

« Je sais où il en pousse. Suivez moi. »

Emilien s'avança entre les arbres, quittant le petit chemin. La végétation devint plus dense, au fur et à mesure. La lune n'éclairait plus que difficilement les environs et une brume humide vint bientôt diminuer leur champ de vision. Mais le Comte ne s'en faisait pas. Il avait parcouru ces bois bien des fois en trois mille ans. Il avait suivi leur histoire, savait où poussait chaque plante importante. Il s'était laissé reniflé par les loups et les hiboux ne hululaient plus de peur sur son passage. Néanmoins, il ne pouvait se targuer de tout connaître de la forêt de Gothik City. Personne ne le pouvait.

« Vous vous en sortez ? » clama-t-il par dessus son épaule.

Il n'était pas évident pour quelqu'un qui n'y venait pas régulièrement d'avancer ici. Les branches avaient tendance à essayer de vous retenir et les pierres de vous faire tomber. Sans parler des plaques de verglas surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackpot Black
Love.Fury.Passion
Love.Fury.Passion
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 24
Localisation : Everywhere

MessageSujet: Re: Waiting all night   Sam 25 Jan - 17:49

Zedock souriait sans cesse. Peut-être qu'il détestait simplement le Comte et qu'en sa présence il avait un caractère de cochon. Maintenant, il semblait plus agréable. Malgré tout, Jack se sentit obligée de lui écraser le pied avec sa grosse botte alors qu'ils marchaient côte à côte. Elle n'allait pas non plus lui faire de fleur alors qu'il l'avait maltraitée. Le rustre, bien fait pour lui. Et puis, quand même, elle était de mauvaise humeur et tout défouloir était le bien venu.
Le blond connaissait la mandragore. Elle recula d'un pas quand il lui apprit sa qualité d'assassin. Mais alors, il n'était pas noble ! C'était pour ça qu'il n'était pas apprit et n'avait aucune manières dignes de ce nom. C'était donc bel et bien un bâtard d'Emilien. Quel autre destin pour le bâtard du Comte? Ca alors … Quand son père apprendrait que son « bon ami Emilien » avait trompé sa « douce et gentille femme, Holly », il serait sur le cul.
Alors il faisait ses poisons … Elle ne pouvait le traiter de monstre, elle même en fabriquait. Sa mère lui avait apprit à manier les plantes mais elle n'était pas vraiment douée pour cela. Un peu sorcière, un peu guérisseuse, Aisling était une femme mystérieuse, même pour ses enfants et son compagnon. Elle ne répugnait pas à tuer quand cela était nécessaire pour guérir son bien aimé mais pouvait inciter son fils à l'apaisement face à un voleur des rues.
La jeune fille suivit son compagnon de route et se prit les pieds plusieurs fois dans les petites pierres traîtresses. Elle arriva à sa hauteur quand il lui demanda si elle s'en sortait et lui répondit par la positive en grommelant. Décidément, elle aurait mieux fait de s'habiller en homme ! Elle glissa alors sur une plaque de verglas et s'écroula sur les fesses. Heureusement, elle avait réussit à amortir le choc mais elle se sentait quand même très bête.
Elle entendit alors un rire d'enfant et releva la tête de la plaque de verglas maudite. Une petite fille avec une robe rouge passa près d'eux en courant et disparut entre deux arbres. Elle réapparut une peu plus loin et passa plus près d'eux cette fois. Jack remarqua alors que la robe avait plusieurs teintes de rouges comme si … elle était couverte de sang séché … Alors qu'elle tournait la tête, la petite fille apparut à deux centimètres de son visage et poussa un cri strident. Elle avait des grandes cernes et des yeux intégralement noirs, blanc de l'oeil comme iris. Ses lèvres étaient bleus et son corps recouvert d'ecchymoses.
La jeune femme se couvrit les oreilles de ses mains mais le temps qu'elle le fasse, la petite avait disparu dans une pluie de sang. Elle se tourna alors vers Zedock et l'attira à elle, terrifié. Cela fit tomber sa casquette et elle reconnut alors le Comte. Double choc.


« M-monsieur le Comte ? … Est-ce que cette foret est hantée ? »

Elle s'occuperait de la partie ''Vous vous êtes foutu de ma gueule'', plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: Waiting all night   Sam 25 Jan - 21:01

Emilien entendit Jack se heurter à plusieurs obstacles, mais rien de grave. Elle n'était pas aussi fragile qu'un humain et il entendait ses pas le suivre. Il ne voulait pas vérifier autrement ou même perdre du temps à la rassurer. Il y avait une étrange sensation dans cette forêt. C'était tombé d'un coup, comme un vent glacial. Une sensation... De magie. De la magie comme il en détestait, avec des choses qu'il ne pouvait pas comprendre. Des forces effrayantes et...
Un cri l'alerta. Celui d'une fillette.


« Vous avez entendu ? » fit il en se retournant.

Mais Jack n'était plus là. Ou plutôt, elle semblait n'avoir jamais été là. Il la distinguait, loin derrière lui. Il savait que c'était elle uniquement parce qu'il n'y avait personne d'autre dans la forêt, si près d'eux. Normalement. Il essaya de ne pas céder à la terreur en repensant aux bruits de pas qu'il avait perçus tout ce temps alors que la jeune femme ne le suivait pas.
En un clin d’œil, il fut auprès de Jack qui était au sol, l'air terrifié et absorbé par quelque chose qu'il ne voyait pas. La seconde d'après, elle l'attirait dans sa direction. Surpris, il se laissa avoir et sa casquette chuta du sommet de son crâne, libérant ses longs cheveux d'or. Jack ne s'offusqua pas longtemps de sa découverte et sauta immédiatement sur le sujet qui devait les préoccuper. Emilien n'essaya même pas de nier. Il se releva et sortit de son fourreau l'épée qu'il avait emportée. Elle ne lui serait sans doute d'aucune utilité contre des esprits, mais sa présence le rassurait.


« Je l'ignore. Mais on raconte de sombres histoires. De toutes sortes. Des histoires... De fantôme. Restez bien tout près de moi. Nous allons rejoindre la lisière. »

Emilien fit un pas sur le côté, laissant son bras libre légèrement écarté de son corps afin que Jack puisse le saisir si besoin. Il prit ensuite la direction qu'il pensait être celle du château. Il était certain que c'était la bonne.
Pourtant, les minutes passèrent sans que les arbres ne s'éclaircissent. Emilien jura soudain et planta son épée dans le tronc d'un arbre avec un gros nœud à la racine.


« Diantre ! Nous ne cessons de repasser aux mêmes endroits ! Nous sommes coincés. »

Il prit une inspiration pour se calmer. L'air qui s'engouffra dans sa bouche et ses poumons inertes était glacial, tellement froid qu'il le ressentit comme un picotement et eut la désagréable impression de s'étouffer. Deux choses qui étaient normalement impossibles pour un vampire.
Le Comte retira l'épée de l'arbre, mais l'arme, sous ses doigts, se changea en une masse grouillante d'asticot qui se détériora dans sa poigne. Il secoua la main en reculant, dégoûté.


« Oui, cet endroit est hanté. J'ai bien peur de vous avoir amené dans un sale traquenard de fantômes. J'en suis désolé. »

Et il ne pouvait même plus dire par où se trouvait la mandragore. Il était désorienté. Il aurait bien grimpé à un arbre pour se faire une idée de la direction à prendre, mais il se doutait que les esprits l'empêcheraient d'une façon ou d'une autre de se rendre à la cime.

« Avez vous une idée sur la manière de progresser dans cette histoire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackpot Black
Love.Fury.Passion
Love.Fury.Passion
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 24
Localisation : Everywhere

MessageSujet: Re: Waiting all night   Dim 26 Jan - 12:53

Le Comte avait une épée, ce qui avait un coté rassurant. Et même plus que réconfortant. Elle avait eu du mal à ne pas paniquer jusque là mais Emilien la rassurait. S'il avait peur, il ne le montrait pas plus que ça. Une épée ne leur servirait à rien contre des esprits, elle l'avait apprit dans les sous-sols de la Cyber Junkyard mais finalement, c'était quand même un bon point pour eux. Ils mourraient peut-être de peur mais pas à cause d'un sanglier.
Cet endroit était donc bel et bien hanté. Elle aurait aimé le savoir avant de s'aventurer là dedans. Elle aurait peut-être trouvé un charme pour se protéger ou quelque chose du style. Vraiment, elle détestait ce genre de manifestation. C'était contre nature et elle et la nature … Quand elle était petite, sa mère lui racontait souvent des histoires de fantômes pour la forcer à finir son verre de sang froid et elle avait toujours été extrêmement réceptive à la peur.
Elle aurait du vouloir rester, pour son père, pour sa vie, pour la plante mais non, cela ne fonctionnait pas. La peur de revoir cette petite fille reprenait le dessus à chaque fois qu'elle voulait s'opposer à l'idée du Comte. Elle voulait fuir et ne jamais revoir cette foret. Ils pouvaient bien trouver la plante ailleurs non ? Elle trouverait une solution, une façon de guérir son père. Tout mais pourvu qu'ils puissent sortir de cette foret lugubre qui n'avait rien à envier aux films d'épouvante Modernis. 
Malgré leurs efforts, ils ne purent sortir. Bien sur, les esprits devaient bouger les arbres ou altérer leurs sens... Pourtant, ils étaient des vampires et Emilien semblait être sûr de lui. Il avait l'air de connaître cette foret comme sa poche et il n'arrivait pas à les sortir d'ici. Ils étaient piégés, ils allaient mourir, seuls, sans que personne ne le sache. Qu'allait devenir sa famille, son père ? Il allait mourir …
Non. Non. Non. Il ne pouvait pas mourir. Elle se releva et fusilla les arbres du regard. Les asticots qui avaient autrefois été l'épée du Comte gisaient à ses pieds et elle les écrasa d'un pas ferme. Sortant de son sac ce qu'elle appelait un Jack-grappin, elle l'équipa et fit signe au Comte de reculer.


« Je reviens. »

La pointe de son arme se ficha dans la cime d'un arbre et elle se fit transporter comme un fleur sur la cime en question. En regardant autour d'elle, elle ne vit que de la brume. Pas de château, pas de ville … Pourtant ils n'avaient pas autant marché... Une nuée de corbeaux se jeta sur elle et elle n'évita la chute que grâce à son agilité. Bien sur, elle n'aurait eu aucun mal à se rattraper aux branches mais elle voulait voir plus en profondeur.
De la brume, rien que de la brume. C'était assez terrifiant, en fait. Elle redescendit lestement, voyant une autre nuée de corbeaux arriver et constata qu'Emilien était toujours là. Bonne chose, il n'avait pas été happé par des forces obscures. Sautant de la dernière branche, elle atterrit à ses pieds et se redressa.


« Il n'a que de la brume en haut. Je ne vois rien … Est-ce qu'on serait dans une autre dimension ? »

Elle regarda autour d'elle et vit une chose ramper par terre. Une chose à forme humanoïde mais pas totalement. Une chose avec une tête, chauve, deux bras pour ramper, un torse pâle et une sorte de queue de tétard à la place des jambes. Il releva la tête et elle constata qu'il avait trois yeux. Par instinct, elle saisit l'arbalète à sa taille et décocha les trois flèches qui étaient chargées, en plein dans sa tête. La chose s'écroula, une mare de sang sous sa tête difforme. Ces choses étaient palpable, un autre bon point.

« J'ai une bonne idée de ce qu'on va faire. On va trouver ce qui cause tout ça et lui éclater la gueule. Vous êtes partant ? »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: Waiting all night   Dim 26 Jan - 15:13

La réponse de Jack fut direct. Elle sortit une arme bizarre qu'elle pointa en direction des plus hautes branches de l'arbre qui avait transformé l'épée d'Emilien en une multitude de vers, tira et s'envola quelques secondes après. Woh... Emilien voulait le même.
Jack s'absenta pendant longtemps. Plus d'une heure. Le Comte l'appela plusieurs fois, sans recueillir de réponse. Pourtant il percevait toujours ses légers mouvements, à travers le feuillage serré. C'était donc qu'elle était bien là, elle ou son cadavre. Il patienta. En attendant, il fouilla le sol du regard à la recherche d'une arme improvisée. Un gros bâton, une pierre tranchante... Mais rien. Rien de rien. Il n'osait pas s'éloigner de l'arbre et perdre la jeune fille. Mieux valait rester ensemble le plus possible.
Lorsque des bruits suspects commencèrent à l'inquiéter, signalant la présence de créatures qu'il lui était impossible d'identifier tout autour de lui, il entendit un léger craquement au dessus de sa tête. Un craquement bien réel, qui attestait d'une présence tangible. Jack atterrit à ses côtés la seconde d'après et lui détailla les environs. Ce ne fut pas difficile, la description tenait en un mot.


« Une autre dimension ? Mais c'est parfaitement ridicule ! Les autres dimensions n'existent pas. C'est juste une histoire que l'on raconte pour grandir la puissance des Fondateurs. Nous savons aujourd'hui que cette théorie est complètement absurde et... »

Il fut interrompit par une bestiole rampante. Elle était vraiment répugnante. Jamais Emilien n'avait vu une horreur pareille. Même pas en trois mille ans d'existence ! Par réflexe, sa main toucha son fourreau... Vide. Une arbalète apparut alors dans son champ de vision, tenue par une main ferme. Trois flèches partirent et allèrent se ficher dans le corps malade qui se rapprochait d'eux. La créature décéda sur le coup. Tant mieux.
Emilien regarda Jack, toute fière, qui proposa d'aller éliminer la source de tous ces maux. Etait elle malade ? Hum... Elle ne pouvait pas savoir. Mais elle n'avait pas tort. S'ils ne pouvaient s'en prendre à la véritable origine, il devait y avoir un intermédiaire qui se croyait trop important. Le Comte allait se charger de le faire dégringoler de son piédestal.


« Cette idée me plaît beaucoup ! » annonça-t-il joyeusement en cachant ses doutes. « Puisque cette... Force ne veut manifestement pas que l'on quitte son domaine, nous allons nous y enfoncer. Nous nous rapprocherons certainement d'elle. »

Et ils n'auraient plus qu'à prier pour avoir quelque chose à décapiter.
Emilien entreprit donc le chemin vers le nord, en faisant beaucoup plus attention à Jack cette fois. Elle avait l'arme, leur seul moyen de se défendre.

« Au fait, vous en avez mis du temps pour venir me dire que le paysage était recouvert de brume. Que s'est il passé là haut ? Vous avez mis plus d'une heure ! J'ai même cru que vous étiez morte. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackpot Black
Love.Fury.Passion
Love.Fury.Passion
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 24
Localisation : Everywhere

MessageSujet: Re: Waiting all night   Dim 26 Jan - 20:28

Le Comte réfuta sa proposition en un petit argument. Elle eut une petite hésitation mais ne dit rien. Si les autres dimensions n'existaient pas, d'où venaient les démons ? Ils existaient. Elle en avait déjà vu un, de loin, se battre avec sa mère et elle savait que les Von Dast avaient un certain lien avec eux. Pourquoi alors Émilien réfutait-il cela ? Essayait-il de la rassurer ? Elle ne savait pas trop si elle devait le croire ou non. Après tout, était-ce bien important ? Elle devait juste … sortir d'ici en vie.
Son idée d'extermination de la source du mal lui plut beaucoup et pourtant, elle même n'était pas sure de la façon dont ils sortiraient de là. N'allaient -ils pas mourir en cherchant la sortie. Peut-être que la chose voulait qu'ils meurent de faim. Jack avait entendu dire que c'était extrêmement douloureux et qu'on passait par une phase de folie répugnante avant de tomber en cendres. Elle ne voulait pas tomber en cendres, elle était bien trop jeune pour ça.
Malgré ses doutes, elle choisit de se fier à l'idée de la chose du Comte et de se tenir à sa première idée. Elle allait casser du méchant. Après tout, elle ne pouvait que ressortir de cette forêt victorieuse et avec la plante en main, sinon elle se décevrait énormément. Cela ne pouvait se terminer autrement.
Elle se tourna vers lui quand il lui parla de son départ soudain et haussa un sourcil. C'était ridicule …


« Je suis partie tout au plus une dizaine de minutes … le bad guy* a du altérer votre perception du temps dans le but de vous effrayer. Attendez je ... »

Elle fouilla dans son sac et lui tendit une boussole, un peu spéciale.

« Elle est réglée sur mon sang, c'est un charme fait par ma mère. Ça nous sert à nous retrouver si on se perd, dans la famille. Si vous ne me voyez plus, je serais toujours au nord. »

Après quoi, il se remirent en route et arrivèrent près d'une chaumière.

« On y va, vous croyez ? »

*J'ai mit bad guy parce que je trouve que méchant ça fait trop con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: Waiting all night   Dim 26 Jan - 21:30

Une altération de sa perception du temps ? Oooh... C'était vraiment du sérieux. S'il perdait l'espace et le temps, il ne lui restait plus grand chose. C'était comme s'il avançait à l'aveuglette. En tout cas, ça ne l'avait pas vraiment effrayé, si c'était là le but de la force maléfique, ainsi que le supposait Jack. Il avait juste hésité à partir tout seul.
La jeune fille se mit à fouiller dans son sac et Emilien se demanda si elle allait sortir un couteau ou une petite épée dont il aurait l'usage. Malheureusement, il ne s'agissait que d'une boussole. Le Comte n'en voyait pas bien l'utilité dans une telle situation mais il ne dit rien, se contentant d'attendre. Jack la lui tendit avec une jolie explication en prime. Le vampire la saisit et la fit tourner entre ses doigts. Comme une vraie boussole, l'aiguille indiquait toujours le même endroit. Et il s'agissait aussi de Jack. Dans le doute, il s'arrêta pour la laisser le devancer un peu. L'aiguille bougeait vraiment pour la suivre, c'était extraordinaire. Il voulait la même.
Quand il eut terminé de jouer avec, Emilien rangea la boussole à l'intérieur de sa chemise, contre sa peau. Il était certain de ne pas la perdre de cette manière. Un peu plus tard, ils arrivèrent aux abords d'une charmante petite chaumière lugubre. Jack souleva l'hypothèse qu'ils y entrent et Emilien hésita. Ca puait le traquenard mais ils avaient déjà décidé d'aller droit dans la gueule du loup.


« Très bien, allons y. »

Il s'avança et repéra quelque chose de très intéressant dans ce qui pouvait éventuellement être le jardinet de la maison. Il pointa de l'index des plantes qui surgissaient bravement de la terre.

« Regardez ! De la mandragore ! Et en nombre ! »

Emilien s'approcha et s'accroupit pour vérifier que ses yeux ne l'avaient pas trompé. Il tâta et huma la plante.

« C'est bien cela. Prenez ce dont vous avez besoin. »

Il espérait que ce n'était pas ça, le piège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackpot Black
Love.Fury.Passion
Love.Fury.Passion
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 24
Localisation : Everywhere

MessageSujet: Re: Waiting all night   Dim 2 Fév - 17:26

Le Comte décida qu'ils iraient et Jack ne voyait pas pourquoi ils n'iraient pas. Elle était convaincue que la saloperie qui les avait retenu ici s'y trouvait. C'était ce qu'ils voulaient, non ? Lui buter la gueule à cette saloperie d'entité maléfique. La maisonnette lui rappelait un peu le conte que sa mère avait l'habitude de lui raconter quand elle voulait s'aventurer trop loin dans un endroit inconnu : la vieille sorcière à la chaumière parfaite qui faisait cuire les petits enfants dans son four. Mais maintenant, Jack n'était plus une enfant.
Étonnée par l'interpellation de son compagnon, elle sortit la page de son sac et la défroissa. C'était bel et bien de la mandratruc et il y en avait plein. Elle s'avança prudemment vers le petit tas de terre à peine cultivée entouré de barrières pourries et vérifia de plus près en tirant la plante de la terre. Oui, pour sur, c'était bien ça. La racine avait une forme presque humaine avec des bras et des jambes et bougeait lentement, comme si elle était vivante.
Elle en prit trois ou quatre spécimens et les fourra dans le sac de toile qu'elle avait prévu à cet effet. Une fois ceci fait, elle sortit de son sac un sceau que sa mère avait conçu et l'enroula autour du nœud qui fermait le sac. Il brilla un peu puis se resserra tout seul. Brr, elle avait toujours été effrayée par les pouvoirs de sa mère. Mais au moins comme ça, seule sa mère pourrait ouvrir ce sac, si quiconque essayait de s'emparer de sa prise, il se ferait endormir.
Elle accrocha le sac à sa taille et tendit un poignard un peu rouillé à Emilien, en lui souriant. Après lui avoir intimé le silence, elle s'avança vers la porte et toqua à la porte. Une vieille dame couverte de peaux de bêtes et aux cheveux pleins de vers lui ouvrit et Jack eut du mal à ne pas exprimer son dégoût.

« Kesvouvoulé ?
-Hm … Chère madame, je me demandais si vous aviez remarqué quelque chose d'étrange dans cette foret ces derniers temps. »

La vieille éclata d'un rire tonitruant et une énorme limace orange sortit de sa bouche. Prenant une grande inspiration, Jack se tourna vers le Comte pour ne pas vomir.

« Ben pour sûr, depis que le gand mait' a prit la foret, l'est devnue dangreuse pour des corniauds de bouche de troufion com' vous. »

Un gant maitre ? Un GANT ? Ça devenait n'importe quoi. Quoiqu'il en soit, Jack n'avait pas apprécié de se faire traiter d'elle ne savait quoi. Elle pointa son arme sur le front de la vieille qui se pulvérisa en un tas de limaces dégoûtantes avant qu'elle n'ait appuyé sur la gâchette. Poussant des cris de souris, Jack s'éloigna de l'entrée de la maisonnée, couverte de limaces.

« ENLEVEZ-LES ! ENLEVEZ-LES ! »

Hiiiiiiiiiiiiiiii !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: Waiting all night   Lun 3 Fév - 10:34

Jack eut le culot de vérifier ce qu'il lui racontait en se référant à sa page. Emilien roula des yeux, mais ne dit rien. Si elle ne voulait pas avoir confiance, c'était son problème. Lui... Il s'en fichait après tout. Là.
Lorsqu'elle eut enfermé soigneusement les racines dans un sac, ils s'approchèrent de la porte de la cabane. Emilien resta un peu en retrait, les bras croisés. Jack semblait vouloir prendre l'initiative et il n'allait pas l'en empêcher. Lui assurerait en quelque sorte ses arrières.
Une vieille apparut dans l'encadrement. Emilien grimaça et retint un gémissement d'horreur et de dégoût. Elle habitait peut être dans la forêt, mais il existait des rivières pour se laver ! Rien ne pouvait justifier une hygiène aussi déplorable ! Des vers dans les cheveux ! Pa réflexe, il passa la main dans sa tignasse, désireux de vérifier qu'aucune de ces bestioles ne s'y était faufilée.
Le pompon fut lorsqu'elle ouvrit la bouche pour répondre à la jeune fille. Une ignoble limace jaune avait élu domicile sur sa langue. Ou alors faisait office de langue ? Emilien était un peu perdu sur le concept.

Il avait cependant un vrai atout de Comte face à cette situation. Etant un homme du peuple autant qu'un homme de pouvoir, il comprenait le langage des pauvres. Ce ne semblait pas être le cas de la pauvre Jack, qui tordait du nez devant les paroles de la vieille dégueulasse. Il s'avança un peu, prêt à traduire, quand elle lança... Une sorte d'insulte ? Une définition très personnelle de leurs personnes ? Il pinça les lèvres, interdit devant sa propre ignorance. Comment devait il réagir ? Rire, menacer ? Il décida de réagir comme il l'avait vu faire beaucoup de pauvres et de jouer sur le culot humoristique.


« Ahahah ! Tu peux causer la vioc ! S'toi le corniaud de bouche de troufion ! »

Elle le prit mal, se dit Emilien, car elle se changea en un gros tas de limaces. Ce ne pouvait être que de sa faute, car Jack n'avait pas activé son arme Modernis et lui n'était même pas menaçant avec le vieux couteau rouillé qu'elle lui avait donné. Il l'avait tout de suite glissé dans sa botte, ne pensant pas s'en servir de sitôt. Ses dents étaient plus efficaces, mais il avait préféré ne rien dire pour ne pas la vexer.
Le plus dérangeant dans tout ça, était que la vieille ne s'était contenté de se métamorphoser. Elle avait carrément explosé et presque la moitié des limaces s'étaient retrouvée collées sur Jack. Emilien, avec sa grâce vampirique, avait réussi à esquiver les attaques. La pauvre jeune fille semblait terrorisée et le Comte ignorait si ces bestioles étaient toxiques. Avisant un puits, il s'y précipita et fit remonter un seau d'eau en quatrième vitesse. Quand il revint auprès de la jeune fille, elle criait et se débattait toujours, mais sans aucune efficacité. Emilien écrasa plusieurs limaces sans y prêter attention, puis jeta le contenu du seau sur Jack. Il avait imaginé que ça propulserait les limaces au sol. Grossière erreurs. Seules quelques unes, en nombre trop insignifiant pour changer quoique ce soit, cédèrent. Emilien se sentit stupide sur le coup. Alors il y alla à la main. L'une après l'autre, il retira les gastéropodes du bout des doigts et les jeta dans le seau, à présent vide. Une fois le travail accompli, il récupéra toutes celles qui rampaient sur le sol et étaient encore en vie, puis jeta le tout au fond du puits. Bon débarras ! Il revint ensuite vers Jack, tout sourire.


« Vous allez bien ? En tout cas, maintenant vous avez ce que vous étiez venue chercher. Il ne nous reste plus qu'à retrouver la sortie de la forêt. Rentrons, vous pourrez vous sécher devant la cheminée. »

Il ne se sentait pas coupable de l'avoir trempée de la tête aux pieds. Après tout, il avait tenté de la sauver. Emilien franchit le seuil de la cabane et s'arrêta au bout de quelques pas.
L'intérieur était impressionnant. Il y régnait une ambiance glauque. La salle était plongée dans la pénombre, quelques lampes à huile émettaient une faible lueur ici ou là, les flammes étaient de couleur non naturelles. Il y avait des choses dans des bocaux, des crânes d'animaux, des herbes qui pendaient et aussi du saucisson. Le mobilier n'était pas de première fraîcheur mais au moins, il y avait un fauteuil à l'air confortable qui trônait devant la cheminée. Cette dernière abritait un feu bleu glace. Emilien se rendit devant et tendit sa main. La chaleur qui s'en dégageait était tout à fait normale. Ce qui l'était moins, c'était la collection d'outils de torture qui trônait sur le manteau. Emilien en eut un frisson de dégoût, surtout en voyant le sang séché qui recouvrait le métal en grande partie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackpot Black
Love.Fury.Passion
Love.Fury.Passion
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 24
Localisation : Everywhere

MessageSujet: Re: Waiting all night   Ven 7 Fév - 20:16

Bien sur, Jack se doutait qu'il lui arriverait quelque chose de nul dans cette forêt. Il arrivait toujours un truc bien dégueu aux filles dans les films d'horreur, elle ne voyait pas bien pourquoi ce cauchemar devenu réalité échapperait à la règle. Une main coupée, un pied prit dans un piège à loup où des limaces dans le décolleté, même combat.
Quand une quantité infinie d'eau glacée se déversa sur son corps, la jeune femme émit un autre cri aigu qui fait s'envoler les quelques oiseaux encore présents, sans doute des oiseaux maléfiques, restés pour se moquer d'elle. Elle n'aimait pas les oiseaux, de toute façon. Créatures de Satan ! Ils étaient peut-être même des espions du Gant ? Vraiment, ces saloperies à ailes avaient tout contre elles.
Elle faillit s'offusquer quand le Comte plaça ses mains à des endroits indécents mais au moins les mains du Comte n'étaient pas gluantes et ne faisaient pas 'pfruif gluup' à chaque déplacement, ce qui était de toute évidence le cas de ces limaces maudites ! Nom de Dieeeu ! Enfin fini ! Elles étaient au fond du puits.
Jack accepta avec ravissement la proposition du Comte et ils entrèrent. Le décor ne dénotait pas dans l'ambiance ''t'as les chocottes, hein ?'' du reste de leur excursion. Elle essaya de ne pas trop regarder autour et se dirigea vers la cheminée. Se sentant mal à l'aise, elle préféra monter à l'étage et explorer.
Elle tomba sur une chambre avec une armoire pleine à craquer de belles robes, toutes rouges sans exception. Rouge sang, sans doute initialement blanches. Elle se saisit d'une, très sexy, avec un grand col et une jupe fendue et l'essaya. Elle lui allait presque à merveille. Elle redescendit et trébucha presque sur une sorte de branche de bois.
Quand elle la prit, celle-ci fit des étincelles de toutes les couleurs. Terrifiant. C'est à ce moment que des coups retentirent à la porte. Elle se précipita et chut, se prenant les pieds dans sa robe trop longue. Quand elle arriva à hauteur d'Emilien, elle lui mit les cheveux devant les yeux (si on le reconnaissait, cela pourrait poser problème) et alla ouvrir.
Devant elle se dressait une sorte d'être humanoïde mais trop moche pour en être un réellement. Il avait le dos bossu et trois yeux. Comme le truc qui rampait avant...


« Maitresse, le grand Mal vous attend à la forteresse de l'Impossible. »

Elle eut un instant d'hésitation puis sourit.

« Bien. Nous te suivons moi et … mon nouvel animal. »

Putain, dans quoi s'était-elle embarqué ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: Waiting all night   Ven 7 Fév - 21:02

Pour une raison qui échappait à Emilien (et dont il se fichait aussi un peu), Jack, plutôt que de sécher à la faveur des flammes de la cheminée, monta à l'étage. Lui n'aurait pas tenté l'expérience, par simple prudence. Ce qu'il y avait dans le salon était déjà assez glauque, il ne voulait même pas savoir ce qui se cachait dans les pièces réservées exclusivement à l'habitant.
Il entendait la jeune fille marcher au-dessus de lui. Calmement. Elle ne semblait donc pas en danger mais plutôt avoir trouvé quelque chose d'intéressant. Emilien se mit à fouiller ce qu'il y avait autour de lui. Il renifla des poudres bizarres, des liquides brumeux, rencontra son reflet déformé dans un miroir mouvant et dérangea un nain endormi dans un panier. Au moment où il laissait tomber le couvercle en osier, il entendit Jack redescendre et se rapprocha de l'escalier. Ouah ! Elle avait trouvé des vêtements. Enfin, plutôt, une robe sexy en diable, qui lui allait à merveille. Ah, s'il n'avait pas été marié et fidèle... Et puis, elle était trop jeune également.
La pauvre jeune fille fit cesser toute impression d'élégance lorsqu'elle trébucha sur quelque chose. Emilien la regarda ramasser un bout de bois qui se mit à émettre des étincelles de plusieurs couleurs. Le Comte ouvrit la bouche pour lui conseiller de laisser ça par terre, mais il fut interrompu par des chocs sur la porte. Quelqu'un frappait. Emilien était d'avis d'ignorer et d'attendre que la personne s'en aille. Mais Jack ne l'envisageait pas de cette façon. Elle rabattit quelques mèches blondes sur les visage d'Emilien et alla ouvrir. Avant que la personne qui se trouvait de l'autre côté du seuil ne puisse le voir, il recula dans l'ombre, la tête baissée et les bras croisés. Immobile, il observa et écouta.

Il ne s'agissait pas, en réalité, d'une personne. Plutôt une créature dont l'origine lui était totalement inconnue. En se basant sur sa seule expérience, qui était déjà étonnante, Emilien avait tendance à dire qu'il s'agissait d'une créature des Enfers. Quelque chose au service...

« Maitresse, le grand Mal vous attend à la forteresse de l'Impossible. »

Du Mal. La notion de Mal embêtait assez Emilien. Techniquement, il était du côté du Mal. Mais il y avait Mal et Mal. Et peut être que ce Mal ci lui en voulait, même s'il était un descendant de Satan et le Comte de Gothik City. Enfin, il savait se défendre, il ne tomberait donc pas sans se battre un certain temps. Jack, en revanche... S'ils tombaient dans un traquenard, il ne donnait pas cher de sa peau. Elle était si jeune...

Jeune, mais maligne ! La chose dégoûtante (à croire qu'elle avait été enfantée par la vieille dégueulasse) la prenait pour... Et bien sans doute la vieille dégueulasse. Fils indigne !
Jack le désigna (lui, le Comte, le beau Emilien le sublime) comme son jouet, sa créature, une sorte de chien. Soit. Cela sonnait bien comme couverture. On ne s'attendrait pas à ce qu'il agisse de lui même pour leur sauver la vie si l'occasion se présentait. Il ne semblait pas non plus très fort, on ne se méfierait donc pas.

C'était donc décidé. Ils allaient s'infiltrer dans une forteresse qui répondait au doux nom de l'Impossible et... Affronter le grand Mal ? Il s'agissait soit d'un suicide collectif, soit d'une façon de sortir de ce bourbier. Emilien ne put s'empêcher de sourire largement. Voilà qui allait définitivement mettre un peu de piment dans sa journée !


Quelques petites minutes de marche leur suffirent pour atteindre ladite forteresse de l'Impossible. Quand il la vit, Emilien eut du mal à comprendre son appellation. Il y avait une charmante petite cabane en bois dressée entre quatre arbres morts, la porte servant plus de paillasson que de coupe-vent. Ils suivirent tout de même le serviteur du Mal à l'intérieur.
Ils y trouvèrent un escalier en colimaçon qui semblait glissant, les arêtes des marches paraissaient plutôt tranchantes et le tout n'était pas très droit. Emilien lorgna quelques secondes sur la tenue de Jack. La pauvre n'allait pas y arriver facilement. Il décida de la précéder, suivant la créature à trois yeux. Son dos empestait le cadavre.

Plus ils descendaient, plus l'air était humide et froid. Une odeur de champignons les enveloppait, de plus en plus forte. Elle finit même par masquer l'odeur de leur guide. Emilien regarda par dessus son épaule pour vérifier la progression de Jack.

« Tout va bien ? chuchota-t-il. J'espère que nous ne descendrons plus très bas encore. A ce rythme, nous allons parvenir dans des profondeurs infernales. »

Une dizaine de marches plus loin, Emilien posa le pied sur de la terre meuble. Il cligna des yeux plusieurs fois, s'habituant à l'obscurité presque totale. Tout au bout de la... pièce ? Il y avait une lueur mouvante. Trace d'un feu. Il ignorait encore si c'était réconfortant ou alarmant. Il attrapa la main de la jeune fille pour ne pas la perdre et s'avança vers la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackpot Black
Love.Fury.Passion
Love.Fury.Passion
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 24
Localisation : Everywhere

MessageSujet: Re: Waiting all night   Ven 7 Fév - 21:39

Ils traversèrent donc une partie de la forêt et se retrouvèrent devant une bicoque sans aucun charme démoniaque. C'était quand même dégoûtant et tout et tout mais elle s'attendait à quelque chose de beaucoup plus … Notable. Là ça ressemblait juste à quelque chose qu'on aurait posé là, comme ça parce qu'on en avait besoin pour la suite de l'histoire.
L'intérieur de la maison était tout à fait hors des normes de sécurité. Pas de petits bouts de plastiques pour les coins tranchants, pas de cache-prises et même pas de prises où en mettre. Le chaos. A l'état pur.
Cela ne les empêcha pas d'avancer dans les profondeurs qui semblaient abyssales de la maison. Elle passa derrière les deux autres, ce qui n'était pas très intelligent puisque si elle tombait, elle entraînerait tout le monde. Elle décida de remonter sa robe et de faire un nœud à la taille, la laissant la culotte à l'air. On s'en fichait, puisque de toute façon, on voyait comme à travers une pelle ici.
Elle défit son ingénieuse construction de tissu et regarda autour d'elle quand ils furent en bas.
Le spectacle qui lui fut donné était... nul. Du noir, du noir et une flamme au loin. Elle serra fort la main d'Emilien et se rendit avec lui au bout du couloir. La flamme semblait galérer à rester allumée et elle vacilla un peu plus à leur vue.

« Vas t-en, Igor. »

Elle tourna sur elle même mais ne vit personne. Le serviteur s'en fut alors que la jeune fille commençait à paniquer. Elle se rendit alors compte de la présence d'un nain. Il semblait les avoir suivi depuis la cabane puisqu'il sentait comme elle. Il s'avança et grimpa sur l'autel où brûlait la flamme.

« Je vous présente le grand Mal. Oh il a pas l'air méchant comme ça mais ça c'est que sa présence sur terre. »

Elle haussa un sourcil et dévisagea le nain qui continuait de parler.


« Hm, vous n'êtes pas la sorcière hum ?
-Je … Non en effet.
-Je peux vous aider à défaire le grand Mal, alors. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: Waiting all night   Sam 8 Fév - 19:24

Une voix résonna soudain dans l'obscurité. Emilien tourna la tête dans sa direction, alors qu'Igor obéissait à l'injonction qui venait de lui être donnée. Le Comte observa, intrigué, le nain qu'il avait auparavant dérangé dans son sommeil rejoindre l'unique source de lumière. La flamme était exposée sur un autel, flottante dans le vide, ne semblant alimentée par rien d'autre que l'air. Méfiant, il se préparait à un coup bas et fixait la petite scène qui se déroulait devant eux. Le nain leur proposait de les aider à vaincre le grand Mal, qui était représentée ici sous la forme de ce feu bien peu impressionnant. Il y avait aussi un rapport avec la sorcière qui avait fini en limaces au fond du puits.

A la proposition du nain, Emilien croisa les bras et lança, suspicieux :

« Avant de prendre une décision, il me semble judicieux de faire le point sur ce grand Mal dont vous nous parlez. Parce que cette jeune fille et moi sommes des vampires et par nature, nous aimons le Mal. »

Il espérait que Jack ne démentirait pas. Elle habitait à Modernis, elle s'était peut être fait une autre idée des choses.

« Et bien le Mal, c'est... le Mal quoi. L'essence de tout ce qui est mauvais. Vous me suivez ?
-Porte-t-il le nom de Satan ? »

Là, le nain éclata de rire. Son hilarité dura si longtemps qu'Emilien ne put s'empêcher de pousser un gros soupir. Il n'aimait pas les suspens quand quelque chose d'aussi important était en jeu.

« Satan ? Sérieusement ? Vous vous croyez où, petit vampire ? Satan n'est rien ! Les démons, à côté de ce pourcentage ridicule qu'est cette flamme du Mal, ne sont que poussière.

Emilien avait la chair de poule. Il commençait à comprendre.

-Voyez vous, poursuivit le nain, je parle du véritable Mal. Celui qui agit par instinct, par malice. Qui n'a d'autre but que la souffrance et d'imposer la noirceur dans tout ce qui vit. Le véritable Mal. Non personnifié, il est une notion qui ne peut se combattre par la chair et qui ne pourra jamais être vaincu, tout comme il existera toujours une étincelle d'espoir et de bienveillance dans le cœur du pire être humain !
-Dans ce cas, pourquoi nous proposez vous de le détruire ?
-Et bien, je parlais principalement du Mal qui est présent ici. Cela n'aurait jamais dû arriver. Pour des raisons que je ne m'explique pas vraiment, une parcelle de Mal pure s'est installée dans cette forêt. C'est beaucoup trop dangereux et cela pourrait détruire tout ce qui nous entoure.
-Nous devons donc souffler cette flamme ? C'est tout ?
-Si c'était aussi facile, je me serai contenté de verser un seau d'eau dessus depuis longtemps. Non, non... Cette flamme est pure et invincible, car il ne s'agit pas réellement de feu, pas dans le sens métaphysique qui obéit aux lois de ce monde. Pour la vaincre, il faut le faire de l'intérieur !
-Allons y alors. »

Il n'y avait pas à hésiter. Une flamme ridicule, un souffle échappé de la source suprême du grand Mal de l'univers, tentait de faire son trou dans SA forêt. En tant que Comte, il était de son devoir de trouver un moyen d'en venir à bout. Et il le ferait, avec où sans l'aide de quelqu'un d'autre.

« Ouvrez la porte, ordonna-t-il, solennel. »

Le nain fit quelques passes et la flamme se divisa en deux par le bas, s'ouvrant comme un rideau sur un espace embrumé, d'une couleur étrange. Emilien y passa les doigts. Rien. Même pas un souffle de vent.

« Vous m'accompagnez ? » lança-t-il à l'intention de Jack.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackpot Black
Love.Fury.Passion
Love.Fury.Passion
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 24
Localisation : Everywhere

MessageSujet: Re: Waiting all night   Sam 8 Fév - 20:33

Jack était enthousiaste mais apparemment pas Emilien. Elle préférait ne pas savoir ce quoi cette flamme étrange était issue mais sans doute que le Comte avait raison. Il valait mieux savoir de quoi il retournait pour mieux s'y préparer. La chose serait peut-être trop forte, peut-être qu'ils y resteraient... La peur n'était pas ce qui risquait de la paralyser mais cela ne l’empêchait pas d'avoir un sale mal de ventre.
Quand Emilien osa avancer la possibilité de Satan, le nain démoniaque rit tellement longtemps que Jack eut presque envie de dormir, là à coté de la flamme, sur l'autel. Qu'est-ce qu'il était chiant. Même son explication était chiante. Alors pendant qu'il débattait avec Emilien de comment est-ce qu'ils devaient buter la gueule du méchant, elle regarda autour d'elle. Ses yeux s'étaient un peu habitués à l'obscurité peu commune. Elle n'avait jamais vu un noir aussi noir, à part peut-être quand son père faisait un barbecue.
Elle scruta l'obscurité des yeux et vit des formes gris sombres bouger. Elles n'avaient apparemment pas de formes précises et ça les rendait encore plus flippantes. Elle sentit une goutte sur son front et releva la tête. Au dessus d'eux, sur ce qui devait-être le plafond, se trouvaient un tapis de cadavres, cloués par tout ce qui dépassait.
Retenant un rejet, elle se concentra sur la proposition du Comte.


« Bien sur. »


Alors qu'elle allait s'avancer, elle sentit le sol se dérober sous ses pieds et tomba dans le vide. Tout fut noir pendant longtemps. Si longtemps qu'elle avait perdu le sens des réalités. Quand enfin, elle vit la lumière, elle fut étourdie. Réceptionnée par des bras puissants, elle se débattit un peu avant de se rendre compte qu'il s'agissait d'Emilien.
Quelque chose grognait derrière elle et elle eut besoin de tout le courage du monde pour se retourner et regarder la chose en question. Un immense canard aux yeux rouges et la bave au bec la regardait. Elle poussa un cri et recula, se cognant au Comte.

« Comment on en est arrivés là ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: Waiting all night   Sam 8 Fév - 21:08

Elle accepta. Bien. Ils allaient donc être deux dans cette aventure, peut être trois si le nain les accompagnait aussi. Ils ne seraient pas de trop s'ils devaient combattre le Mal absolu. Et même s'il ne s'agissait que d'un faible pourcentage de lui.
Emilien tendit sa main, l'autre toujours au contact de la flamme/portail, pour attraper celle de la jeune femme. Mais avant qu'elle puisse s'approcher d'assez près, le sol disparut sous elle et elle sombra. Emilien agita le bras pour la rattraper, mais en vain. Il ne put que regarder son corps dégringoler dans le vide. Le sol s'était désolidarisé jusqu'à l'autel et lui même pendait dans les abysses, accroché d'une main ferme à la pierre qui exposait le Mal. Le calcul fut vite fait. Il lâcha tout et se raidit, les bras collés le long de son corps, pour aller le plus vite possible.
Comme il ne lui était impossible de distinguer le sol, le contact avec le fond du gouffre fut brutal – et tardif. Emilien en eut le souffle coupé et roula sur plusieurs mètres avant de s'arrêter enfin, étourdi. Il se remit sur pieds le plus rapidement possible et essaya de distinguer dans les ombres au dessus de sa tête une nuance, même faible, qui lui indiquerait que Jack arrivait bientôt. Il la repéra, de justesse, avant que sa tête ne fracasse le sol. Et là, même pour un vampire, les dégâts auraient été importants. Trop pour cette situation de survie élémentaire.
La jeune fille dans ses bras se débattit un instant, avant qu'elle se rende compte qu'il était juste Emilien et qu'elle ne courait aucun danger. Il allait la reposer, plutôt content de retrouver un brin de lumière dispensée par quelques lanternes accrochées au mur, quand un bruit le fit se raidir. Non, pas déjà. Les ennuis.

Il lut sur le visage de Jack que ce qui se tenait derrière eux n'était pas réjouissant. Il la reposa et fit volte face. … … Est ce que c'était une blague ? Bien qu'en fait, c'était très angoissant ce canard aux yeux rouges. Jack le percuta avec un cri et Emilien la retint par les épaules. Il était bouche bée. Comment ? Comment allait il se débarrasser d'un tel monstre ? Il n'avait pas de miettes de pain à lui lancer pour le distraire et à bien y réfléchir, avec une telle masse corporelle, des pains entiers auraient été nécessaires.
Le Comte dégaina son petit couteau rouillé, grimaçant. Il avait espéré, lorsqu'il l'avait eu entre les doigts, n'avoir jamais l'occasion de s'en servir. Pourtant... Il allait devoir compter sur ses compétences de Super Comte.

« Vous êtes prête à vous battre ? »

Emilien se mit en garde devant le canard. Il le menaçait de la pointe de son couteau, dans une posture qui le tenait prêt à esquiver les attaques. Et dès qu'il y aurait une ouverture...
Le canard fonça sur lui, bec en avant. Il tenta de le... Pincer ? Peu importait, il tenta de lui faire quelque chose. Emilien se déporta sur le côté et profita de son élan pour se retourner, dos à la bête, et prendre ses jambes à son cou.

« Courez ! »

Il avala les mètres à toute vitesse, désirant installer le plus de distance possible entre eux et Coin-Coin le géant. Après quelques minutes, il se retrouva face à un carrefour de type grotte et s'arrêta.

« A votre avis, quel est le chemin pour le Mal ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackpot Black
Love.Fury.Passion
Love.Fury.Passion
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 24
Localisation : Everywhere

MessageSujet: Re: Waiting all night   Dim 9 Fév - 16:37

Quel esprit tordu avait pu concevoir cela. Un canard géant. Un canard géant tueur d'honnetes vampires qui cherchaient de la mandragore. Sans déconner, elle aurait voulu se jeter du 90ème étage si elle avait pu. Tout ceci devenait vraiment n'importe quoi. Elle devait faire un rêve hallucinatoire, c'était obligé. Un canard putain ! Et puis quoi après ? Du Basilic qui parle ? Ils devaient vraiment buter ce truc et s'enfuir le plus vite possible !
Emilien sortit le petit couteau qu'elle lui avait confié et elle regretta de ne pas avoir prit son bazooka avec elle. Bien sur, il aurait été difficile à cacher sous sa robe moulante mais elle aurait pu le couvrir … Elle sortit sa propre arbalète, prête à se battre, et déchira tout le bas de sa robe, ne la couvrant plus que jusqu'à mi-cuisse. La fente lui permettrait des mouvements assez amples pour qu'elle puisse se défendre.
Elle hocha la tête, déterminée, mais fut complètement désarçonnée par la réaction d'Emilien. Fuir ? Pas bête non plus ! Elle prit une grande respiration, chose bien sur non nécessaire à sa survie mais rassurante, et suivit le Comte, élargissant un peu plus la fente de sa robe. Il s’arrêtèrent un peu plus loin et Jack rentra dans Emilien. Quel coté ? Elle opta pour le conduit de gauche et fit signe à Emilien de la suivre.
Ils débouchèrent dans une pièce pleine d'insectes et Jack émit un nouveau cri aigu. Pourquoi ?! Regardant derrière elle s'ils pouvaient faire demi-tour, elle vit la tête du canard, coincée dans le conduit. Et il crachait du feu. Un canard dragon ? Un canagon ?! Soupirant comme un ado à qui on aurait demandé de faire la vaisselle, elle s'aventura dans la pièce et attendit Emilien de l'autre coté. Et là, elle vit quelque chose qu'elle n’espérait plus voir. Un coeur. Un énorme cœur battant et dégoulinant. Du moins, elle imaginait que c'en était un. Alors elle arma son arbalète, visa et tira. Les murs tremblèrent et elle regarda Emilien, paniqué.


« On fait quoi ? »

Continuer à tirer et risquer d'être enseveli ou trouver un autre moyen ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: Waiting all night   Dim 9 Fév - 20:06

Elle choisit la gauche. Emilien la suivit sans protester. De toutes façons, il estimait que les deux chemins se valaient, à ce stade. Ils foncèrent donc dans le conduit humide pour atterrir dans une salle caverneuse remplie d'insectes rampants. Le vampire laissa la jeune femme crier, sans plus s'en soucier. Les petits cheveux de sa nuque se dressaient sur sa peau et il ressentait un malaise étrangement mêlé de désir et de nostalgie. Ses entrailles se nouaient et ses sens étaient en alerte. Il aperçut un bec qui craquait des flammes alors qu'il faisait lentement un tour sur lui même, tout en scrutant les moindres ténèbres. Dans son esprit, il avait l'impression d'entendre un rire joyeux, un rire qui l'appelait à venir rire lui aussi. Il aurait aimé, ardemment, de tout son cœur. Mais il ne voyait pas cette présence qu'il désirait accompagner. Jusqu'à ce que soudain, elle apparaisse devant lui. Emilien sursauta et eut un léger mouvement de recul, mais il se reprit en la reconnaissant. Sa Holly, aussi fraîche que le premier jour où il l'avait aperçue. Il sourit bêtement, subjugué par son visage aux joues si roses et son teint plein de vie. Ses yeux foncés pétillaient de bonheur et elle était vêtue d'une robe simple et claire qui mettait en valeur la couleur crème de sa peau. Plus foncée que celle des vampires. C'était ainsi qu'il l'avait toujours préférée, sa femme. Humaine. Mais l'humanité interdisait l'éternité. S'il avait pu, il aurait choisi cette voie rien que pour vieillir en sa compagnie, mais il ne se laissait pas facilement aveugler par les vaines espérances. Alors, il n'avait pas hésité à la ramener dans ses ténèbres.

Il la contemplait simplement, juste heureux comme ça, se fichant de savoir d'où venait cette apparition et de ses implications pour le futur, lorsque le visage de sa bien aimée se déforma. Elle souffrait ! Emilien en souffrait aussi, il avait tellement mal pour elle, qu'il retint à grand peine un cri. Mais il devait comprendre comment la sauver !


« Emilien, gémissait-elle, c'est cette fille ! Elle me tue ! »

Le Comte cligna des yeux. Un carreau d'arbalète était planté en plein cœur de Holly, une tâche écarlate s'élargissant sur sa robe. Emilien se tourna vers Jack, qui le regardait en remuant les lèvres. Sauf qu'il n'entendait pas ce qu'elle disait, parce qu'il s'en fichait éperdument. Tout près d'eux, une roche tombée du plafond s'écrasa au sol, soulevant des petits gravats. Emilien prit conscience que le monde tremblait autour d'eux. Mais il ne s'alarma pas. Ce n'était, pour lui, que la manifestation de sa colère.
Il saisit Jack par les épaules et la secoua, furieux.


« POURQUOI ? Arrête ça tout de suite, tu entends ! Arrête !
-Emilien, tue la et donne moi son sang. Ca me guérira. Et je resterai ainsi pour toujours avec toi.
-Non, fit-il, se radoucissant, sans pour autant quitter Jack des yeux. Je ne veux pas que tu deviennes à nouveau comme moi.
-Non, non. C'est toi qui seras transformé. »

Il n'y avait pas à hésiter. Le visage d'Emilien se ferma et il plongea la main dans la poitrine de Jack. Il traversa la chair, brisa les os sous son poing, puis écarta les doigts pour saisir le cœur inerte de la jeune vampire. Il la ferait souffrir autant que la pauvre Holly souffrait.


[Holly est une représentation du coeur dans l'esprit d'Emilien, donc Jack ne la voit et ne l'entend pas]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackpot Black
Love.Fury.Passion
Love.Fury.Passion
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 24
Localisation : Everywhere

MessageSujet: Re: Waiting all night   Mar 11 Fév - 16:04

Emilien ne répondait pas. Super, elle allait devoir se débrouiller toute seule, comme d'hab. Elle se tourna vers le cœur et lâcha son arbalète sous la surprise. Son père se tenait droit devant elle. C'était impossible. Malgré tout, elle voulait y croire. Il semblait en pleine forme, son bras était valide et il a avait le teint rosé qu'elle l'avait vu arborer sur d'ancien tableaux chez son oncle. Il semblait en pleine forme, à part le carreau d'arbalète planté dans son cœur. Pourquoi est-ce qu'elle avait fait ça ?
Elle recula violemment et le Comte l'attrapa et la secoua. Pourquoi ? Il avait raison, elle n'avait aucune raison de tuer son père. Elle comprenait qu'Emilien soit en colère, c'était son ami après tout, un ami de longue date. Pourquoi le tuerait-elle alors qu'il était redevenu sain, en pleine forme. Que sa malédiction était partie au loin. Pourquoi ?
Elle entendit à peine Emilien mais écarquilla les yeux quand elle saisit le sens de sa phrase. A nouveau comme lui ? Comment ça ? Cela avait-il un rapport avec son père. Est-ce qu'Emilien aurait transformé son père ? Impossible, elle cherchait bien dans sa mémoire mais elle ne se souvenait pas que les Blackforest aient été humains un jour. Elle ne comprenait.
Ses yeux s'ouvrirent plus grand quand elle sentit une vive douleur lui traverser la poitrine. Son père avait sûrement ordonné à Emilien de la tuer. Elle le méritait, elle lui avait prit sa vie. Tuer son propre père, le pire crime au monde … Des doigts glacés se refermèrent autour de son cœur et elle ouvrit la bouche dans une exclamation silencieuse.
Sa vue se brouilla et elle ferma les yeux. Non. Ce n'était pas son père. Non. Son père n'aurait jamais voulu sa mort. Non. Son père était toujours malade, elle ne serait pas venu ici autrement. Non. Cette chose était bien un cœur. Oui. Elle allait le tuer.
Aussitôt que la brume qui envahissait son esprit fut dissipée, l'image de son père se volatilisa et elle reprit ses esprits. Emilien avait toujours la main au plus profond d'elle et elle devait se sauver, avant de le sauver. Elle réussit à rattraper son arbalète et posa la pointe de la troisième flèche sur la tempe d'Emilien. Son visage fut éclaboussé de sang quand elle tira et elle réussit à se libérer, sans trop savoir comment.
Elle atterrit aux pieds d'Emilien, qui la rejoint quelques secondes plus tard sur le sol dur et froid de la grotte. Elle étouffa un cri de douleur quand ses chairs commencèrent à se reformer et tourna la tête vers Emilien. Son cerveau avait giclé à sa gauche mais il commençait à se reformer. Quand elle fut sûre qu'il pourrait l'entendre, elle parla, d'une voix faible et saccadée.


« Qui que vous croyez que ce soit … Ce n'est pas cette personne. Le cœur vous manipule. »

Elle prit sa main, difficilement, et soupira.

« On doit s'en sortir d'ici ensemble ou on y restera tous les deux. Pensez à votre femme. Elle sera désespérée sans vous. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: Waiting all night   Mar 11 Fév - 21:59

Le visage de Jack était déformé par la douleur et le désespoir. Ses yeux brillaient de tristesse, sans qu'il comprenne pourquoi. Il était tenté par Holly de ne pas s'y attarder, mais un doute vint le faire hésiter. Ce n'était pas logique. Jack n'était pas mauvaise, pourquoi aurait elle fait ça à Holly ? Pourquoi Holly était... ? Il n'y comprenait plus rien ! Complètement perdu, sa poigne se desserra un peu sur le cœur de Jack. Ce fut sans doute ce qui lui évita d'emporter l'organe dans sa chute.
Cette dernière survint tout de suite après une vive douleur qui emprisonna l'ensemble de son crâne. Il poussa un hurlement de douleur et s'écroula au sol, les mains crispées en l'air, près de son front. Il n'osait pas toucher sa blessure, craignant que cela n'aggrave les choses.
Finalement, il repris peu à peu ses esprits et son calme, et tâta sa tempe. Il y avait une flèche plantée dans son crâne. Courageusement, il l'empoigna et tira. Tout le carreau sortit, heureusement, et il pris conscience de la guérison qui débutait. La douleur s'atténua petit à petit et quand elle fut assez faible pour qu'il puisse faire à nouveau attention à son environnement, il remarqua la présence de Jack tout près de lui. Elle le mettait en garde contre une apparition. Emilien comprit immédiatement. Alors que la jeune femme saisissait sa main, il murmura :

« Holly... C'était elle l'apparition. »

Et Jack avait raison, c'était sa véritable femme qu'il désirait retrouver. Alors, ils devaient effectivement se serrer les coudes s'ils voulaient s'en sortir indemnes. Emilien se remis sur pieds et rajusta ses vêtements pour se donner un peu de contenance, et du temps d'analyse. Il y avait un cœur géant au milieu de la salle et un canard cracheur de feu derrière eux.

« Bon, écoutez Jack. J'ai une idée, mais elle est risquée. Je vais utiliser mon pouvoir pour élargir les parois. Vous devrez ensuite attirer le canard de toute à l'heure jusqu'ici et nous nous débrouillerons pour que son feu calcine cette chose. »

Il désigna le gros cœur de la main.

« Vous croyez qu'il nous entend ? J'ai lu quelque part que les cœurs avaient des oreilles, ou quelque chose dans ce goût là, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackpot Black
Love.Fury.Passion
Love.Fury.Passion
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 24
Localisation : Everywhere

MessageSujet: Re: Waiting all night   Jeu 13 Fév - 10:54

Bien sûr. Cela allait de soi. Le cœur avait sans doute choisi l'être le plus cher aux yeux d'Emilien comme à ses yeux à elle. Il avait donc percé non seulement leur cerveau mais aussi leur cœur. Elle se sentait mal d'être aussi facilement déchiffrable. Pour le Comte, c'était légitime d'afficher et de penser à son amour comme ça mais pour elle, qui avait déjà combattu un appendice du Mal avec ses parents, c'était impardonnable.
Elle avait effacé ce moment de sa mémoire mais maintenant, tout était clair. Ils étaient à Modernis à ce moment et tout un quartier avait été contaminé. Elle avait sept ans et avait suivi ses parents et son frère sans leur accord et les avait vu se battre contre le cœur, puis se battre entre eux. Un souvenir affreux. Son père avait finalement porté le coup de grâce et elle avait retrouvé sa famille.
Elle accepta l'idée d'Emilien et se releva. Elle ne se demanda même pas comment il ferait ni ce qu'était son pouvoir et elle traversa les galeries à la recherche du canagon, l’appelant de petits noms et l'apostrophant. Impossible de le retrouver. Elle se retourna, en désespoir de cause à un moment et se retrouva bec à nez avec lui. Hiiiiiiiiiii ! En une roue agile, elle évita une flammèche qui aurait pu en griller sept comme elle.
Avec plusieurs figures gymnastiques rapides, elle le conduit à la salle du cœur puis plaqua Emilien contre le panneau en pierre, pour éviter qu'il ne se fasse cramer les poils de cul. Se serrant contre lui, elle ferma les yeux et attendit que l’extrême chaleur qui leur frôlait la peau ne passe. Le canard s'était coincé la tête et crachait des flammes par rage. Elle sentit tout une partie de la chair de son visage fondre mais ne rouvrit pas les yeux.
Quand la chaleur cessa enfin, elle resta un instant contre le Comte et sentit une main passer dans ses cheveux. Elle ne put rouvrir qu'un œil, l'autre étant collé contre sa joue. Ce ne fut pas le Comte qu'elle vit mais son mystérieux inconnu. Prussia. Il était déjà là quand elle avait affronté le Mal pour la première fois. Déglutissant, elle ne put rien dire, sa bouche n'étant pas en état de bouger.

« Dans quel état t'es-tu encore mise, Jack ? »

Il secoua la tête et lâcha un soupir lourd alors que je sentais mon visage se reformer lentement et douloureusement.

« Suivez moi. »


Il prit sa main et lança un regard désapprobateur à Emilien. Les guidant jusqu'à une sortie que les deux compagnons n'avaient pas remarqué (comment avaient-ils pu?), il les félicita de leur victoire. Ils marchèrent longtemps mais quand ils arrivèrent, Jack avait retrouvé son apparence d'origine.

« Comment es-tu arrivé ?
-Pas le temps de t'expliquer. Vous devriez rentrer, Emilien. Votre femme se porte mal. Le grand Mal l'a atteinte au cœur. »

Paniquée, elle ne sentit même pas Prussia partir et pressa Emilien de rentrer. Qu'allaient-ils découvrir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Waiting all night   

Revenir en haut Aller en bas
 
Waiting all night
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lys & Lloyd ஜ Waiting all night
» 05. What the hell are you waiting for.
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires, vampires, vampires :: Livre I : Gothik City :: 
 :: Jardins et arène de combat
-
Sauter vers: