Trois cités, trois temps, trois races. Gothique, vieux jeu, fashionista à la pointe de la mode, aventurier solitaire, gentleman post-apo ou bien biscotte beurrée, sur 3V comme à McDo, venez comme vous êtes! { Forum Rpg NC-16}
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sweet Home

Aller en bas 
AuteurMessage
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Sweet Home   Lun 27 Oct - 20:41

. Sweet Home .
♪ same old war ♪

G. LaPluie – L. Error

Juste un jour. Juste quelques heures. Voilà ce que Grim avait réussit à obtenir après des mois de dur travail, de bonnes notes et de félicitations des professeurs. Il en était si fier qu'il sentait sa poitrine gonflée quand il repensait à la main d'Emilien dans ses cheveux alors qu'il lui annonçait qu'il avait droit à une journée, une seule. La dernière avant longtemps. Il s'y était si peu attendu. Si peu qu'il avait failli s'évanouir.
Cela s'était passé un soir après une leçon éprouvante avec le maître d'arme. Le petit blond avait failli perdre un bras et jamais il n'aurait pensé pouvoir être aussi épuisé dans son état de vampire. Pourtant, il l'était. Complètement épuisé, mort de fatigue. Et dire qu'ils avaient à peine fait quelques passes. Non, ce n'était pas ça qui l'avait fatigué. C'est le fait de devoir sans arrêt courir sur ces immenses rouleaux où ils faisaient ses quelques passes. Des rouleaux à trois mètres du sol avec des piques tranchantes et pointues dessus. Cela l'avait grandement motivé à ne pas tomber.
Emilien était rentré dans sa chambre et lui avait annoncé qu'il lui accordait de passer un jour à Modernis State. Pour revoir ses parents, les rassurer, leur dire qu'il allait bien et leur dire au revoir. Il était vrai qu'il n'avait pas vraiment eu l'occasion. Et puis … il devait revoir Liam. Le savoir si loin de lui était si douloureux qu'il hésitait à le transformer pour le garder loin de lui. Mais il ne pouvait pas. Grim était mort mais Liam devait revivre sa vie, être heureux, grandir sans peur du danger. Il avait le droit à la normalité.
Grim quant à lui, était heureux de revoir ces grands buildings, de sentir cette chaleur sur sa peau glacée, de sentir les odeurs de goudron et de voitures. Tout cela lui avait tellement manqué. Bien sûr, il aimait Gothik City. Mais il ne la connaissait pas aussi bien que State. Cette ville de lumières, si vive à chaque heures du jour et de la nuit. Il aimait sa ville natale autant qu'il aimait celle d'adoption et se priver de l'une des deux causait une douleur indescriptible dans son cœur.
Quand il revit ses parents, cela faisait plusieurs mois qu'il n'avait pas foulé le sol de cette demeure. Il était parti en urgence au château des Von Dast et regrettait de ne pas avoir pu embrasser sa famille. Il n'était qu'un enfant de trois ans quelconque à l'époque. A présent, il était bien plus que ça. Un Von Dast, un prince, le frère de l'héritier du trône et l'espoir du maître d'arme qui le disait aussi doué que le Prince Noir à son âge.
Il avait quatre ans mais il avait l'impression d'en avoir dix tellement il avait apprit, grandi et accompli. Être un vampire changeait tout au développement personnel. Son aspect physique en revanche n'avait que peu changé. Il était grand pour son âge mais il gardait la bouille d'un bébé. Un grand bébé.
A son départ de chez lui, il lui restait encore une bonne heure avant son train. Il décida d'aller se promener dans la grande artère commerciale. Peut-être était-ce parce qu'il adorait le soleil étant humain, mais il ne souffrait pas vraiment des yeux en plein soleil. Il y voyait presque clairement maintenant qu'il se couchait. Les magasins étaient si pleins de vie, si pleins d'humains. Ils allaient, venaient. Ils étaient fascinant. Est-ce qu'il aurait ressemblé à celui-ci ou celui-là s'il n'avait pas été vampirisé ?
Sa nanny, Oga, lui tenait la main, le suivant en riant de temps en temps, amusée par son caractère fougueux. Elle était très maigre et avait la peau très pâle. Ses cheveux étaient d'un noir presque hypnotisant et ses yeux étaient bleus très pâles. Elle portait une longue robe en dentelle noire qui laissait voir sa peau à de nombreux endroits. Par dessus, elle avait un corset très serré, orné de nombreuses borderies d'or. Elle avait aussi un châle noir qu'elle portait négligemment, ne craignant pas le froid. Aux pieds, elle portait des chaussures à talons hauts et carrés, d'un noir aussi profond que ses cheveux et au touché qui rappelait agréablement le velours. N'importe qui aurait vu qu'elle appartenait à une haute famille. Pour cause, elle était la nanny officielle du petit prince.
Grim, quant à lui, portait un jean fait sur mesure et une petite chemise dorée en coton très doux. Par dessus, il portait un gilet en laine fine et il avait chaussé ses jolies bottines à pompons dans lesquelles il avait rentré son pantalon en gros tas indistincts. Un petit bonnet à pompon complétait sa tenue.
Ils arrivèrent devant un magasin de jouets et Grim consulta sa montre à gousset. Ils pouvaient y passer rapidement avant d'aller prendre leur train. Ils entrèrent et Grim regarda pendant de longues secondes un jouet électronique en forme de chien aboyer. Seul le cri de terreur de sa nanny l'interrompit. Il tourna la tête vers elle et n'eut pas besoin de demander pour savoir ce qui clochait. Un mort. Le gérant était derrière son comptoir mais sa gorge était tranchée et inondée de sang.

Quelques minutes plus tard, ils étaient assis à une table dans l'arrière boutique, les poings liés à l'aide d'une grosse corde à un pied de la table. Trois hommes, les gérants de la boutique d'à côté, les regardaient d'un air mauvais, les yeux plissés, les sourcils froncés. Oga avait l'air plus exaspérée que paniquée et Grim se demandaient quand est-ce que cela finirait.
Un soupir lui échappa et l'un des hommes, un blond aux cheveux longs et sales qui n'avait en aucun cas la classe d'Emilien, brandit sa batte vers lui. La nanny tenta une nouvelle fois de leur faire entendre raison.


« Puisque je vous dis que nous n'y sommes pour rien ! Nous l'avons trouvé comme ça !
-Ouais, ouais c'est ça, dit l'un des hommes qui semblait trop fragile pour marcher, on va attendre de voir ce qu'en dit l'inspecteur. Nous on trouve des vampires, un pote a été égorgé, ce serait trop facile que vous vous en sortiez comme ça. »

Grim leva les yeux au ciel et se racla la gorge.

« Vous croyez vraiment que si nous avions tué cet homme, ma nanny aurait crié comme ça, de façon à avertir tout le voisinage ? Quel intérêt aurions-nous eu à ce que vous nous découvriez ? »

Ils restèrent muets un instant. Au moment où l'homme en sucre allait ouvrir la bouche, un homme entra. Sombre était le meilleur mot que Grim pouvait trouver pour décrire celui qui devait être l'inspecteur. Pitié, pourvu qu'il ne déteste pas les vampires. L'un des trois hommes s'adressa à lui.

« Ah ! Vous êtes là, Dieu soit loué ! Ils ont tué le gérant !
-Mais pas du tout ! »

Le petit vampire s'était redressé sous le coup de l'accusation. Un des hommes le força à se rasseoir.

« Alors comment qu'est-ce que vous expliquez votre présence dans le magasin hein ?
-Je suis un ENFANT, c'est une boutique de JOUETS.
-T'es pas un enfant, t'es un monstre. »

L'insulte lui fit plus d'effet qu'il ne l'aurait voulu. Le regard éteint, il ne daigna plus bouger. Un monstre … c'était faux. Les vampires étaient mille fois plus civilisés que les humains. Il se sentait bête. Emilien ou Ulrick aurait sûrement sût quoi rétorquer à ça. Mais lui …

« Ce n'est pas un monstre. C'est un Prince. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunalith Error
MSP - Inspecteur
MSP - Inspecteur
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 10/06/2014

MessageSujet: Re: Sweet Home   Lun 27 Oct - 21:47

[Alexandros] ♫ For freedom

Il avait bien mérité une journée de congé. Oh, ça oui. Pas seulement parce qu'il avait bossé comme un dingue sur cette affaire même pas officielle. Mais aussi parce qu'à cause de Jack, il avait eu énormément de mal à reprendre pied dans sa vie normale. Le tofu était devenu plus fade encore, les conversations avec les humains plus difficiles et il devait sans cesse refouler des images de sang, qui lui parvenaient en rafale dans la tête, parfois sans que rien de spécial ne les déclenche. Celui qui avait dit que la vie d'un hybride était facile ne savait pas de quoi il parlait. Accessoirement, il était aussi un gros con.
Alors Lunalith avait mis un réveil, mais à seize heures. Comme ça, il se lèverait à une heure qui lui convenait mieux au naturel et il pourrait profiter pleinement de sa nuit. Mais son boss n'avait absolument aucun respect pour lui. Parfois, être bon dans son boulot vous apportait plein d'emmerdes. Il devrait sans doute changer de job.
Quand son téléphone sonna, l'hybride crut d'abord qu'il était déjà seize heures et s'étonna d'être aussi vanné. Mais quand il appuya sur l'écran et que la voix grave et impérieuse de son patron lui hurla dessus, il comprit que jamais il n'aurait le droit de se reposer.

« GROUILLEZ VOUS SELEN ! »

Clac. Putain, il n'avait même pas prononcé un mot. Tant mieux, sans doute, sa gorge asséchée n'aurait peut être réussi qu'à produire quelques borborygmes même pas bien faits. Lunalith s'extirpa donc à grand peine de son lit, se donna deux « pshit » de déo sous les bras et enfila sa tenue de travail habituel. Un costume noir et blanc, avec une cravate un peu lâche, parce qu'il était incapable de faire un nœud correcte.
Il hésita à prendre son gros flingue officieux mais, étant donné qu'il ne s'agissait que d'un mort à priori commis par des gens déjà arrêtés, il n'en aurait pas besoin. Alors il s'équipa seulement de son arme de service, de son paquet de clopes, et partit.


Lorsqu'il arriva au centre commercial, sa gorge était en feu. Il n'avait rien bu et avait déjà grillé deux cigarettes. Il demanda à un petit officier déjà présent d'aller lui chercher un café au distributeur et entra sur la scène de crime. Elle n'était pas scellée et c'était un vrai bordel là dedans. Luna sortit son badge et le présenta au flic qui tentait de superviser tout ça. Il s'y prenait comme un manche.

« MSP, inspecteur Error. Le commissariat central m'envoie. Je prends le relais. »

Luna rangea son badge et s'approcha des trois hommes armés en train de surveiller étroitement une femme et son enfant. Il ne dit rien, tout d'abord, parce qu'il n'en eut pas le temps. Il subit une avalanche de discours assez pénible.

« Ah ! Vous êtes là, Dieu soit loué ! Ils ont tué le gérant !
-Mais pas du tout ! »

L'enfant s'était levé mais l'un des hommes le força sans aucune douceur à se rasseoir.

« Alors comment qu'est-ce que vous expliquez votre présence dans le magasin hein ?
-Je suis un ENFANT, c'est une boutique de JOUETS. 
-T'es pas un enfant, t'es un monstre.
-Ce n'est pas un monstre. C'est un Prince. »

Lunalith avait presque la tête qui tournait à les écouter. Il mit ses mains en avant et tenta de calmer le jeu.

« Ohla ! Taisez vous un peu. Je suis inspecteur je vous rappelles, je suis là pour éclaircir tout ça. »

Ils semblaient s'en foutre totalement et être surtout pressés, pour les trois hommes, d'accuser les vampires. Quant à ces derniers, et bien... Ils semblaient venir tout droit de Gothik City, alors ils ne devaient pas vraiment admettre le fait qu'on les ait ligotés et qu'ils soient traités de la sorte. Après tout... Le gosse était un prince. Un prince... Ca ferait peut être un problème diplomatique et il y avait fort à parier que l'inspecteur allait voir débarquer un type de la Maison Blanche pour tout prendre en charge. Mais Lunalith n'avait aucune considération pour tout ça. Il y avait un mort et son devoir était de trouver le coupable. Point barre.

« Restez où vous êtes. »

Il rejoignis le corps, qui était resté là bien sagement en attendant que les flics de la scientifiques interviennent pour prendre leurs photos et relever les indices. Il enfila les gants en plastique qu'il avait récupéré à l'entrée du magasin de jouets – quel sordide endroit pour un meurtre, vraiment – et commença à fouiller les vêtements. Ayant déniché un porte-feuilles, il vérifia la carte d'identité du propriétaire. Ce nom ne lui disait rien. Quant à la blessure...

Lunalith se releva après son examen rapide et retira ses gants en les faisant claquer, avant de les donner au policier qui venait d'arriver avec son café. Le gobelet lui brûla la main mais il fit semblant de rien.

« Ce type n'a pas été tué pour servir de nourriture à un vampire. … Ne vous réjouissez pas trop vite madame. Un vampire est tout à fait capable de l'avoir tué avec une lame. Et vous avez été trouvés sur les lieux du crime. »

Il sortit du magasin et donna ses ordres.

« Embarquez moi ces cinq là au poste. Je veux les interroger. »


Une heure et demi plus tard, il était dans une salle d'interrogatoire. Première personne : le gosse. Sans la nanny. Il ne voulait pas qu'elle l'influence. D'après ce qu'il avait vu dans la boutique, il était déjà assez intelligent comme ça. Trop pour un gamin de cet âge.
Lunalith s'assit de l'autre côté de la table où avait été installé le gosse, enchaîné à la table et menotté. Il lui sourit en essayant d'avoir l'air gentil et lui tendit une sucette à la fraise.

« Tiens. Ta nounou nous a dit que tu t'appelais Grim et que tu étais un prince à Gothik City. Qu'est ce que tu es venu faire ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: Sweet Home   Mer 29 Oct - 20:19


L'inspecteur ne les détacha pas. Mais il ne pouvait pas sérieusement croire qu'il était l'auteur de ce crime affreux, si ? Il était un enfant ! Et Oga était le stéréotype même de la jeune femme qui ne se salissait même pas les mains pour retirer ses chaussures. Elle était délicate et la longueur hallucinante de ses ongles prouvaient bien qu'elle n'avait pas pu tenir un couteau. Bon, elle aurait pu l'égorger avec ses ongles mais jamais elle n'aurait tâché son subtile vernis couleur framboise écrasée.
Quant à lui... Enfin, même hissé sur une chaise il aurait eu du mal à atteindre la gorge de ce pauvre cadavre. Il était innocent, un petit ange sans rien à se reprocher. Il n'avait jamais tué quelqu'un de sa vie. Bon, une fois pour se nourrir mais c'était une erreur et puis il était vieux et personne ne l'aimait alors ça ne comptait pas. Pas du tout. Quoiqu'il en soit, il n'avait pas tué cet homme et on ne pouvait pas le retenir comme ça !
S'il avait encore eu un cœur qui battait dans sa poitrine, il aurait battu à une vitesse folle. Il pouvait presque sentir de la sueur couler de son front. Il se sentait un peu mal. Parce qu'il ne voulait pas attirer d'ennuis à sa famille, ni à la famille du Comte qui était aussi en quelque sort sa famille maintenant. Oga regardait derrière lui une échappatoire apparemment. Elle pensait sans doute pouvoir le prendre et s'enfuir. Ils avaient déjà assez coopéré en ne brisant pas leurs liens, non ?
En regardant une grosse horloge à coucou dans un coin, Grim constata que l'heure de leur train était déjà passé. Il leur faudrait attendre le lendemain pour s'en aller de nouveau. Oh génial, il sentait qu'il allait passer une très mauvaise nuit. En plus il commençait à avoir un peu faim. Et puis Yvan lui avait promit de lui raconter une histoire ! S'il apprenait qu'il s'était fait arrêté il ne voudrait sans doute plus !
Il eut soudainement envie de pleurer. Tout sa nouvelle famille allait le détester parce qu'il était rentré dans un stupide magasin de jouet. Il baissa les yeux et sentit les regards mauvais des trois hommes sur lui. Il était un enfant. Pourquoi ils le détestaient tant juste parce qu'il était d'une espèce différente ? Pourquoi est-ce qu'ils avaient tous toute cette haine en eux ? Et ce n'était pas seulement les humains …
Il sentit Oga se coller un peu à lui et le couver de son regard protecteur. Elle ne laisserait personne lui faire de mal, il le savait assez bien. Elle avait insisté pour être sa nanny et au début il avait cru que c'était juste à cause de la renommée et de l'argent mais il avait apprit après coup qu'elle avait perdu un enfant qui lui ressemblait. S'occuper de Grim c'était un peu faire son deuil pour elle. Elle n'outrepassait jamais les limites de la nanny cependant et le couple comtal lui en était grandement reconnaissant.
Quand l'inspecteur s'en fût, elle détacha une de ses mains et la posa sur la cuisse du petit blond, pour le calmer, lui faire sentir qu'elle le sortirait de là même si elle devait tuer la moitié de Modernis State. Elle sourit et il se sentit tout de suite mieux. Il n'avait plus autant envie de pleurer. Il avait juste envie de s'en aller, de retrouver son lit et ses peaux de bêtes, de se plonger dans un bain brûlant et de serrer son père dans ses petits bras. Dans n'importe quel ordre.
L'inspecteur revint et elle se rattacha, pour n'affoler personne. Les trois lourdauds n'avaient même pas bronché quand elle l'avait fait. Ils auraient pu s'en aller rapidement sans même qu'ils ne s’aperçoivent de leur absence. Grim commençait à se demander si ces hommes n'étaient pas les coupables en fait. Peut-être bien qu'ils avaient eux-même tué le commerçant et avaient sauté sur l'occasion de voir des vampires entrer sur la scène du crime.

Un peu plus tard, il se retrouva séparé d'Oga qui avait juré au policier que s'il arrivait quoique ce soit à son petit protégé, elle l'éventrerait et se ferait des boucles d'oreilles de ses testicules, et enfermé dans une salle froide et épurée. Il avait déjà vu ça dans des films à la télé : une salle d'interrogatoire.
L'inspecteur entra quelques minutes après et lui tendit une sucette. A la fraise. Sa préférée. Il ne la déballa cependant pas et la laissa sagement de côté. Quand l'autre parla, il l'écouta attentivement. Il ne voulait surtout pas de malentendu. Et quand il dût répondre, il choisit de déballer la version officielle.


« En effet, je m'appelle Griméus von Dast, je suis un Prince. J'étais venu ici avec ma nanny, Oga, pour rendre visite à des amis de mon père. Ils ont récemment perdu un de leurs fils qui avaient à peu près mon âge et nous avions l'habitude de jouer ensemble de temps en temps. »

Cette version était la plus plausible. Si on mettait Liam et Grim à côté à présent, on ne pourrait pas affirmer qu'ils étaient jumeaux. Grim était si lisse et parfait alors que Liam était encore un enfant rond et adorable. Le visage du petit vampire s'était déjà endurci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunalith Error
MSP - Inspecteur
MSP - Inspecteur
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 10/06/2014

MessageSujet: Re: Sweet Home   Jeu 30 Oct - 12:56

Ce gosse le mettait vraiment mal à l'aise. Bien sûr, la nanny n'était pas vraiment un ange non plus. Quand elle l'avait menacé de lui trancher les testicules pour s'en faire d'originaux pendants d'oreille, il avait ressenti un peu de peur tout de même. Malgré sa réaction calme et détachée.

« Je ne fais que mon travail, madame. »

C'était ce qu'il lui avait répliqué, même si, au fond, il avait juste envie de les laisser partir. Il ne les croyait pas coupables, pour être honnête. Ce qu'il croyait, pourtant, n'avait pas grande importance. Ses chefs voulaient coincer du vampire et il ferait tout pour démontrer à la perfection, si c'était bien la vérité, qu'il ne fallait pas raisonner avec des préjugés. Certes, la victime avait eut la gorge tranchée et on avait retrouvé deux vampires de Gothik City, un peu flippants, sur les lieux du crime. Mais il avait semblé à Lunalith que la blessure ne correspondait à celle qu'aurait faite un buveur de sang.

Alors comme ça, ce petit garçon, Griméus von Dast, était bien le fils du Comte. Et il était à Modernis en qualité de visiteur à un ami. Luna prit quelques notes rapides avant de poursuivre son interrogatoire.

« Hum... Qu'est ce qui s'est passé dans ce magasin de jouets, Grim ? Le monsieur n'a pas été gentil avec toi ? Il n'a pas voulu te donner ce que tu voulais ? Est ce qu'il t'a dit de partir juste parce que tu es un vampire ? »

Ca n'aurait pas été la première fois qu'un vampire persécuté aurait fait exactement ce dont on l'accusait à cause de la pression psychologique. Ou même un hybride... Lunalith avait entendu parler d'un cas particulier, un hybride qui vivait un peu comme lui, en humain. Jamais une goutte de sang, de toute sa vie. Et puis, à son travail, lorsque ses collègues avaient appris, il avait subi du harcèlement, tout le monde lui jetait des regards dégoûtés, on le fuyait... Il avait fini par passer à l'acte. Un hybride qui ne s'était jamais nourri de sang humain.

L'interrogatoire fut interrompu par l'entrée du légiste. Lunalith lui avait demandé de lui apporter les résultats à la seconde où il les aurait, quoique l'inspecteur soit en train de faire. Il examina donc le rapport et haussa les sourcils. C'était bien ce qu'il pensait. Il n'y avait aucune disparition de sang. Aucun vampire ne s'était abreuvé. Bien entendu, cela n'innocentait pas les deux Gothiks, qui avaient très bien pu être interrompus. Mais cela mettait d'autres suspects, humains, dans la balance. Et Lunalith avait un sérieux doute au sujet des trois hommes du magasin. D'autant plus que l'on n'avait pas retrouvé l'arme du crime. Mais ces humains, ils semblaient vraiment pressés de mettre le meurtre sur le dos de ces vampires.

L'inspecteur referma le dossier et reporta son attention sur Grim.

« Tu sais, c'est normal de se fâcher quand quelqu'un est méchant avec toi. Alors si toi, ou ta nounou, avez fait quelque chose à ce monsieur parce qu'il a été méchant, il faut me le dire. La vérité est très importante, Griméus. Mentir, c'est méchant. »

Il ignorait si l'enfant était trop intelligent pour que des ruses aussi basses puissent fonctionner, mais Lunalith n'allait tout de même pas le plaquer sur la table et le menacer pour entendre ce que ses chefs voulaient qu'il lui extorque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: Sweet Home   Dim 2 Nov - 21:14


Une parole de cet homme et et Grim se sentait prêt à fondre en larmes. En fait, il ne pensait même pas pouvoir tenir si cet homme ne lui disait rien. Yvan lui avait pourtant apprit à refouler ses sentiments, à ne plus rien ressentir face à des inconnus mais le petit vampire n'y pouvait rien. Il se sentait trop au bord des larmes. Il était encore un enfant et on l'accusait d'un crime atroce ! Il n'y était pour rien.
Pourquoi est-ce que tout le monde se détestait autant ? Il ne comprenait pas. Lui il aimait tout le monde. Son nouveau calice était un hybride à qui il manquait un œil. Il portait un cache-oeil en permanence. Quand Grim lui avait demandé pourquoi il avait ça, Sei lui avait juste répondu qu'il avait été battu à cause de sa race. Pour le petit prince c'était une chose tout à fait invraisemblable. Le calice avait ri en disant que maintenant il avait deux tares. Deux tares … Pour Grim il n'en avait aucune.
L'inspecteur nota plusieurs choses sur son calepin et le petit prince se sentit encore plus mal. On l'avait prévenu. Prévenu qu'on allait déformer ses propos, le faire passer pour un monstre. Oh, il n'avait pas cru ses professeurs mais maintenant … Il pensait qu'il n'aurait jamais du venir. Il avait mit Oga en danger pour rien. Et il salissait l'image des Von Dast alors qu'il n'avait rien fait. Il était si terrifié que sa famille le rejette.
La voix grave de l'adulte s'éleva à nouveau et le petit blond fut prit de terreur. Une terreur qui lui rongea le cœur pendant quelques secondes … jusqu'à ce qu'il ne réalise que l'inspecteur était aussi pourri que les autres. Il ne le croirait pas de toute façon. Les larmes montèrent à ses yeux, les faisant briller d'une lueur étrange et il détourna le regard. Il ne voulait plus parler à quelqu'un qui avait déjà réservé sa place en prison. Si ce n'était sur le billot.
Un homme entra à ce moment, avec un dossier. La vue de l'enfant était troublée par ses larmes mais il les ravala. Il ne devait pas faire honte à sa famille. Il ne voulait pas être rejeté parce qu'il n'avait pas bien agi. Il s’éclaircit la gorge pour mieux avaler alors que l'autre examinait le dossier. Est-ce que c'était des fausses preuves ? Ses professeurs lui en avaient parlé. Les Modernis étaient vraiment tordus.
Il respira calmement, même si cela ne lui était pas vraiment utile. Les anciens humains qui travaillaient au château appelaient ça un reliquat. Une chose qu'on faisait toujours pour se rappeler de son humanité. Parfois, Grim regrettait que son cœur ne batte plus mais il s'y faisait. Il avait surtout peur d'oublier. Il avait terriblement peur d'oublier qu'il avait été un humain. Il avait peur de devenir un monstre comme celui qui l'avait attaqué.
Quand le rapport de l'homme qui était entré fut fermé, le vampire se sentait plus … serein. Il devait l'être, pour affronter. Il prit une grande inspiration pour répondre à l'adulte et s'arrêta, sur le cul. Choqué. Un hybride, oh un hybride. Il y avait un hybride dans cette pièce, il l'aurait senti à dix kilomètres à la ronde. Et ce ne pouvait pas être le prince alors cela ne laissait que l'inspecteur. Non, c'était peut-être l'autre homme.
Il inspira de nouveau et cette fois il était sûr. Oui, il avait un point de pression sur l'inspecteur et il n'allait pas le lâcher. Il prit de nouveau une inspiration, par la bouche cette fois, et s'installa plus confortablement dans son fauteuil.


« Ne me prenez pas pour plus stupide que je ne le suis, inspecteur. S'il vous plaît. Il était déjà là quand Nanny Oga et moi sommes entrés … Je ... »

Les larmes remontaient cette fois. Cette vision était horrible. Sa voix était cassée, son visage baissé. Il avait tout de l'enfant traumatisé. Sans jouer.

« Est-ce que vous détestez les vampires parce que vous êtes un hybride ? »

Il recula en se rendant compte que ça pouvait sonner comme une menace.

« Mais je ne le dirais à personne ! Jamais ! Je sais garder un secret. Je veux juste comprendre … Juste … rentrer chez moi. »

Il releva les yeux, pleins de larmes. Il avait finalement craqué. Il essuya ses larmes qui continuaient de couler. C'était inutile. Inutile et stupide. Il perdait tous ses moyens. Il espérait que l'hybride ne dirait à personne qu'il avait pleuré. Il aurait tellement honte, sinon. Un homme entra et Grim se cacha derrière ses cheveux.

« On a un problème. Yvan von Dast a constaté la disparition de son petit frère et il est en route. »

Yvan ? Yvan venait le chercher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunalith Error
MSP - Inspecteur
MSP - Inspecteur
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 10/06/2014

MessageSujet: Re: Sweet Home   Lun 3 Nov - 20:01

Hakuei ♪ Samurai

Lunalith voyait bien que le pauvre enfant était tout secoué par ce qu'il était en train de lui raconter. Mais il voulait être sûr et certain. Si l'enfant n'avouait pas le crime, alors il y avait de bonnes chances pour que les deux vampires soient tout aussi innocents qu'ils le clamaient depuis le début. Bien sûr, en bon professionnel, il interrogerait aussi la nounou, histoire de vérifier que tous les points de leur histoire concordent parfaitement. On ne pourrait pas l'accuser d'avoir été négligent et le procureur n'aurait plus grand chose sur quoi se rabattre, si procès il y avait. Si toute cette affaire pouvait aider un peu la mentalité de cette ville dans son évolution, ce serait ça de gagné. Il avait beau paraître parfaitement à l'aise dans son costume débraillé, il avait toujours un pincement de peur quand il franchissait les portes du poste. Et si, un matin, en arrivant, il s'apercevait que tous savaient ? Que se passerait il ?
Il refoula cette idée noire quand le légiste arriva et étudia le rapport de façon tout à fait sereine. Il n'avait plus longtemps à tenir à torturer ce pauvre enfant. Ce dernier répondit à sa dernière provocation avec une intelligence qui dépassait la norme, considérant son âge. Luna avait vu des adultes s'exprimer plus bêtement. C'était sans doute l'avantage d'être élevé chez les Gothiks. Des idées encore plus arriérées que celles sur les vampires à Modernis mais une manière de s'exprimer impeccable.
En tout cas, Grim racontait encore et toujours la même version. Lui et Oga étaient arrivés après le meurtre et avaient découvert le cadavre. Mas avant de finir sa phrase, il se mit à pleurer, franchement. Lunalith se figea, il était désespéré. Les enfants, c'était loin d'être son rayon. Même ses souvenirs en tant que tel n'étaient pas joyeux. Ses doigts se crispèrent sur le dossier du légiste. Que devait il faire ? Le consoler ? Le laisser chialer et attendre que ça s'arrête ? Le faire sortir pour le rendre à sa nurse, peut être ? … Non, il ne voulait pas qu'elle l'émascule.
Grim se remit à parler alors que Lunalith pataugeait encore dans son indécision et la conversation prit un tout autre tour. L'inspecteur écarquilla les yeux en dévisageant ce gamin beaucoup trop intelligent. Il savait. Alors qu'il avait réussi à cacher ça pendant plusieurs années à des adultes qu'il côtoyait au jour le jour, un simple gosse avait réussi à le démasquer ? Le cœur de Lunalith s'emballa. Que faire ? Il essayait déjà de lui sauver la mise par rapport à cette histoire de meurtre, il ne pouvait pas lui proposer mieux !
Mais le prince n'avait aucune intention de le dénoncer. Comprendre, c'était ce qu'il voulait, disait il. Alors il pensait vraiment que Luna détestait les vampires à cause de sa double nature ? Cette idée lui semblait tellement ridicule...

Luna ouvrit la bouche pour lui répondre quelque chose, d'à peu près honnête, mais l'entrée d'un officier l'interrompit. L'annonce qu'il fit donna un frisson glacé au dos de l'inspecteur, qui tâcha de garder son calme. Il se leva de sa chaise, dossier et notes en main, puis pris la direction de la porte. Avant que celle ci ne claque, il prononça quelques mots à l'encontre de son collègue.

« J'en n'ai rien à foutre, il y a un mort dans Modernis State. Il n'a pas à intervenir dans cette histoire. De toute façon, les deux vampires sont innocents. »

En vrai, il crevait de trouille. Bien que n'ayant jamais posé les yeux sur cet Yvan von Dast, Lunalith en avait assez entendu parler pour trembler de peur. Il se contint néanmoins et jeta un coup d’œil à la grande horloge. S'il voulait éviter les ennuis, son temps était compté. Il devait résoudre cette affaire en quelques heures, en se basant uniquement sur des interrogatoires et le rapport du légiste. Cela allait être ardu.

On emmena Grim dans une cellule de dégrisement le temps que l'hybride interroge la nanny. Elle raconta exactement la même chose que son petit protégé, ne faiblissant pas une seconde face à ses suppositions censées la piéger. Lunalith ne voyait vraiment pas ce qu'il pouvait faire d'autre pour les confondre dans l'immédiat. Ses chefs seraient forcer d'admettre la dure réalité : ce crime avait été commis par un être humain, si ce n'étaient plusieurs. Malheureusement, les suspects principaux de Lunalith étaient entre les mains de leur avocat. Si ça ce n'était pas une attitude suspecte !

« Ben on n'a qu'à les laisser en cellule, na ? De toute façon, il arrive quand, le Prince ?
-Y'a eu un problème sur la voie ferrée, il est coincé à la gare de Gothik City. S'il ne décide pas de faire le trajet à la course dans le désert, il sera là demain midi.
-Et qu'est ce qui le retiendrait ?
-Ben on pourrait le prendre pour un vagabond et le tuer. Quand même, s'il apprend comment le petit frère et la nounou ont été traités pour la nuit, on est mal. Faudrait les mettre dans une chambre d'hôtel, plutôt luxueux en plus.
-Je les surveillerais. Et puis, vu la tournure des choses, mieux vaut qu'ils aient une protection aussi. Ces trois types, ils me tapent sur le système depuis le début.
-Selen, je t'ai dit quoi au sujet de la clope ? Range moi ça avant que ce soit ta gueule que j'allume.
-Oui, chef. »

Quelques minutes plus tard, j'étais dehors, devant le poste de police, ma clope au bec. Une petite bruine tombait sur les trottoirs largement éclairés par les lampadaires. On allait emmener les deux vampires dans une voiture avec grillage bien solide pour les séparer du conducteur, menottes aux poings. Même s'il était devenu plus qu'évident pour tout le monde qu'ils étaient innocents pour le crime du moment, personne ne se sentait à l'abri d'une attaque. Lunalith le comprenait, même si ça le dégoûtait. Il se demandait toujours ce que verraient ses collègues chez lui s'ils savaient : son côté humain ou son côté « monstre » ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: Sweet Home   Jeu 6 Nov - 16:40


Oui, ce devait forcément être ça. Ce devait forcément être le fait d'être un hybride qui rendait le jeune inspecteur aussi persuadé que c'était les vampires la cause de tous ses malheurs. Pourtant, tous les hybrides qu'il avait rencontré semblaient plutôt bien avec leurs conditions. Et si … si c'était Modernis State qui rendait les gens comme ça ? Grim n'avait toujours vu que le côté fabuleux de la chose mais peut-être que sous le vernis se cachait les pires choses qu'il n'ait jamais vus.
Une chose était sûre, cet inspecteur ne le laisserait pas partir aussi facilement. Sans doute qu'il était déterminé à le boucler, lui et sa nanny. Est-ce qu'ils avaient fait quelque chose de mal ? Ils étaient juste rentrés dans un magasin de jouets ! OH … Oh si. Il comprenait maintenant. Ils étaient venus à Modernis State. Des vampires dans la ville des humains. Et c'était sûrement un crime pour la plupart des humains.
Les larmes avaient un goût âcre et il essuya rapidement sa joue. Il n'imaginait pas la gêne si sa famille apprenait qu'il avait pleuré devant un inconnu. Il était un Von Dast maintenant et devait se comporter en tant que tel.
Bien sûr, le détective était gêné lui aussi et c'était tout naturel. C'était clairement la honte de faire ça... Il voyait de l'agacement dans ses yeux aussi. Il n'avait sûrement pas demandé de se retrouver avec un gamin de quatre ans dans les pattes. Après tout, il était venu pour un meurtre, il devait avoir une position importante. Et voilà qu'on lui mettait un mioche dans les pattes. C'était sûrement regrettable pour quelqu'un avec sa position.
Il se sentait tout penaud au fait que son grand frère adoré ne vienne le chercher. Est-ce que ça voulait dire qu'il était une gêne ou bien qu'il comptait vraiment pour lui ? Yvan était si dur à déchiffrer. Leur première entrevue avait été catastrophique et quand il avait apprit qu'il ferait partie de leur famille à présent, il avait littéralement pété une tuile. Puis, peu à peu, il semblait s'être habitué à sa présence. Comme à celle d'un animal de compagnie.
Bien sûr, l'inspecteur sembla énervé qu'un autre prince ne vienne interférer dans son enquête. Et c'était normal. Yvan n'avait en théorie pas le droit de faire ça. Mais si Yvan se souciait de ce qu'il avait ou pas le droit de faire, c'était une autre chose, bien plus ardue. En fait, il lui semblait que le Prince Noir ne faisait vraiment que ce qu'il voulait. Sauf quand Emilien lui passait un savon bien sûr ? Emilien avait toujours le dernier mot.
L'inspecteur sortit de la pièce et Grim resta seul dans la pièce froide pendant un moment. Est-ce qu'il avait vexé l'inspecteur ? Oh ce serait la pire chose ! Il allait finir en prison et sa nanny aussi !
On l'emmena ensuite dans une cellule qui sentait l'alcool de basse qualité et il se fit tout petit sur un banc suspendu au plafond. Comme une balançoire en fait. Il s'amusa à se balancer lentement, faisant grincer un peu les chaînes, jusqu'à ce qu'un des policiers en uniforme ne vienne le voir en lui demandant d'arrêter. Il n'y avait aucune animosité dans sa voix. Sans doute que le bruit l'ennuyait. Alors Grim arrêta, il n'était pas dans son intérêt de contrarier les gens.
Sa nanny le rejoignit un peu plus tard et le prit sur ses genoux, le berçant comme elle pouvait. Elle lui chuchotait une berceuse qu'Holly avait l'habitude de lui chanter avant qu'il ne s'endorme au petit matin. Oga était si attentionnée, si gentille. Comment diable ces gens pouvaient-ils penser qu'elle était une tueuse impitoyable. Elle était si jolie, si douce, si maniérée ! Et lui si petit. Cette histoire entière ne tenait pas debout.
On vint les chercher un peu plus tard pour leur mettre des menottes. Mais enfin, où est-ce qu'on les emmenait ?! Il essaya de protester, faiblement, mais un des policiers les rassura en lui disant qu'ils les emmenaient dans un hôtel en attendant qu'Yvan arrive. Mais ils étaient innocents. Pourquoi est-ce qu'ils auraient besoin d'attendre Yvan ? Ils l'avaient dit à l'inspecteur pourtant et il était évident que c'était quelqu'un d'autre qui était le criminel !
Une fois dans la voiture, ils retrouvèrent l'inspecteur. Avec des grands yeux surpris, Grim lui demanda :


« Est-ce que vous aussi vous avez été accusé ?! »

Mais non, il n'avait pas de menottes aux poignets. Oga dévisagea avec dédain le policier avant de regarder la pluie qui tombait par la fenêtre. Elle n'avait jamais beaucoup aimé les humains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunalith Error
MSP - Inspecteur
MSP - Inspecteur
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 10/06/2014

MessageSujet: Re: Sweet Home   Mar 13 Jan - 15:25

Lunalith s'était bien vite réfugié dans la voiture avant d'être trempé par la pluie. Une fois à l'intérieur, il chercha son paquet de clopes, mais impossible de mettre la main sur son briquet avant que les deux vampires ne soient poussés dans le véhicule. L'hybride laissa tomber, il ne pouvait pas se tortiller alors qu'il avait à peine la place de foutre un poing dans une figure. Il y avait peu de chances pour qu'il doive faire ça, mais mieux valait se garder une marge de prudence. Il rangea donc ses cigarettes à l'intérieur de sa veste et accrocha la ceinture de sécurité de Grim, qui était au centre de la banquette. L'autre vampire, la femme, refusait de la regarder. Personne n'avait pris le soin de l'attacher et Luna ne prendrait pas le risque. Il ne voulait pas la fâcher.
L'hybride baissa les yeux sur l'enfant alors que celui ci lui posait une question des plus surprenantes.

« Quoi ? Non ! Je viens avec vous pour assurer votre protection. »

Ce n'était sans doute pas très clair pour ce jeune prince Gothik qu'ils soient en danger mais vu son statut et le manque de gardes du corps – une nanny ne pouvait suffire – il était plus que probable que des gens mal intentionnés voudraient en profiter. Tant qu'ils étaient incognito, ils devaient probablement ne pas risquer grand chose, mais maintenant qu'ils avaient été arrêtés... Il y aurait forcément quelqu'un pour tenter d'en tirer parti. Finalement, bien que peu rassurante, la présence d'Yvan von Dast n'était peut être pas une mauvaise idée.

Le voyage fut court, mais Luna fut tendu pendant tout le trajet. Il s'était assuré de la présence de son arme plus d'une fois et n'avait cessé de scruter les ombres de la rue, à la recherche d'un signe avant coureur d'agression sur la voiture de police, malgré la pluie battante. Cette dernière ne s'était pas stoppée lorsqu'ils arrivèrent à l'hôtel, bien au contraire. L'eau froide se glissa dans le col de Lunalith, qui rentra la tête dans les épaules, sans grand succès de préservation. Les deux flics qui étaient à l'avant de la voiture conduisirent les deux vampires jusque dans le bâtiment et Luna se chargea de prendre les clefs de la chambre, déjà réservée par un agent du poste de police.

La pièce était isolée, au fond du couloir. Elle était équipée de fenêtre verrouillées et seul Lunalith en avait la clef. Il y avait un grand lit et un plus petit, les deux semblaient vraiment confortables et l'hybride mourait d'envie de s'y vautrer. Malheureusement, aucune de ces couches n'était pour lui. De toute façon, le soir tombait et il sentait l'énergie surnaturelle de son côté vampire se réveiller. Dans quelques heures, il serait à son apogée en ce qui concernait son dynamisme. Pendant que les deux flics détachaient les vampires sur ordre de Luna, ce dernier rabattit les lourds rideaux devant les vitres sur lesquelles battait la pluie et alluma toutes les lampes. Une porte donnant probablement sur une salle de bain était entrouverte. L'hybride congédia les deux policiers. L'un d'eux resterait dans le couloir, l'autre dans la voiture devant l'hôtel. Ce serait une longue nuit pour tous les officiers.
Lunalith s'installa dans l'un des deux fauteuils et regretta qu'il soit aussi moelleux. Il était tenté de s'y endormir et il mettrait une seconde de plus à se redresser en cas de besoin. Bah ! De toute façon, dans quelques heures, il ne pourrait plus s'asseoir, trop énergique pour ça. En attendant, il s'alluma une cigarette.

« Vous voulez que je commande à manger ? »

Il y avait un mini-bar mais Luna doutait qu'ils puissent se contenter de cacahuètes. Lui même avait une petite fringale et n'était pas contre une assiette. Il devrait aussi prendre un truc pour son collègue planté dans le couloir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: Sweet Home   Ven 16 Jan - 20:45

Une fois tous les passagers bien installés, Grim regarda dehors. Les grosses gouttes qui s'écrasaient contre les vitres arrières – les seules qu'il pouvait voir – donnaient l'impression d'être immergé dans l'eau, comme quand il faisait le sous-marin dans sa grande baignoire en cuivre et que sa nanny ou un serviteur se précipitait vers lui comme s'il était en train de se noyer. Mais c'était ridicule. Il était un vampire et les vampires ne se noyaient pas.
Rassuré par la présence du grand policier – bien sûr tout le monde était grand pour lui mais lui lui semblait plus grand que les autres – il s'installa un peu plus en arrière et se détendit. Il était là pour les protéger, il le lui avait dit. Oui, ce policier était la personne la plus attentionnée du monde, prendre sur ses heures personnelles pour les accompagner à l’hôtel et les mettre en sûreté. Oga, elle, ne semblait pas vraiment bien le prendre.
Elle tapait gracieusement sur le porte cigarette encastré dans la portière de son côté avec ses ongles. Cela créait une sorte de mélodie, un rythme doux et dur à la fois, un peu enivrant. En tout cas, il l'enivra lui et le berça. Mêlé à chanson de la pluie qui tombait tout autour d'eux et cognait durement sur la carrosserie de la vitre, cela réussit à l'endormir le temps du trajet. Il n'était qu'un enfant après tout et la journée avait été éprouvante.
Il ne rêva pas mais en ressenti un grand soulagement. Quand il se réveilla, un peu de bave aux lèvres, il se sentait reposé, prêt à courir sur des toits et à affronter des lions. C'était peut-être aussi dû au fait que la nuit était tombée.
L'eau se déversait encore par seaux entiers quand ils sortirent tous les trois de la voiture de police et Oga le prit dans ses bras pour qu'ils aillent plus vite. Elle était pied nus quand ils furent accompagnés à la chambre et il en conclut qu'elle devait avoir abandonné ses chaussures sous la pluie ou dans la voiture pour des raisons techniques. Oh, elle aimait tellement ces chaussures pourtant !
Une fois dans la chambre, il admira le grand confort que la police avait mit à leur disposition. Deux lits, un mini bar, une télé à écran plat et une salle de bain luxueuse reliée directement à la chambre. Ils allaient vraiment passer la nuit là dedans ? Oga semblait sur le pied de guerre et Grim … eh bien, il s'était assez reposé pour tenir jusqu'au moment du départ. Rien que le fait de voir Yvan bientôt le faisait trépigner d'impatience.
La nanny regarda le policier assit dans un fauteuil avec mépris quand il demanda si ils voulaient manger quelque chose.

« Si vous n'avez pas du sang de vierge recueilli à la pleine lune, je passe. Ne me tentez pas trop, inspecteur. »

Elle tira sur un fil et sa robe s'écroula en un monceau de tissu à ses chevilles nues. Elle défit son chignon et, les cheveux lâches et couvrant son corps nu jusqu'à ses genoux, elle s'en alla dans la salle de bain. Oh oui, elle n'était pas exactement de bonne humeur.
Le petit garçon passa sa main dans ses cheveux et se rapprocha du policier avec un sourire. Il hocha la tête et se tritura les doigts.

« Moi je veux bien … une part de pizza ou tout ce qui vous conviendra. Enfin, je veux pas vous déranger non plus. »

Il ne souhaitait pas s'embourber plus que ça dans sa gêne. Il n'aimait vraiment, vraiment pas demander des choses. Au château déjà, cela le gênait atrocement. Vivement qu'il soit vieux et puisse se faire ses repas tout seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunalith Error
MSP - Inspecteur
MSP - Inspecteur
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 10/06/2014

MessageSujet: Re: Sweet Home   Dim 18 Jan - 13:12

Deathgaze ♪ Blood

Lunalith n'était déjà pas rassuré de se retrouver, en tant qu'hybride, en présence de deux vampires, et la réponse cassante de la nanny n'améliora pas du tout les choses. Le policier déglutit en faisant la grimace, l'imaginant déjà en train de plonger ses dents acérés et ses ongles manucurés dans sa gorge, pour en extraire tout le jus. Depuis l'épisode avec Jack, Luna ne s'était pas nourri de sang, il avait préféré reprendre son régime végétarien. Cela faisait un petit bout de temps maintenant et il était redevenu faible, mais fier d'être assez fort pour résister à l'envie. Même si les premiers jours, il avait été tentant de se faire un petit casse croûte humain au poste.
La vampire conclut sa réponse sèche avec un geste brusque au niveau de sa robe, que Lunalith n'identifia pas clairement. En tout cas, l'effet fut immédiat et elle se retrouva nue, une masse de tissu à ses pieds. Luna se détourna, rouge de gêne, la main sur le nez. Putain de merde ! C'était donc vrai ce qu'on racontait : les Gothiks n'étaient pas pudiques.
Même quand il entendit la porte de la salle de bain claquer, Luna ne se retourna pas. Il ne voulait pas que cette femme le surprenne en train de la reluquer, par erreur. Il en avait déjà trop vu. Finalement, l'enfant vint le trouver pour lui quémander une pizza. L'hybride baissa la tête dans sa direction et ne put s'empêcher de sourire.

« Très bien, je connais un bon livreur. »

Une demi-heure plus tard, une pizza bien chaude et dégoulinante de fromage embauma la chambre. Il n'y avait pas de viande, mais ça ne manquerait à personne, tant le reste était présent en abondance. Luna servit une part à son collègue du couloir et rapporta le reste dans la chambre. Il laissa Grim se servir et prit également une part avant de tendre le carton à Oga. En attendant le livreur, il avait fait l'effort de retenir leur nom. La communication en serait peut être facilité.

« Il ne s'agit pas de sang de vierge, mais c'est bon. Goûtez au moins. »

Lunalith s'efforçait de ne plus la craindre et lui parla avec une certaine rudesse. Il devait marquer la hiérarchie et quoiqu'Oga puisse en penser, il était le flic qui était chargé de les protéger. Il devait se faire respecter. L'hybride était d'ailleurs à peu près certain qu'il s'était déjà mis Grim dans la poche.


Quand le carton de pizza fut vide, Lunalith consulta son téléphone portable. Il avait reçu un message du poste de police. Yvan von Dast venait d'arriver en ville et il se dirigeait vers eux. Ce n'était plus qu'une question de minutes avant qu'on l'amène ici. Bien sûr, cela prendrait du temps. Il faudrait s'assurer qu'il n'y ait aucun risque. On lui proposerait peut être même de loger ailleurs en attendant le lendemain. Si elle savait, Oga lui péterait certainement un scandale.
Il faisait nuit noire, pleinement, à présent. Mais aucune des trois personnes n'avait envie de dormir, apparemment. Lunalith repensa à Oga, à son corps nu. Elle était vraiment canon et son petit côté autoritaire avait fini par le charmer. Il la rejoignit, profitant d'un moment où Grim était assez éloigné de sa nounou.

« Quand tout ça sera terminé, on pourrait se revoir, vous savez. J'ai assez d'argent pour vous payer un billet de train. »

Il n'était pas un dragueur, mais il y avait dans cette chambre une certaine ambiance, comme une force, qui le poussait à écouter un peu plus ses bas instincts.
Finalement, Lunalith ne sut pas si Oga allait lui répondre d'une baffe ou d'un accord coquin, car la fenêtre vola en éclats au moment où l'hybride terminait sa phrase. Sans se soucier de se protéger, il repoussa la vampire contre le lit et plongea sur Grim, pour le plaquer au sol. Il y eut un sifflement, celui de l'air sur l'acier, puis un bruit mouillé qui fit grimacer Lunalith. S'il ne s'était pas trompé, Oga venait de subir un assaut violent contre sa personne. Il espéra brièvement qu'elle s'en sorte et déplora de ne pas pouvoir l'aider, mais ça aurait risqué de mettre Grim en danger. L'hybride se redressa en emportant Grim contre lui, et toussa. Il y avait de la fumée partout dans la chambre, irritante. La porte s'ouvrit et le collègue de Luna tira deux balles, avant d'arrêter, sans doute par peur de toucher Oga. Lunalith en profita pour sortir, toujours en portant Grim. Dans le couloir, il entendit un cri étranglé. Puis des bruits de pas qui les coursaient. Luna ne se retourna pas, mais il n'alla pas assez vite. Une main empoigna sa cheville et il tomba à la renverse, lâchant le petit vampire pour ne pas l'écraser. Par dessus son épaule, il vit un homme cagoulé allongé à plat ventre. Un poignard long et acéré était fermement tenu dans son autre main, sa lame renvoyait affûtée renvoyait la lumière des lampes du couloir.

« Grim, court ! »

Son pied partit dans la figure de l'assassin, ce qui étourdit un peu ce dernier. Ce salaud était peut être venu à bout d'Oga en quelques secondes. Lui, un hybride mal nourrit... Il allait sans doute l'éliminer en un clin d’œil. Mais s'il pouvait laisser juste assez de temps à Grim... La dernière chose qu'il voulait, c'était une guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sweet Home   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sweet Home
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Home Sweet Home [pv Bonnie]
» [Kawa - Ishigaki] Home, sweet home...
» 07. Home Sweet Home
» Home sweet home. — Heaven & Tala

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires, vampires, vampires :: Livre II : Modernis State :: 
-
Sauter vers: