Trois cités, trois temps, trois races. Gothique, vieux jeu, fashionista à la pointe de la mode, aventurier solitaire, gentleman post-apo ou bien biscotte beurrée, sur 3V comme à McDo, venez comme vous êtes! { Forum Rpg NC-16}
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Permafrost

Aller en bas 
AuteurMessage
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Permafrost   Mer 7 Mai - 15:56

.Permafrost.

G. LaPluie – L. Van Vesayel
La lune était déjà haute dans le ciel quand le petit vampire sortit de sa chambre. Il devait être presque minuit. Il avait étudié seul dans sa chambre puisque le professeur qui devait lui donner son cours du matin était en déplacement à Modernis pour quelque chose d'assez important. Il avait parlé de colis et de mission top secrète. Monsieur Bretzenska n'était pas un agent très discret mais Grim était sur qu'il ne compromettrait pas sa mission sans raison. Il n'était pas si bête.
La fraîcheur qui régnait dans le château en ce milieu de nuit n'affectait pas plus que ça le petit blond mais il portait néanmoins un pantalon chaud et une chemise en coton épais. Aucun intérêt de mettre un manteau puisqu'il ne sortirait pas. Il voulait juste se promener et éventuellement aller chaparder une sucrerie en cuisine. Il aurait bien voulu aller voir les membres de la famille Von Dast mais les quatre enfants du Comte étaient à Modernis State avec Monsieur Bretzenska et le couple comtal devait être très occupé.
Alors, il ne lui restait plus que les courtisans. La plupart étaient très gentils avec lui mais Yvan lui disait tout le temps de ne pas se fier à leurs masques de gentillesse. Ils ne portaient pas de masques pourtant mais Grim ne voulait pas prendre le risque de contredire le Prince Noir qui devait sans doute avoir raison. Après tout, il était vraiment très très vieux et il devait tout connaître. Et puis Emilien n'avait jamais démenti les dires de son fils aîné.
Ses pas le menèrent au premier étage devant le petit salon à proximité de la chambre d'Ulrick. Le jeune prince avait toujours été gentil avec lui et il lui avait apprit plein de bonne farces à faire à Yvan et aux courtisans. En plus, il lui donnait toujours des sucettes ou des bonbons. Il se rapprocha de la pièce et constata qu'une unique jeune femme occupait la pièce. Elle semblait attendre quelqu'un.
Le petit vampire apostropha discrètement Théophile le majordome et lui demanda qui était la jeune fille et ce qu'elle faisait là, seule. D'habitude, ce salon grouillait de courtisans gloussants et s'éventant. Leur disparition était-elle due à la présence de la jeune femme ou à l'absence d'Ulrick ? Ou aucun des deux ? Le majordome se pencha vers le petit blond et parla de sa voix grave et douce.


« C'est mademoiselle Van Vesayel, mon Prince. Elle a été convoqué par le Comte qu'elle attend actuellement. Pour une histoire de sol gelé, je crois. »

Mon Prince … Oh oui, Grim aurait presque oublié. Emilien avait fait une annonce importante cinq jours auparavant, présentant le nouveau vampire au peuple de Gothik City et aux nobles comme son fils perdu trois ans en arrière à cause d'un enlèvement. Comme il ressemblait énormément au couple comtal, personne ne s'était douté de rien.  Et puis Grim était mignon comme un ange, personne n'aurait voulu croire qu'il n'était qu'un enfant du peuple ou un bâtard d'Emilien.
Il congédia le majordome avec un sourire et s'avança dans la salle, s'asseyant en face de la demoiselle qui attendait toujours. Son père ne lui en voudrait pas de discuter avec une fille qu'il avait convoquée n'est-ce pas ? Après tout, elle ne devait pas être dangereuse puisqu'il avait exigé une entrevue avec lui. Et puis en plus elle n'avait pas l'air méchante.

« Bonsoir ! Tu t'appelles comment ? Moi c'est Grim ! »

Il lui souriait de toutes ses dents, assis en tailleur sur la chaise en chêne massif. Il devait paraître bien petit devant l'immense dossier façon Yvan Ier. Mais de toute façon, il ne pouvait pas se grandir. En cet instant, il avait déjà oublié tous ses cours de maintien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léonie Van Vesayel
Little Noble
Little Noble
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 03/05/2014

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang
Situation: célibataire
Orientation : Hétérosexuelle

MessageSujet: Re: Permafrost   Ven 9 Mai - 15:28

Léonie n'avait pas dormis depuis trois jours et trois nuits. Elle avait géré un tas de choses qu'elle confiait d'ordinaire à quelque domestique qui passait par là, et elle n'avait littéralement pas vu le temps passer. Pour quelqu'un dont la principale occupation est de n'avoir aucune occupation, l'absence de procrastination avait cette tendance à faire passer le temps deux fois plus vite. Pourtant, elle ne s'amusait pas vraiment. Comme quoi l'expression n'était pas si vraie.
Bon, sauf qu'elle n'avait tellement pas l'habitude que ce qui prenait quelques heures à ses domestiques lui avait pris plusieurs jours. Soit. Maintenant, il était temps de repartir pour quelque chose d'un peu plus naturel pour elle. Léonie rangea le fouillis sur son bureau et entassa des papiers à l'utilité limitée sur le coin d'une table. Elle s'apprêtait à sortir, mais une des humaines qui travaillaient pour elle l'arrêta dès qu'elle eut franchi la porte.

-Madame...

Léonie grimaça et la fille se corrigea aussitôt.

-Mademoiselle Van Vesayel, vous avez reçu une lettre.
-Tu l'as lue ?
-Quoi ?... Non je... Non...

Elle l'observa d'un oeil suspicieux puis récupéra la lettre qu'elle lui tendait. Il aurait fallu être aveugle pour ne pas voir la piètre tentative de dissimulation dont elle avait fait preuve. Elle avait ouvert la lettre et s'était rendue compte trop tard que recacheter une lettre était de l'ordre de l'impossible, alors elle avait essayé de cacher ça grossièrement. Léonie soupira.

-Va-t-en. Avant que je ne m'énerve.

Elle ne le se fit pas dire deux fois et s'enfuit dans les couloirs. Léonie serra les dents. Elle détestait qu'on coure, ici. Elle avait trop souvent tendance à percuter de petites idiotes au coin d'un couloir. Elle rouvrit la lettre en marmonnant quelque chose d'inintelligible et haussa un sourcil. Puis elle la rangea dans un pli de sa robe et quitta sa maison. Au moins il faisait nuit. Elle avait déjà fait l'erreur de sortir de jour et elle n'avait aucune envie de renouveler l'expérience.

Le château du Comte... Elle y était pour quelques réceptions où son père s'amusait à lui trouver chaque fois un nouveau prétendant mais, globalement, elle n'était pas revenue depuis quelques décennies. Elle se demandait quand même à quoi elle pouvait bien être utile dans tout ça. En temps normal, elle aurait sûrement été très contente d'entrer ici mais le grand vide était on ne peut plus clair : aucun des quatre enfants Von Dast n'était là. Enfin, il y en avait cinq, maintenant, mais vu que le petit dernier avait trois ans et qu'il n'était apparu que quelques jours plus tôt, il n'avait pas encore d'armée de courtisans derrière lui. Donc le salon où on lui demanda d'attendre était vide.
Il ne le resta pas longtemps.

Un enfant surgit dans la salle et Léonie le reconnut sans trop de mal, même si elle n'était pas là le jour de la présentation officielle _ trop de risques de croiser son père. Il n'y avait pas suffisamment de vampires aussi jeunes dans le château pour qu'elle confonde.

« Bonsoir ! Tu t'appelles comment ? Moi c'est Grim ! »

Il était si enthousiaste qu'elle resta interdite quelques secondes. Il avait l'air très content d'avoir de la compagnie. Bon, vu que ses frères et sa soeur s'étaient absentés, il devait se sentir un peu seul.

-Léonie.

Bien, et maintenant ? Elle n'avait jamais été très douée avec les enfants, fût-ce un prince, et elle ne savait pas vraiment ce qui intéressait un petit de cet âge. Tout et rien, sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mcvampire.forumcanada.org/
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: Permafrost   Sam 10 Mai - 10:02


La lumière de la lune éclairait bien la pièce, si bien même que le majordome ne s'était pas donné la peine de raviver le feu, bas et presque éteint. Les vampires n'avaient pas besoin de chaleur – Grim avait d'ailleurs mit du temps à le comprendre – et le feu brûlait encore assez dans l'âtre pour réchauffer quelque peu la carafe de sang qui se trouvait sur le manteau de la cheminée. Le petit vampire aimait la lumière de la lune sur son visage. Il avait l'impression qu'elle lui redonnait de la vitalité quand il était à plat et elle l'apaisait en même temps.
La pièce embaumait la cannelle. Grim adorait la cannelle. Il adorait ces odeurs humaines qui dégouttaient tellement Yvan. Le fait qu'il puisse encore manger d'un peu de tout restait un mystère pour la famille Comtale. Emilien avait bien réfléchi à la question et s'était dit que, puisque la psychologie influait énormément sur les vampires, le petit avait du tellement vouloir poursuivre ses habitudes qu'il avait fini par se persuader qu'il pouvait encore manger.
La fille lui dit son prénom et Grim hocha gravement la tête comme s'il avait déjà entendu ce prénom avant et qu'il essayait de se souvenir. C'était ce que lui avait dit de faire Ulrick quand il parlait à des femmes. Ainsi, si il ne se souvenait pas de leur nom, il pourrait faire semblant d'être trop populaire et de ne pas pouvoir se souvenir de tout le monde. Il sourit à nouveau et se redressa, les coudes sur la table pour être plus près de la belle jeune fille.
Elle était jolie et ne devait pas être très vieille parce qu'il ne lui aurait pas donné vingt ans. Cependant, Elijah, la voix de la raison, lui avait dit une fois de ne pas faire attention à cela. Après tout, Emilien avait déjà plus de trois mille ans, Ulrick cinq cent (alors qu'il ressemblait à un jeune homme de dix sept ans) et Taesch avait déjà plus de huit mille ans ! Donc, en toute logique, elle devait être très vieille.
Le petit prince appela Théophile d'une voix calme et assurée comme le faisait son père de temps en temps et il fut ravi de voir le majordome sortir de l'ombre du couloir, comme s'il attendait. Comment est-ce qu'il faisait ça ?! Il était génial, ça devait sûrement être à cause de son pouvoir. Il était trop fort ! Avec de l'admiration dans le regard, Grim lui réclama une tasse de thé à la cannelle avant de se tourner avec la jeune femme.


« Tu en veux une aussi Léonie ? »

Quand elle eut signifié sa réponse, le grand vampire retourna dans les ombres en silence après avoir signifié qu'il l'avait bien entendue d'un hochement de tête vague. Théophile était gentil, il habillait Grim au début, quand il ne savait pas encore comment enfiler ces fanfreluches... Et puis il l’appelait toujours ''mon Prince'' alors que tout le monde avait l'habitude de l’appeler ''petit Grim''.
Il constata en se renfonçant dans sa chaise que la robe de la jeune femme lui arrivait aux genoux. Son père lui avait dit une fois que seule ce qu'il appelait les ''filles de joies'' s'habillaient ainsi. Grim ne voyait pas en quoi c'était un problème pour une femme d'être joyeuse mais Yvan jetait un regard désapprobateur à Ulrick quand il faisait des plaisanteries qu'il ne comprenait pas sur elles.


« Pourquoi tu n'es pas sur l'arbre généalogique de ta famille ? »

Lui même avait été inscrit deux jours auparavant. Il était de tradition qu'à l'âge de trois ans, un Von Dast soit inscrit par la main de son père sur l'immense parchemin qui retraçait l'histoire de la famille Comtale. Le petit Grim, dans les bras d'Yvan, avait donc pu voir son nom inscrit en jolies lettres noires avec des courbes de partout, il avait à peine pu le lire. Griméus von Dast. C'était ce qu'il était maintenant.
Il avait étudié celui des Van Vesayel la semaine auparavant, comme il se devait. Il avait à mémoriser les noms des actuels personnages importants de la noblesse, disséminés dans cinquante quatre familles importantes. Les Van Vesayel en faisaient partie et il n'avait pas vu Léonie dessus.
Sa tasse apparut devant lui, au bout de la main de Théophile, une ou deux minutes après qu'il ne l'ait demandé. Le breuvage doré et odorant fit frémir Grim de plaisir. Goûtant au thé, il se brûla et reposa sa tasse avant de secouer la tête comme si cela pouvait apaiser la brûlure sur sa langue.


« C'était trop chaud. »

Le majordome s'empressa de faire mine de reprendre la tasse mais, alors qu'il avait les doigts autour de la anse de la tasse, l'enfant l'arrêta avec un sourire.

« Ce n'est pas grave ne t'en fais pas ! Merci pour le thé, c'était très gentil ! »

Il n'oubliait jamais de remercier le majordome, même si beaucoup trop de gens l'ignoraient. Il devait rester poli, même en étant un vampire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Permafrost   

Revenir en haut Aller en bas
 
Permafrost
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires, vampires, vampires :: Livre I : Gothik City :: 
 :: Salles de vie
-
Sauter vers: