Trois cités, trois temps, trois races. Gothique, vieux jeu, fashionista à la pointe de la mode, aventurier solitaire, gentleman post-apo ou bien biscotte beurrée, sur 3V comme à McDo, venez comme vous êtes! { Forum Rpg NC-16}
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A Dark Stalemate

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: A Dark Stalemate   Lun 29 Avr - 19:09

♪One Step Closer♪



A Dark Stalemate

feat. Grim LaPluie & Émilien von Dast

Cette journée avait commencé de façon plutôt dramatique. Liam était tombé dans la nuit du lit qu'ils partageaient et avait réveillé toute la maison en hurlant de douleur aux environs de cinq heures du matin. Lorsqu'il avait entendu son frère hurler à la mort, Grim s'était aussitôt redressé et avait accouru à travers le lit pour le sauver d'un éventuel dragon ou d'un serpent à huit têtes. En fait, le petit blond s'était juste cogné le genou contre un jouet qui traînait en tombant. Il n'aurait pas du se faire mal puisque leur lit était extrêmement bas, touchant presque le sol. Leurs parents étaient prévoyants. Ash fut le premier sur les lieux du drame et prit son petit frère dans ses bras. Il occupait la chambre à coté de la leur et il se réveillait toujours très tôt pour finir les devoirs qu'il avait abandonné la veille, pour cause de répétition quotidienne. Amoureux de la musique, Ash n'en abandonnait pas pour autant sa première passion : les mathématiques. Papa et Maman débarquèrent ensuite, réveillés par les cris de goret mourant de leur fils mais repartir vite quand ils se furent assurés que leur bébé allait bien. Il n'y avait pas mort d'homme …
Après l'incident, Liam se rendormit comme un loir mais Grim ne pouvait se résoudre à dormir. La pluie battant contre la vitre de leur chambre le réveillait à chaque goutte un peu plus et il avait envie de sortir. Silencieusement, il se dégagea donc de la prise de son frère et se dirigea vers l'armoire. Il choisit une chemise blanche et une salopette en jean gris confortable. Après avoir mit ses bottes de pluie avec des pingouins dessus et son manteau lourd, il tira son parapluie avec des oreilles de grenouilles du porte-parapluie et sortit silencieusement de la maison. Dehors, la pluie avait déjà remplit les creux du béton et créait d'énorme flaques. L'enfant traversa la cour recouverte de graviers et franchit le portail qu'il referma derrière lui. Le monde s'ouvrait à lui.
Il sauta de flaque en flaque jusqu'à arriver à une grande place qu'il connaissait bien. C'était la place de Président Bell, celle juste en face de la Maison Blanche. Il se retourna et contempla le grand bâtiment blanc dans l'aube humide. C'était magnifique. Il ne faisait plus nuit, ni encore totalement jour. Le ciel était clair, sans nuage et on pouvait voir cette teinte violacée que le ciel se donnait juste avant que le soleil ne se lève. Grim adorait ce moment, voir la rosée se déposer lentement sur les fleurs, recouvrir l'herbe et le soleil se tirer paresseusement de l'horizon. Mais aujourd'hui, il pleuvait.
Une main se posa sur l'épaule du jeune humain qui sursauta. Combien de fois sa mère lui avait-elle dit de ne pas faire confiance aux inconnus ? Il recula et sourit à la dame à l'air effrayant qui l'avait touché. Elle était très pâle, ses cheveux étaient tirés en arrière et son visage semblait tendu en plus de ses traits durs. Elle le prit par le col et malgré que le blond se débatte, l'amena plus près de son visage. Quand elle le reposa, Grim reprit son souffle entre deux quintes de toux. Mais elle était malade !


« Quel est ton nom ? Ton âge ?
-Grim … Trois ans …
-Bien. Maintenant tu t'appelleras Lelahel Graham et tu seras à mon fils. »

Avant qu'il n'ait pu protester, elle le traîna par l'oreille à travers la rue et le colla dans les pattes d'un gros baraqué qui lui fit respirer quelque chose d'étrange. Il avait beau crier, se débattre, personne ne les entendait. Personne n'était levé à cette heure.

- o -

Quand il se réveilla, Grim avait froid. Très froid. Il était sur un sol dur et mouvant. Il sentait les mouvements, comme s'il avait été en voiture mais plus dur. Ouvrant un œil, il fit face à un pied. Une chaussure très ouvragée, très belle qui avait l'air de coûter cher. En relevant la tête, il vit la femme à l'air sévère. Il n'eut pas le temps de l'interpeller que la voiture freina brusquement. Il fut projeté contre une jambe et se cogna violemment la tête. On le prit par les bretelles de sa salopette et on le transporta dehors. Il neigeait. Ils n'étaient plus du tout à Modernis State ! C'était la première fois que Grim voyait de la vraie neige. Il n'en avait vu que dans les livres de conte que lui racontait sa mère. Son arrière-arrière-arrière-arrière grand père était un vampire Gothik alors elle avait absolument tenu à raconter les contes d'antan à ses fils.
Il arrivèrent à un grand hall. Là, un homme en pingouin se chargea de déshabiller la dame à l'air sévère ce que Grim trouva très mal placé. Il y avait un homme aussi, qui lui aussi venait d'arriver apparemment. Il avait de la neige dans ses longs cheveux blonds et, d'après Grim, il se rapprochait énormément de la perfection. Il en profita qu'Armoire Aglace se prosterne devant Mr. Perfect et lui mordit la main gauche assez fort pour que la droite lâche ses bretelles. La chute fut dure mais il se remit assez vite, habitué à toutes sortes de cascades. Il courut à toute allure vers le blond et lui secoua la jambe, tirant sur son pantalon.


« Monsieur ! Tu dois m'aider ! Elle m'a enlevé quand j'me promenais ! Je viens pas d'ici ! »

M. Muscle ne tarda pas à guérir et à se remettre, fixant méchamment l'enfant. La dame eut une air exaspéré et fit signe à Gros Bras de récupérer Grim, qu'il baillona de sa main géante.

« Ne faites pas attention à lui, très cher. Il est un souvenir que je rapporte à Adolpho de mon séjour à Modernis. Tenez-le, je vous prie, Jakob. »

Le dénommé Jakob retint Grim si fort qu'il en devint bleu. Il commençait à voir des tâches noires et se sentait soudain très fatigué.

« Que me vaux l'honneur de recevoir la visite du Comte ? »

Elle semblait ravie d'avoir un tel personnage chez elle. Grim ne savait pas où il en était mais il voulait à tout prix en partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Lun 29 Avr - 20:26


La nuit était agitée. Trop agitée. Depuis qu'il avait mis le nez hors de sa chambre, Emilien n'avait pas eu une minute à lui. Il avait même négligé sa femme et s'était absenté de la réunion familiale quotidienne.
Une partie du sous sol du château s'était effondré et il avait fallu organiser les réparations, il voulait en profiter pour réaménager l'espace et s'était donc entretenu avec un architecte. Il fallait agir au plus vite, afin de ne pas prendre le risque de perdre tout l'édifice.
Un fou furieux avait mis le feu au jardin, prenant soin d'incendier à plusieurs endroits discrets. Emilien avait été forcé d'inspecter soigneusement les lieux tandis que les serviteurs et les gardes couraient partout en lançant de la neige sur les flammes.
Théophile, le majordome, lui avait apporté sur un plateau d'argent le compte rendu des finances du mois. Catastrophique. Mais comment en étaient ils arrivés là ? Aaah... Il était vrai que la construction du marché couvert avait nécessité quelques frais exceptionnels. Mais il ne pouvait y avoir que cela !

Après une enquête approfondie auprès de ses gens, Emilien découvrit la véritable cause du problème. Quelques nobles n'apportaient pas leur pierre à l'édifice. Se faisant discrets, ils pensaient sans doute pouvoir échapper à leurs devoirs en toute impunité ! Ce n'était ni complètement faux, ni complètement idiot... Jusqu'à maintenant ! Pour être certain du résultat, Emilien décida de prendre les choses en main en personne.
La première personne sur la liste des fraudeurs était... Dame Selina Moloney. Elle avait échappé aux agents du Comte grâce à ses fréquentes absences dans la ville du soleil. Et bien ! Il allait lui rendre visite, voir s'il n'y avait personne, cette fois !

Emilien se rendit accompagné d'un homme jusqu'au manoir Moloney, à pieds, sous la neige qui tombait de nouveau. Au moins, le pyromane fou ne pourrait plus commettre de forfait jusqu'au lendemain.
Il ordonna à son gardien de rester dehors, dans la rue, et de l'attendre. Une fois à l'intérieur du manoir, le majordome lui offrit tout simplement de repartir. Emilien insista :


« Dans ce cas, dites moi lorsqu'elle reviendra, que je puisse enfin la rencontrer.
-C'est que lady Selina ne donne jamais de date de retour. Soyez certain que je la préviendrai de votre venue si vous vous contentez de vous en aller. Je ne puis vous laisser entrer plus avant sans la présence de la maîtresse de maison. »

Emilien haussa un sourcil devant ce manque de respect évident pour le Comte, mais décida de ne pas jouer sur ce terrain. Il ôta ses gants en velours et s'avança vers ce qui semblait être un salon, où un feu ronflait.

« S'il vous plaît, monsieur le Comte... »

Emilien poussa la porte laissée entrouverte, ignorant l'empressement du majordome. Il découvrit une petite table mise pour un vampire, de toute évidence de sexe féminin : une théière de sang fumant, une tasse fleurie, un napperon, des petits biscuits secs.

« Vous êtes très prévoyant, si vous ignorez quand elle doit revenir.
-Ce n'est pas pour elle ! »

Un bruit de calèche leur parvint et le majordome se tendit comme un ressort. Il se précipita dans le hall et Emilien le suivit en essayant d'enlever un peu de la neige tenace qui restait collée à ses cheveux.
Une femme sèche, tout en fourrures, accompagnée d'un autre vampire plutôt carré, qui portait un enfant. Un enfant humain. Si jeune ? Mais il n'y avait rien à manger !


« J'ai bien fait de vous attendre, dame Moloney ! Votre majordome, le pauvre, était tellement gêné de devoir me faire attendre, peut être pour rien ! »

Solena foudroya le majordome, qui venait de la déshabiller avec respect, du regard. Emilien sourit aimablement. De toute évidence, il n'était pas le bienvenu, malgré les révérences d'usage.
C'est alors que le petit enfant réussi un tour de force qui impressionna Emilien : d'un méchant coup de dents de lait, il se libéra du grand vampire musclé et se précipita sur la jambe du Comte. Bienveillant, ce dernier se pencha et lui sourit. Qu'il était adorable !
Mais dame Moloney maîtrisa le petit rebelle, qui lançait de lourdes accusations contre elle. En tant normal, Emilien aurait haussé les épaules. Chacun faisait ce qu'il voulait, même si cela impliquait des meurtres d'enfants humains. Même si un meurtre d'enfant Modernis lui posait déjà plus de problèmes : cela représentait un risque de conflit.


« Ce qui m'amène ? Très chère lady, ce sont vos finances !
-Mes finances ? Je ne comprends pas ! Mes finances se portent au mieux et je puis apporter toute l'aide nécessaire à la City, ainsi qu'il est de mon devoir !
-Justement. Par rapport à la moyenne de la noblesse, votre fortune est cinq fois plus élevée que celle des autres. Vous pouvez apporter votre aide financière, c'est vrai, mais voilà maintenant près d'un siècle que le château s'en passe.
-Je ne comprends pas, monsieur le Comte, il s'agit certainement d'une erreur. Jamais, volontairement, je ne...
-J'entends bien, lady Solena, et loin de moi l'idée de vous accuser d'une telle chose ! Mais il ne s'agit nullement d'une erreur de notre part.
-Oh, non, ce n'est pas ce que j'insinuais, monsieur le Comte. Mais à cause de mes voyages...
-Oui, oui... Vos voyages ! D'où vous rapportez ce genre de chose. »

Il désigna l'enfant du doigt.

« Un bien beau trophée. Que je vais conserver.
-Comment ?! Mais c'est un présent pour... !
-Tututu ! Fautive ou non, vous me devez énormément d'argent ! Je le prends comme un cadeau d'excuse de votre part. Et n'oubliez pas de me payer. »

Emilien prit l'enfant dans ses bras, de façon à ce qu'il puisse s'accrocher à son cou, et sortit. Une fois sous la neige, il enveloppa le petit dans sa cape.

« De cette façon, tu n'auras pas froid. »

Il lui caressa la tête avant de la recouvrir correctement et rejoignit son garde. Ce dernier fixa l'enfant avec un drôle d'air, mais ne fit aucun commentaire.

Une fois au château, Emilien se rendit dans sa chambre. Mieux valait éviter le plus de personnes possible pour l'instant. Il appela juste une servante.

« Ludmilla, apportez une tasse de lait chaud à la vanille à ce jeune garçon. »

Il découvrit l'enfant et mit sa cape à sécher devant la cheminée, dont il remua le foyer pour intensifier les flammes. Il fouilla ensuite dans une petite armoire et en sortit une boîte ainsi qu'un flacon contenant un liquide ambré.

« Tiens. Il s'agit de ma réserve personnelle, alors n'en prends pas trop s'il te plaît. Nous n'en avons que très rarement ici, contrairement à chez toi. Tu sais quoi ? Même ma femme ignore que j'en cache dans nos appartements. C'est un secret entre toi et moi. »

Il s'agenouilla devant le petit, qu'il avait installé dans un fauteuil. Dans la boîte, il trouverait quelques gros carrés de chocolat.
Ludmilla arriva peu de temps après, avec la commande. Emilien l'accueillit à la porte, pour conserver le secret du chocolat. Trop de vampires en raffolaient. Avant de donner la boisson à l'enfant, il y versa une petite rasade de rhum.


« Tiens, bois cela. Et maintenant, présentons nous. Je m'appelle Emilien. Je suis le chef ici. Et toi, qui es tu ? »

Il s'assit en tailleur devant le fauteuil et plongea sa main dans la boîte en fer pour prendre un carré de chocolat, qu'il suça doucement. Le froid le rendait tellement dur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Lun 29 Avr - 21:13

♪Shout in the Rain♪

Grim avait peur très peur. Il n'écoutait absolument pas ce que les adultes disaient et il commençait à paniquer de ne plus avoir de quoi respirer. Ses poumons ne pouvaient plus se remplir, ni se vider. Il allait mourir comme ça à trois ans ! S'il survivait, il était sur de ne plus jamais s'en aller tout seul la nuit. Il prendrait au moins I ou Y avec lui. Ses chats étaient très forts pour le défendre dans les pires situations. Une fois Jeremy Jackson avait voulu lui faire manger la poussière mais il s'était fait griffer à mort par Y. Bon, pas vraiment à mort mais presque. Il saignait de la main ! Grim ne savait pas trop si son chat pourrait le défendre contre les vampires mais il avait bon espoir que ce soit le cas. Y était très fort !
Quand Jakob le lâcha, Grim toussa et cracha un peu de sang sur le sol en mosaïque blanche de la dame. Apparemment, elle s'en fichait un peu mais elle semblait complètement outrée que Grim lui soit enlevée. Il se sentit encore soulever de terre mais cette fois c'était le gentil, le monsieur blond. Il aurait bien tiré la langue à la méchante en partant mais il était bien trop épuisé pour ça, occupé à reprendre son souffle. Il regarda le Comte et sourit. Il était beau et il était son héros ! Il le vénérerait pour toute sa vie entière pour toujours !


« Merci ... »

Il s'accrocha au cou de celui qui l'emmenait et ferma les yeux. Il n'avait plus très froid et le trajet jusqu'à la maison du Comte fut beaucoup moins éprouvant que celui qui l'avait conduit ici. Déjà, c'était à pied alors il se sentait moins bringuebalé de tous les cotés. Et puis le Comte prenait soin de lui. Il se sentait comme dans un cocon. Quand ils furent arrivés, Grim se surprit à avoir tété le tissu tout le trajet. La honte, il était déjà un homme, il avait trois ans. C'était inacceptable. Mais il décida de se pardonner parce que quand même il avait vécu pas mal de trucs traumatisants.
La chambre du monsieur était belle et Grim ouvrit de grands yeux pour bien tout voir. Ça ressemblait au bureau de sa maman mais en vachement plus joli ! Il y avait une cheminée ! Grim avait toujours voulu en avoir une mais il faisait rarement en dessous de dix degrés à Modernis State alors ça ne servait à rien. Han ~ si Ash savait que Grim était allé à Gothik City il en crèverait de jalousie.
Le Comte lui parla de son secret et Grim hocha vivement la tête. Il ne voulait pas trahir celui qui lui avait sauvé la vie. Il sourit doucement et lui emprunta un carré de chocolat, apparemment rare ici. Il faillit se casser une dent en le mangeant mais finit par le ranger au fond de sa bouche pour qu'il fonde. Grim en raffolait, il en mangeait tous les jours ! Le blond lui tendit une boisson chaude et versa un truc dedans mais Grim ne se méfiait pas. Il lui avait sauvé la vie ! Il but une gorgée et lui sourit de toutes ses dents blanches.


«Moi je suis Grim. Je vis à Modernis dans une grande maison avec mon papa, ma maman et mes frères et j'ai trois ans ! »

Il marqua une pause pour boire son lait et sourit de nouveau à Emilien, puisque c'était comme ça qu'il s'appellait.

« Merci pour tout. M'avoir sauvé de la méchante sorcière et le lait et le chocholat et être aussi gentil ! »

Une fois sa boisson finie, il s'avança précautionneusement et posa la tasse sur une petite table. Il grimpa ensuite sur Emilien et rapprocha son visage du sien.

« Vous êtes un vrai vampire ? »

Il infiltra un de ses doigts dans sa bouche et se le blessa sur une dent pointue. Surpris, il recula un peu se remit à le fixer, un peu étonné.

« Wouah, vous êtes tout froid et vous avez des grandes dents ! Comme dans les contes que ma maman me lit le soir ! »

Gonflant la poitrine, il mit les mains sur ses hanches et lui sourit.

« Vous savez j'ai pas peur ! Maman me dit toujours qu'on a des ancêtres vampires et que les vampires sont pas tous méchants. Et puis je suis courageux ! »

En vrai, il avait quand même un peu peur … Un tout petit mini peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Mar 30 Avr - 12:50

Ainsi donc, ce petit se nommait Grim et, comme le soupçonnait Emilien, il venait de Modernis State. Rien n'était prouvé, mais d'après la description de l'enfant, sa famille n'était pas très importante. Il trouverait bien un avantage dans cette situation incongrue.

« Oh, ce n'est rien. Tu sais, c'est normal pour le chef que je suis de sauver un pauvre enfant des griffes d'une telle mégère ! En plus, c'est une hors la loi ! Mais je ne peux pas la mettre en prison... »

Pendant que le petit buvait son lait aromatisé, Emilien avala deux autres carrés de chocolat, l'esprit perdu dans les flammes dansantes de la cheminée. Jusqu'à ce que Grim lui grimpe dessus et lui fourre ses doigts dans la bouche. Emilien fronça les sourcils, mais le laissa faire. Jamais on ne l'avait traité de la sorte ! Mais c'était amusant.
L'enfant s'était blessé sur ses dents. Cela lui apprendrait. Heureusement pour lui, Emilien soignait sa dentition, il n'attraperait donc pas de maladie. Même s'il ignorait le processus exact, le vampire savait qu'un humain pouvait mourir d'une blessure sale.
Par mesure de précaution, il saisit un ruban blanc laissé à traîner sur un fauteuil et en enroula le doigt de Grim.


« Tu vois, les vrais vampires comme moi sont dangereux pour les petits enfants comme toi. Mais tu fais bien d'être très courageux. C'est comme cela qu'on arrive à fuir devant un danger trop grand ! Les gens peureux restent pétrifiés sur place et se font manger. »

Il serra doucement le petit nœud qu'il avait fait avec le ruban et déposa un baiser à l'endroit de la coupure.

« Demain, ce sera guéri, tu verras, car c'est un ruban magique. Et il te protégera des méchants vampires jusqu'à ce que tu retournes chez toi. Il suffit que tu le montre à quelqu'un pour qu'il te laisse tranquille. »

En effet, sur le ruban était brodé l'insigne d'Emilien, un loup blanc aux yeux dorés assis calmement sur son séant.

« Tiens, prends un autre chocolat. Oh, c'est le dernier. Nous avons tout mangé ! Profites en bien alors ! »

Il ramassa la boîte dans sa cachette, juste à temps. Holly entra dans la pièce, vêtue de l'une de ses robes les plus simples. Emilien se jeta sur elle pour l'enlacer et l'embrasser passionnément. Même en la présence d'un enfant, il ne pouvait pas s'en empêcher. Elle était sa femme bien aimée après tout.
Holly parvint à se dégager de l'emprise de son mari pour regarder par dessus l'épaule de ce dernier.


« Qu'est ce que ceci ?
-Je te présente mon ami Grim ! Grim, voici ma femme, Holly. Attention, petit, n'essaie pas de me la voler. »

Holly se précipita aux côtés de l'enfant et le serra dans ses bras.

« Tu ne fais pas le poids face à cet enfant, Emilien. Mais le pauvre ! Il est glacé ! Et épuisé ! Qu'est ce que tu lui as fait boire ? Ca sent l'alcool ! Il faut immédiatement le coucher. Va chercher d'autres couvertures, sinon il sera transis de froid. »

Emilien s'inclina respectueusement avec un grand sourire et courut préparer un lit plus douillet et chaud. Oui, il dormirait entre eux deux, ainsi ils se réchaufferaient mutuellement. Et comme les vampires n'avaient pas besoin de cette chaleur, Grim récolterait tout.
Quand il revint dans le salon, Holly avait emmitouflé Grim dans une veste en velours d'Emilien.


« Le lit est prêt. Nous pouvons y aller. Même s'il est tôt...
-Tu ne prends donc jamais soin des autres Emilien ? Ce pauvre petit va s'endormir sur place ! Tu veux dormir, n'est ce pas Grim ? »

Emilien monta les yeux au ciel. Holly était vraiment la pire des deux quand il s'agissait de s'amuser avec un animal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Mar 30 Avr - 13:22

Grim ne comprenait pas. S'il était le chef, pourquoi ne pouvait-il pas mettre la méchante dans une cage ou la lancer dans un canon à travers la ville. Maman lui avait raconté une histoire une fois où un certain Yvan Ier avait coupé la main d'une femme parce qu'elle avait osé lui servir son café froid ! Grim s'était dit ce jour là que les Gothiks étaient fous. Mais apparemment Emilien était beaucoup trop gentil. Il laissait passer des choses comme l’enlèvement d'enfant et tout et en plus elle payait pas ses factures. Papa lui avait dit que les un peaux servaient à payer la ville alors si elle payait pas ses peaux elle devait être très méchante. Elle pensait pas aux gens qui ramassaient les poubelles ou balayaient les rues !
Emilien était le meilleur protecteur du monde encore une fois puisqu'il lui donna un ruban magique. Les yeux écarquillés et louchant, il admira le beau ruban et sourit doucement. Il le garderait toute sa vie ! Il prit le dernier chocolat et le fourra dans sa bouche. C'était tellement bon. Il sourit au Comte et, la bouche pleine, lui assura qu'il lui rapporterait énormément de chocolat si un jour il revenait.
Soudain, une femme entra dans la pièce. A la façon dont le vampire l'embrassa, il jugea qu'elle était sa femme. Elle était belle elle aussi. Est-ce que tous les vampires étaient aussi beau ? Sans bien comprendre ce qu'il se passait, Grim se fit enlacer et plaindre par la femme qui s’appelait Holly. Elle agissait comme une maman, prévenante et attentionnée. L'enfant lui sourit de toutes ses dents, ayant bien veillé à effacer toute trace de chocolat de sa dentition blanche.

« Ne vous en faites pas je vais bien ! »

Quand Emilien revint, Holly s'insurgea et Grim secoua la tête.

« Faut pas le disputer madame ! Il m'a sauvé d'une méchante sorcière qui voulait me manger et il m'a donné … une boisson chaude ! Et puis il m'a donné ça ! »

Il brandit son doigt fièrement, arborant son plus précieux bien. Comme il sentait bien que la dame serait contrarié s'il disait qu'il n'était pas fatigué (puisqu'il avait eu une nuit complète de sommeil puis un sommeil long durant son transport et encore quand Emilien l'avait ramené ici), il bailla et hocha la tête.

« Je suis un peu fatigué ... »

Il sauta sur ses petites jambes et se dirigea vers le lit. Quand Emilien et Holly l'eurent rejoint, il se blottit fort contre le vampire et lui souffla :

« Merci ! Tu es mon héros ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Mar 30 Avr - 19:06

Ils n'avaient jamais fait une chose pareille avec leurs enfants. Non pas qu'ils leur aient interdit, mais les quatre n'avaient jamais réclamé quelque chose de la sorte. Cela n'allait pas dans le sens logique de leur éducation et de toute façon, à l'époque, Holly et Emilien étaient beaucoup trop fusionnels pour laisser une quelconque place à l'un de leurs rejetons. A cette date, ils s'étaient un petit peu calmés.
Emilien et Holly avaient donc revêtu pour la première fois leurs chemises de nuit et ce fut déjà un exploit d'avoir réussi à mettre la main dessus. Les vêtements sentaient le renfermé et la poussière, mais tant pis. Ils ne pouvaient pas dormir nus alors qu'un enfant était entre eux. En vérité, ça n'aurait pas vraiment dérangé Emilien s'il s'était agi de l'un de ses propres enfants, mais avec les Modernis, on ne savait jamais. Tout était question de pudeur chez eux. Au moins, on ne l'accuserait pas de déviance envers un enfant !
Les deux vampires ne s'endormirent que suite à un échange de chuchotis, si peu élevés que Grim, malgré sa position, ne devait rien entendre. Le petit resta endormi, assommé par l'alcool. Emilien en profita pour raconter à sa femme les détails de l'affaire. Elle n'approuva pas sa décision d'embarquer l'enfant, mais ne le réprimanda pas non plus. A son visage, Emilien comprit qu'elle ne savait qu'en penser.


« Et tu va le renvoyer chez lui ?
-Oui, mais pas tout de suite. J'ai besoin de lui.
-Ce n'est qu'un tout petit ! Pour quoi faire ?
-Je n'ai pas encore d'idée précise, mais cela viendra bien assez tôt. »

Ils se souhaitèrent bonne journée et nouèrent leurs doigts au dessus de Grim, avant de s'endormir enfin.


Le lendemain soir, Emilien sauta presque du lit, en pleine forme. Il s'étira, s'habilla rapidement, s'aspergea le visage, ordonna ses longs cheveux d'or et rendit visite à son ministre des finances.


« Des nouvelles des impôts de lady Moloney ?
-Pas la moindre, monsieur le Comte.
-Hum... J'aurai pourtant juré qu'elle se précipiterait ici dès le coucher du soleil... Tant pis ! Je vais devoir, encore une fois, m'en mêler ! »

Emilien remonta dans sa chambre, avec une tasse de lait chaud et une miche de pain. Sa femme était déjà sortie, mais Grim était encore au lit. Emilien s'assit sur le bord du matelas avec son plateau dans les mains.

« Grim ? Bonsoir ! Je t'apporte... un petit déjeuner ! »

Il était assez fier de lui pour sa connaissance des coutumes humaines Modernis. Trois repas par jour, espacés d'environ six heures. Le plus copieux était censé être le premier, même si d'après ses observations personnelles, il s'agissait plutôt du dernier.

« Grande nouvelle, mon ami ! J'ai besoin de tes talents, cette nuit. Aimerai tu me rendre un grand, un immeeeennnnse service ? Cela nécessite beaucoup de courage et je sais que tu es très courageux. »

Il lui fit son plus beau sourire amical. Il lui promettait de l'aventure et du danger ! En vérité, d'après les plans d'Emilien, Grim ne ferait pas grand chose à part être présent, mais c'était déjà beaucoup pour un enfant de cet âge.

« Et je t'ai fait préparer des vêtements à ta taille. Ils appartenaient à mes fils lorsqu'ils avaient à peu près ton âge. Nous allons essayer et voir ce qui te va le mieux. Tu es d'accord ? »

Ce serait beaucoup plus confortable et Grim attirerait moins l'attention sur lui. Il sentait déjà beaucoup trop bon et la présence d'un humain était toujours très remarquée au château Von Dast.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Mar 30 Avr - 20:00

Say No

Et il s'endormit, tout contre Emilien. Il n'avait jamais dormi entre ses parents mais il était un cas un peu spécial, bien sur. Après tout, Liam était son jumeau alors quand il faisait un cauchemar il le réveillait et se blottissait contre lui. Il n'avait ressenti la solitude que très peu de fois et jamais en pleine nuit. Sauf … cette nuit. Sa ville lui manquait et il espérait qu'il pourrait rentrer chez lui le plus vite possible. Dire qu'il était obligé de se coucher alors que le soleil se levait à peine. Les Gothiks étaient vraiment bizarres. Et … inquiétants d'une certaine façon.
Le lendemain, Grim eut énormément de mal à se réveiller. Le soleil n'était pas levé -bien sur puisqu'il venait de se coucher – et il voulait encore rester paresser un peu. Il sentit les deux adultes se lever et en profita pour s'étendre telle une étoile de mer. Il ne savait pas trop ce que ça voulait dire mais sa mère le lui reprochait toujours. Heureusement, maman n'était pas là cette nuit. Lorsqu'Emilien s'assit à coté de lui, il se redressa et s'étira, souriant et se permit un bâillement. Il accepta le petit déjeuner avec joie et entama la miche de pain avant que le Comte n'ait pu commencer à parler. Choqué de sa demande, il en abandonna son lait chaud et releva la tête.

« Ça veut dire que je vais pas rentrer chez moi ? »

Il pensait que le Comte aurait tôt fait de se débarrasser de lui mais non, apparemment il voulait le garder. Peut-être pour toujours. Il secoua la tête, chassant cette mauvaise pensée de sa tête et continua de boire avant de répondre, une moustache de lait surplombant ses deux lèvres un peu bleuies par le froid. Hochant la tête, il sourit. Oui, sans doute qu'il allait rester un peu mais Emilien était gentil et puis il avait sérieusement besoin de lui. Il avait besoin d'un homme fort et courageux. Il se leva et épousseta sa salopette des miettes qui y étaient tombés.
Devant les vêtements, il fit la moue. C'était moche. Plein de froufrous. Il désigna finalement l'ensemble qui était le moins pire et sourit.


« Ça sera parfait ! »

L'ensemble était composé d'une chemise blanche avec un manteau et un pantalon noir. Il se déshabilla sans pudeur et enfila les vêtements un peu trop grands pour lui avec un peu de difficulté. Il se dirigea vers Emilien et lui fit remarquer qu'il n'arrivait pas à lacer le manteau. Une fois habillé, il s'admira dans le miroir en pied. Il n'aimait pas trop le noir mais cela avait le mérite de faire ressortir ses yeux clairs et ses cheveux blonds.

« Je suis prêt ! Ah non attendez ! »

Fixant ses bottes de pluie, laissées près du lit, il se précipita pour les mettre sans se rendre compte que ça faisait un gros choc avec le reste de ses vêtements.

« Je suis prêt ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Mar 30 Avr - 20:44

Oh, le pauvre petit ! Emilien était touché en plein cœur. Il craignait donc de ne pas rentrer chez lui ? Et bien tant pis, parce que le vampire avait besoin de l'enfant. Et puis, c'était amusant de se servir d'un petit humain de Modernis pour obtenir ce qu'il voulait de la pingre la plus connue de la noblesse !

« Bien sûr que si, tu rentreras chez toi, Grim ! Mais ton ami – c'est moi – a besoin de toi. Abandonnerai tu vraiment un ami dans le besoin, toi qui es un homme si courageux ? Ne t'en fais pas, dès que j'en aurai terminé avec cette histoire, je te ramènerai à tes parents. »

Ces derniers devaient être morts d'inquiétude. Mais c'était leur faute, ils auraient du mieux surveiller leur enfant dès le départ.
Grim fit quelques essayages. Emilien qui lui trouvait quelques ressemblances avec lui même fut un peu déçu. Seuls les anciens vêtements d'Yvan avaient trouvé grâce aux yeux du petit. Noir. Pourquoi lui avait on fait mettre cela ? Yvan n'avait pas vraiment changé de style, depuis. Mais sa mère avait insisté en prétextant que cela lui allait tellement bien ! Et ça n'allait pas moins bien au petit Grim, c'était juste... Différent.
Emilien se leva pour se rendre dans le couloir quand Grim se précipita sur ses vieilles bottes colorées, faites d'une matière étrange. Lorsqu'il vit le résultat, il éclata d'un rire clair. Ce n'était pas exactement passe-partout, mais c'était tellement drôle que cela valait la peine de les lui laisser. Et puis, Selina n'aurait pas d'excuse pour ne pas le reconnaître.


Ils se rendirent à pieds jusqu'au manoir de l'irréductible fraudeuse, accompagnés d'un garde silencieux, qui restait à exactement trois pas derrière eux. Emilien tenait Grim par la main, le soulevant lorsque l'épaisseur de la neige était trop importante pour ses petites jambes.
Durant le trajet, il expliqua à Grim qu'il devrait se montrer extrêmement courageux, ne pas trembler, ne pas pleurer et que, s'il avait peur, surtout il ne devrait rien en faire. De toute façon, il ne pourrait lui arriver puisque lui, son grand nouvel ami Emilien, le protégerait. Tout ce que Grim devait faire, c'était suivre le jeu d'Emilien, approuver tout ce qu'il dirait par des actes.

Ils furent introduits par le majordome, soupçonneux et mal à l'aise. Mais il ne pouvait refuser cet accès au Comte. Encore une fois, le vampire qui était chargé de leur protection resta en dehors.
On les conduisit jusqu'à un petit salon, où les rejoignit assez rapidement la maîtresse de maison.


« Monsieur le Comte ! Que me vaut votre visite, toujours très appréciée ?
-Encore la même chose, très chère Selina. Cet ennuyeux sujet qu'est l'argent. »

Ils échangèrent ainsi quelques civilités, durant lesquelles Emilien comprit que Selina n'avait aucunement l'intention de verser le moindre sou. Qu'à cela ne tienne ! Il allait donc mettre à exécution son plan. Ce n'était pas l'un de ses meilleurs, mais cela restait dans son registre préféré. Il saisit Grim par les épaules et le plaça devant lui, bien en exposition devant la vampire.

« Votre obstination me coûte énormément Selina et je ne parle pas en terme d'or. Cela me pèse, sur le cœur. Je m'en voudrai de devoir vous laisser mourir comme une chienne abandonnée, mais aurais je le choix si cela arrivait ? Non.
Voyez vous, ce charmant petit garçon que vous avez eu l'idée de ramener en cadeau souvenir de votre excursion à Modernis, est une personnalité très importante dans la ville du Soleil. Non, non, non. Je ne suis pas en train de vous dire qu'il est le fils de quelqu'un d'important. C'est bien lui et lui seul.
Vous savez comme moi que les Modernis ne vénèrent aucun dieu ni le Diable, n'est ce pas ? Cela nous a toujours semblé bien mystérieux, à nous autres Gothiks. Ils font l'apologie de l'humanité ! Et bien, avant la nuit dernière, j'ignorais à quel point ! Car cet enfant est leur Messie ! Ils le vénèrent véritablement, en secret. Cet enfant a un pouvoir extraordinaire. Il suffit qu'il vous crache dans la main pour apporter tout ce dont vous pouvez rêver pour mieux vivre : argent, amour, enfants... Tout ce qui fait une vie ! Et plus encore : il lit votre destinée.
Il m'a bluffé de ses prédictions. Au début, lorsqu'il m'a craché dans le creux de la main, j'ai failli l'envoyer au cachot mais... Ce qu'il m'a dit... Que c'était bouleversant ! Si les Modernis se rendent compte que c'est vous qui l'avez enlevé, vous mourrez, Selina. Et comme vous n'avez pas accompli vos devoirs de noble, je serai dans l'incapacité de vous venir en aide. Je dirai même que je me trouverai dans l'obligation de vous livrer, si jamais la police Modernis venait à me demander mon soutient. »


Il secoua la tête, comme pris par le désespoir. Selina semblait intéressée, mais encore un peu sur la réserve.

« C'est impossible ! Avec tous les voyages que... Non... Ca ne se peut pas !
-Vous ne me croyez pas ? Alors essayez. Demandez lui. »

Il la fixa avec le plus grand sérieux du monde, mettant à profit ses talents de comédien. Il jouait l'innocence à la perfection.
Convaincue, Selina tendit sa main en direction de Grim, paume vers le haut. Son autre main était repliée sur sa poitrine, comme si elle craignait ce qu'elle allait entendre.


« Il m'a aussi dit, mais j'ai eu trop peur des révélations qui pourraient en sortir, que c'était beaucoup plus efficace si on lui offrait son visage. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Mar 30 Avr - 21:51

♪Kiss B♪

C'est à pieds qu'ils se rendirent donc là où Emilien voulait l'emmener. Quelle drôle de coïncidence, cette maison ressemblait énormément à … La maison de la sorcière ! Voilà pourquoi il lui avait dit de ne pas avoir peur ! Il allait la livrer à la méchante qui avait du le menacer avec ses peaux ! Grim eut envie de pleurer. Son ami l'avait trahi et maintenant il allait mourir ! Elle allait sans doute le faire cuire dans un immense chaudron avec des yeux de grenouilles et des limaces de chenilles ! C'était affreux !
Les yeux emplis de larmes, il suivit malgré tout Emilien, se dirigeant vers son funeste de destin. Le majordome était pareil à lui même et les conduisit vers la sorcière qui semblait bien fâchée de voir Grim et son nouvel ami-traître. Il se sentit soulevé de terre alors qu'il étudiait la pièce pour trouver une issue potable et fit face à la face de sorcière. Malgré tout, il se montra brave et ne montra aucun sentiment si ce n'était un petit tic du sourcil, significatif de son état nerveux. Il écouta ce qu'Emilien avait à dire avec attention quand il se rendit compte qu'il ne comptait pas le sacrifier pour les peaux de Selina.
Mais il disait n'importe quoi ! Déjà il ne venait pas de la ville du Soleil, il venait de Modernis State ! Et puis il était pas important et encore moins vénéré comme un Dieu et puis … Ah ! Il mentait exprès ! Grim eut un petit sourire quand il s'en rendit compte et se mordit la lèvre d'anticipation. Qu'allait-on lui demander ?
Maman lui avait toujours dit que ce n'était pas correct de cracher dans la main de quelqu'un mais apparemment c'était une question de vie ou de mort ou de peaux alors il se força un peu. La dame accepta même de lui présenter son visage et il ne se fit pas prier pour remonter un gros moral et lui expédier en plein dans l’œil droit. Ash lui avait apprit comment faire peur alors il leva les yeux vers le haut le plus possible et agrippa la main de la femme. Il était censé faire une prédiction. Fouillant dans sa mémoire, il en retrouva une d'un conte que sa mère lui avait souvent raconté, sur une jeune fille qui devait sauver le monde.


«Je les vois, ils vont venir pour toi... Les soldats en blanc … Ils fouilleront la ville jusqu'à te trouver et quand ils le feront... Tout deviendra noir ... »


Il retrouva un visage normal et feinta un malaise en direction d'Emilien. Il ne savait pas trop si comme ça elle donnerait ses peaux mais elle avait bien mérité une petite frayeur ! Il espérait vraiment avoir bien joué la comédie …

« Tout deviendra noir ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Mer 1 Mai - 11:29

Grim alla au delà des espérances d'Emilien, qui dut retenir un immense sourire de satisfaction. Avec une telle « prédiction », nul doute que Selina allait flancher.

« Non, non ! Les gardes blancs... Modernis State ! »

Emilien joua la frayeur.

« Les gardes blancs... Oh non... Pas eux...
-Qui est ce ? Je n'en ai jamais entendu parler malgré mes...
-Taisez vous donc ! Vous ne ferez qu'apporter le malheur sur cette cité ! Les gardes blancs existent bel et bien et ce ne sont pas des gens ordinaires. Des humains, aux pouvoirs démentiels ! Ils sont issus d'une famille spéciale qui cultive ces dons extraordinaires.
-De l'élevage ?!
-Oui... Leur existence est tenue secrète et je puis déjà m'estimer heureux d'être au courant. Mais même avec tout mon pouvoir, je n'oserai le révéler à quiconque. Ce que ce petit garçon vient de vous apprendre est très dangereux. Cela signifie non seulement que vous êtes en grand danger pour qu'il vienne vous chercher mais, comme si cela ne suffisait pas, le simple fait que vous sachiez cela vous condamne à une mort certaine.
-NON ! Je dois supprimer les témoins, je dois... Il faut tuer cet enfant ! Il n'apporte que des malheurs. »

Elle s'empara d'un poignard masqué dans les plis de sa robe et menaça Grim, mais Emilien le protégea de son corps et stoppa le bras de la vampire avec sa poigne ferme.

« Ne faites pas cela Selina ! Ce ne serait que folie. Le seul moyen de sauver votre vie est que je plaide en votre faveur. Et aussi que je ramène cet enfant. »

Il se redressa et la défia du regard, une lueur d'amusement dans ses iris clairs.

« Et vous savez comme moi ce dont j'ai besoin pour cela.
-Oui, oui, tout de suite. Je... Laissez moi vous faire porter les coffres dans la nuit.
-Très bien, Selina, très bien. Si vous faites cela, je suis certain que mon ami Grim vous accordera la chance que vous méritez. Allez, dis au revoir à la gentille dame. »

Ceci fait, ils se retirèrent. Une fois dehors, Emilien reposa Grim au sol et le prit par la main.

« Aaah, voilà une bonne chose de faite. Dès que j'aurai reçu l'or, je te ramènerai à Modernis State. Qu'est ce que tu en dis ? Oh et si, en attendant, nous allions boire un coup ? Je connais une taverne qui sert des chocolats chauds ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Mer 1 Mai - 12:20

Grim ouvrit un œil pour regarder la réaction de la femme et celle d'Emilien et apparemment, il avait bien joué. Tout content, il finit par se relever, évitant de sourire au maximum. Selina était effrayé et Emilien jouait très bien la peur. Il devait être très vieux pour jouer aussi bien la comédie en n'étant pas acteur ! Il avait du beaucoup s’entraîner devant sa glace... Et puis il était vachement beau, tout passait mieux avec de la beauté... Maman lui disait toujours qu'avec la beauté on pouvait bien plus avoir que ce que pouvait nous offrir l'argent.
Et puis Grim se releva précipitamment quand elle menaça de le tuer. Mais elle était malade ! Heureusement, Émilien s'interposa entre eux et lui sauva la vie, une fois de plus. La femme finit par se résigner à payer ses peaux et Grim eut un sourire satisfait. Enfin, Emilien allait avoir ce qu'il méritait et peut-être même qu'elle serait plus gentille à l'avenir, par peur des gardes blancs.
Même à son âge peu avancé, Grim savait déjà ce qui déplaisait aux femmes et au guise d'au revoir, il lui cracha dans la main. Encore une fois, il se mit en fausse transe et s'appuya à la jambe de son ami.


« Je vois … Des rides … Des cheveux blancs … Vous allez vieillir ... »

C'est dans les bras d'Emilien que le petit garçon sortit du manoir de la sorcière, lâchant juste un dernier mot avant que la porte ne claque sur eux.

« Vieillir ... »

Une fois dehors, Grim fut reposé par terre et il donna sagement la main à Emilien. Grim hocha vivement la tête à la proposition d'Emilien et sourit doucement au garde. Il le pointa du doigt et releva la tête vers le Comte.

« C'est qui lui ? Pourquoi il nous suit partout ? »

Il se rapprocha du garde et lui tira la jambe du pantalon.

« T'es un garde de le corps ? »

L'homme était très beau aussi. Alors tous les vampires étaient vraiment magnifique. Plus tard, Grim voudrait devenir un vampire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Mer 1 Mai - 12:47

En repensant à la dernière petite scène de Grim, Emilien éclata de rire. Selina ne s'apercevrait sans doute pas qu'elle avait été roulée avant d'avoir payé. Il aurait encore dix ans avant de trouver une autre astuce pour lui soutirer la somme qu'elle lui devait.

« Tu as été parfait, petit Grim. Un véritable professionnel. Tu pourrais devenir Comte, plus tard, si tu le voulais. »

Ils continuèrent à marcher lentement en direction de la taverne à laquelle pensait Emilien. Il ne pouvait pas aller très vite à cause des jambes de l'enfant, mais cela ne le dérangeait pas et il ne voulait pas le porter. Après tout, Grim était un homme, non ?
C'est alors que l'enfant désigna leur garde du doigt, une bien mauvaise habitude qui était si charmante chez les petits.


« Il s'appelle Timothée et il est chargé de veiller à ma sécurité. »

Le pauvre vampire se fit ensuite assaillir par Grim. Timothée fixait tour à tour l'enfant et Emilien, ne sachant que faire et appelant silencieusement le Comte à l'aide. Ce dernier haussa les épaules, comme s'il était pris au dépourvu. Croisant les bras, il attendit que son garde se dépatouille tout seul de cette situation.
Finalement, après un raclement de gorge inutile – un réflexe restant de son passé humain – Timothée expliqua :


« Oui, je suis un garde du corps. Si quelqu'un essaie de faire du mal au Comte Emilien, je l'en empêcherai. Hum... Regarde... »

Terriblement mal à l'aise, mais prenant sur lui, le vampire agita ses doigts rapidement. Un petit tourbillon de neige s'éleva juste devant Grim, accueillant de plus en plus de flocons, jusqu'à former une boule que le garde recueilli au creux de sa paume, lévitant à quelques millimètres de sa paume. Puis, il la fit s'élever au dessus de leurs têtes, où elle explosa dans un bruit étouffé, faisant pleuvoir la neige en doux flocons.

« Voilà mon pouvoir. Et toi, qu'est ce que tu sais faire ? »

Il le mettait au défi alors que ce n'était qu'un enfant de trois ans ! C'était évident qu'il ne maîtrisait pas encore ses pouvoirs, il devrait attendre au moins deux années encore. Mais... Certains étaient précoces. Emilien était très curieux de savoir ce que Grim allait lui répondre, certain qu'il allait l'étonner une fois de plus. Et ce même s'il ignorait encore tout de ses pouvoirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Mer 1 Mai - 13:17

Comte … Vraiment ? C'était vachement sympa de la part d'Emilien de lui dire des choses comme ça. Grim serait avec joie devenu l'enfant d'Emilien et Holly -en plus ça l'aurait rendu vampire – mais il avait une famille qui l'attendait chez lui. Il ne répondit pas au Comte de peur de le blesser en disant qu'il ne voulait pas devenir son fils. A la place, il passa au sujet suivant : Timothée. Nom beaucoup trop compliqué …

« Je t'appellerais Tim ! »

Il était donc garde du corps. Impossible pour Grim de savoir pourquoi on disait garde « du corps » et pas « de le corps ». Ça n'avait absolument aucun sens ! Le dénommé Timothée devait donc protéger le Comte, même au péril de sa vie, comme dans les films. Admiratif, le jeune humain le regarda se servir de son pouvoir puis faire exploser la boule de neige au dessus d'eux. Il éclata de rire et se mit à courir en rond, les bras en l'air et la langue tendue, essayant d'en attraper le plus possible avec sa langue.
Quand toute la neige fut retombée, Timothée posa une question à Grim. L'enfant réfléchit de toutes ses forces et pointa le doigt vers le ciel. Un petit papillon d'eau apparut au dessus mais il se glaça après seulement deux battements d'ailes. Grim fut déçu de ne pas pouvoir montrer son papillon à ses nouveau amis mais au final, la glace se brisa, libérant un papillon fait de neige.

« Oh j'avais jamais fait ça avant ! »

Il ne se doutait pas deux secondes que le froid puisse agir sur de l'eau. Le papillon s'envola finalement dans un coup de vent et Grim releva la tête vers le garde du corps.

« Y'a ça et aussi que des fois quand je parle aux gens ils sont vachement d'accord avec moi et détendus et tout et tout mais je sais pas si ça compte ou si c'est des coups de chaud. »

Se tournant vers Émilien il lui sourit.

« Et toi ? Tu sais faire quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Mer 1 Mai - 13:52

Emilien n'y croyait pas. Il pensait que Grim allait se jeter sur l'épaisse couche de neige qui interdisait toute promenade en voiture et former un gros bonhomme en clamant : « Voilà ce que je peux faire ! » Pourtant, l'enfant était plus intelligent et... Bien plus en avance que ne l'avait cru le vampire. Le laisser mourir entre les dents de cette famille malsaine aurait été une grave erreur.
En voyant le papillon d'eau devenir neige, Emilien poussa un petit cri d'exclamation, à peine audible. Il échangea un regard entendu avec son garde du corps. Ce n'était pas chose commune.


« Moi ? Ohoh, mon ami, tu me poses une question à laquelle je ne peux répondre. Un jour, je te promets que je te montrerai. Mais tu sais, mes pouvoirs sont beaucoup moins impressionnants que les tiens. Tu es très fort. Mais si tu restes ici encore trop longtemps, tu pourrai attraper une maladie. »

Il le prit dans ses bras pour lui éviter la neige et marcha rapidement jusqu'à la taverne. Dès qu'ils eurent passé la porte, le patron accouru en se nettoyant les mains sur son tablier. Il fit une courbette et les conduisit jusqu'à une salle privée. La pièce était confortable, avec une cheminée où un bon feu ronflait déjà et quelques fauteuils rassemblés autour d'une petite table ronde. Emilien abandonna Grim sur le parquet et se laissa tomber dans un des sièges après avoir ôté sa cape humide.

« Aaaah ! Ca fait du bien. Patron, apportez nous trois tasses de... Vous savez quoi. Avec une lichette de rhum pour moi.
-Trois, monsieur le Comte ?
-Il ne faudrait pas oublier mon garde du corps.
-Oh, oui, bien sûr. J'y veillerai. »

Emilien glissa dans la grosse main du barman une poignée de pièces d'or à sa mesure. Timothée s'inclina brièvement et alla se poster de l'autre côté de la porte, adossé au mur. Personne ne rentrerait dans cette pièce sans son accord.
Les tasses fumantes de chocolat arrivèrent sans tarder, juste le temps pour Emilien d'étendre leurs manteau correctement devant le feu. Lorsqu'il pu boire, le Comte poussa un soupir de bien être.


« Délicieux, comme toujours. »

Pendant qu'ils buvaient, Emilien regardait Grim par dessus sa tasse. Ce petit était prometteur. Il ignorait s'il deviendrait un ami ou un ennemi, mais sa mort aurait été une grosse perte. Alors qu'il avait avalé la moitié de sa boisson, le Comte posa sa tasse sur la table et se pencha un peu en avant.

« Quand tu seras grand, Grim, promets moi que tu reviendras me voir. J'aimerai savoir ce que tu seras devenu. Tu es d'accord ? En échange, je te ferai une démonstration de mes pouvoirs. Tu crois que tu t'en souviendras, dans quinze, vingt, trente ans ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Mer 1 Mai - 18:41

Ms.Beauty

Emilien refusa de lui montrer ses pouvoirs. Le vampire les abrita cependant du froid dans une charmante petite taverne avec la promesse d'une future démonstration. Encore une fois, il l'avait sauvé, cette fois d'un mal bien plus terrible que la sorcière. Le froid était la pire chose pour un humain, selon sa mère. Il pouvait vous faire tomber en poussière s'il vous glaçait assez ou encore vous rendre tellement inerte que vous n'aviez plus la force de vous mettre au chaud. C'est pourquoi elle le couvrait toujours bien quand il sortait. A Modernis State, il avait peu de chance de faire une hyperthermie mais ici, c'était moins sur.
Dans les bras d'Emilien, Grim lui fit un bisou sur la joue. Il allait lui manquer quand il serait rentré à Modernis. Il pensa d'abord qu'il pourrait lui écrire mais il ne savait pas écrire et puis il ne pensait pas qu'Emilien, occupé comme il l'était, pouvait lire les lettres d'un enfant qu'il ne connaissait pas beaucoup. A la place il lui enverrait des dessins !
Arrivés dans l'établissement, Grim fut reposé par terre et tint la main du Comte jusqu'à arriver à un petit salon privé. Il agrippa à un siège et le monta en passant sa jambe par dessus l'assise du fauteuil. Là voilà ! Les jambes sous ses fesses pour se maintenir assez haut pour voir Emilien, il posa ses coudes sur la table et sa tête sur ses mains. C'était cool d'être l'ami du chef de la cité !
Grim ne put qu'approuver Emilien dans son appréciation du chocolat. C'était tout bonnement parfait ! Meilleur même que le chocolat que sa maman lui faisait le matin ! Et elle achetait le meilleur du marché. Aux mots du vampire, Grim hocha vivement la tête, léchant sa moustache de chocolat.


« Oui bien sur que je reviendrais ! »

Il garda son projet de lui envoyer des dessins pour lui, histoire de lui faire la surprise quand il les recevrait ! Grim pouvait se vanter de très bien dessiner, d'après lui ! Emilien en serait certainement fou de joie !

« Tim vient pas boire avec nous ? Le pauvre ! »

Grim regardait la porte avec de l'incompréhension dans le regard. Pauvre garde de le corps …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Mer 1 Mai - 19:14

Emilien sourit à son nouvel ami. Il ignorait s'il honorerait sa promesse, mais au moins, en cet instant, il semblait sûr et certain de revenir une fois adulte. Et ça, c'était adorable.
Encore plus adorable, il s'intéressait à Timothée. Emilien reprit sa tasse, croisa les jambes, bien installé dans le fond de son fauteuil, et répondit :


« Parce qu'il doit veiller à ce que personne ne rentre. Une fois, un fou a tenté de me tuer, armé d'une énorme épée. Personne n'avait réussi, dans l'établissement, à le retenir. Une seule personne s'est interposée. Tu sais qui ? […] Il s'agissait de nul autre que Timothée. Et à l'époque, il était encore humain ! Il a failli mourir d'ailleurs, mais l'un de mes amis l'a mordu pour qu'il devienne l'un des nôtres. Ensuite, je l'ai pris à mon service. Eeet oui ! »

On entendit un raclement de gorge gêné de l'autre côté de la porte. Emilien, qui à force de s'exciter sur son histoire, était assis n'importe comment, se réinstalla correctement.

« Oh, je crois que j'ai parlé un petit peu trop fort. Ne t'en fais pas pour lui, Grim, je lui ai commandé une tasse à lui aussi. Il n'est pas en reste. »

Son chocolat terminé, Emilien se pencha à nouveau vers l'enfant, les coudes sur la petite table.

« Parle moi de toi Grim. Tu as de bons parents ? Une bonne famille ? Est ce que tu es très gâté ? »

Cela semblait étrange, mais comme Emilien ne le reverrait pas avant très longtemps, il voulait pouvoir se l'imaginer pendant les trente ans où il attendrait son retour. Véritablement, il ne penserait à lui que la première, voir la seconde année. Ensuite, il l'oublierai, ayant bien d'autres choses en tête. Mais s'il réapparaissait finalement, ce serait amusant de comparer les deux versions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Jeu 2 Mai - 9:52

Grim ne comprenait pas vraiment pourquoi Timothée avait accepté de devenir le garde du corps du Comte après cet incident. Il avait voulu donner sa vie et on le remerciait en l'embauchant ? C'était un peu bizarre. Peut-être qu'il avait voulu le remercier de l'avoir vampirisé parce que comme ça il était plus beau et qu'il pourrait vivre plus longtemps. Ou alors peut-être que c'était dur de trouver un bon emploi ici. Travailler pour le Comte devait-être prestigieux et puis s'il était comme le Président, on ne pouvait rien lui refuser. Il ne savait pas trop pourquoi mais le chef d'état était énormément respecté et même craint.
L'enfant hocha la tête à la fin de l'explication d'Emilien et but silencieusement son chocolat chaud.. Il était un peu impressionné se rendant compte qu'il était maintenant ami avec un des hommes les plus influents des trois cités. Sa mère lui avait souvent dit ô combien le Comte était généreux et bon, même avec les plus petites gens. Combien la cité de portait bien depuis qu'il était au pouvoir. Mais elle lui avait aussi beaucoup parlé de ses enfants dont l'aîné était terrifiant et la cadette masquait ses intentions sous un visage d'innocence. Les deux autres n'étaient pas dangereux selon elle.
Si Timothée avait son chocolat, tout allait bien alors. Quand Grim eut fini son chocolat, il lécha le tour de ses lèvres et fut prit au dépourvu, le trouvant pas de serviette pour s'essuyer à coté de lui. Regardant sa manche, il hésita mais se résigna assez vite, ses vêtements appartenaient aux enfants d'Emilien et il ne pouvait pas salir quelque chose appartenant à un ami comme ça. Alors il tourna vers Emilien, attendant que ça sèche. Et puis le vampire lui posa une question qui déclencha toute l'expressivité du petit garçon.

« Oui ! Mes parents sont gentils ! Maman elle travaille la nuit dans des boites et elle fait de la musique avec des disques et Papa est journaliste, il dit ce qu'il pense dans un journal et aussi des fois il enquête sur les gens du gouvernement ! Et puis j'ai deux frères ! Y'en a un qui est grand et qui est au lycée et qui s'appelle Ash, il est trop fort en maths et plus tard il veut faire comptable et l'autre il s'appelle Liam et c'est mon frère jumeau mais il veut jamais aller se promener avec moi. Et puis j'ai deux chats qui ont mon âge. »

Il prit deux secondes pour reprendre sa respiration et recommença à parler.

« Et oui je suis très gâté ! Mes parents m'offrent des cadeaux à tous mes anniversaires et à toutes les fêtes du Soleil même si mes parents participent pas trop à la fête du Soleil parce qu'ils aiment bien les vampires et puis en plus ils ont tous les deux des ancêtres vampires et puis ils ont des amis vampires qu'ils cachent de la méchante milice mais faut pas le dire parce que sinon ce sera plus un secret. Et puis des fois aussi mes parents achètent des gâteaux comme ça au hasard pour toute la famille et puis souvent on fait des sorties comme au bowling ou au restaurant et c'est cool ! »

Il jeta un coup d’œil à la dernière goutte dans sa tasse de chocolat chaud et la but, ne voulant pas laisser une miette de ce chocolat si délicieux.

« Et puis sinon j'ai un amoureux à la crèche, il s'appelle Allic et il est pas très gentil mais on s'aime beaucoup et en plus sa maman lui met du lait de corps au chocolat et comme moi j'adore le chocolat ben je l'adore. »

Son discours fini, il reprit le temps de retrouver son souffle et sourit à Emilien.

« Voilà. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Mer 8 Mai - 20:25

Il avait lâché une bombe. Aux premiers mots de Grim, Emilien se redressa dans son fauteuil, interloqué. N'étant pas très au fait des métiers de Modernis, en tout cas pas présentés de la sorte, il ne comprit pas exactement dans quoi travaillaient les parents de l'enfant. Perdu, il ne put que se gratter un peu l'arrière de la tête, dérangeant sa chevelure d'or.
La suite lui parla cependant beaucoup plus. Grim avait deux frères, dont un jumeau. L'histoire du petit le renvoyait à la sienne. Son propre frère ne s'était jamais vraiment lié avec lui, malgré tous les efforts d'Emilien. Il avait cela en commun avec son très jeune ami : la solitude. Heureusement, il avait des animaux pour compenser et... un petit copain, déjà. C'était tellement adorable ! A cet âge, l'amour était à la fois si innocent et si cruel. Ils devaient probablement se jeter des choses à la tête, se taquiner sans arrêt... Emilien imaginait très bien la situation, un petit sourire aux lèvres.

Lorsque Grim eut terminé son discours, Emilien hocha la tête.


« C'est très bien, ma foi. Je suis ravi d'entendre que tout se passe bien pour toi. »

Il se leva et se dirigea vers l'enfant, sortant un petit mouchoir blanc aux bords en dentelle de l'intérieur de sa manche. Il essuya alors les lèvres de Grim, autour desquelles résistait encore un peu de chocolat. Puis, il le lui confia, le fourrant au creux de sa petite main.

« Il est important d'avoir toujours un mouchoir sur soi. Il peut servir à se nettoyer, à consoler quelqu'un, à offrir à quelqu'un que tu aimes pour qu'il se souvienne de toi... Ou comme ici, à aider un ami qui n'a pas le sien. Tu n'as qu'à le garder, jusqu'à ce que tu es le tiens. Mais il est important que tu finisses par te procurer le tiens, car sur celui ci, il y a mes initiales, ça ne va pas du tout. »

Se redressant totalement, il consulta l'heure, sur une pendule posée sur le manteau de la cheminée. Il était encore tôt.

« Est ce que tu as envie de visiter quelque chose à Gothik City ? De faire quoique ce soit pour te créer des souvenirs, avant de repartir, demain ? Dis moi ce qui te ferait plaisir, mon ami. »

La porte s'ouvrit alors sur Timothée, qui avait l'air grave et pas de tasse de chocolat à la main. Emilien se mit aussitôt sur la défensive.

« Monsieur le Comte, nous avons un problème. Les Chamberlan.
-Grim, reste près de moi surtout. »

Timothée referma soigneusement le battant. Emilien, en tendant légèrement l'oreille, pouvant entendre le tavernier qui tentait de discuter avec quelqu'un, visiblement pour retenir ses ardeurs. Le garde du corps alla ouvrir une fenêtre et sauta dehors. Accroupi, il disparut du champ de vision du Comte, qui maintenait l'enfant près de lui par une épaule. Quelques secondes plus tard, la tête de Timothée apparut dans l'encadrement.

« Vous pouvez venir, » chuchota-t-il. « La voie est libre. »

Emilien sauta par la fenêtre et tendit les bras par dessus le cadre pour récupérer Grim. Mais avant qu'il ne puisse attraper l'enfant, Timothée le força à se plaquer au sol, appuyant de tout son corps sur le dos du Comte. Ce dernier ne chercha pas à se débattre, il savait que son garde du corps avait une raison d'agir ainsi. Et effectivement, on entendit très une voix masculine, vicieuse et vindicative.

« Où est il ? Répondez !
-Je... Je l'ignore... Je vous le jure, monsieur le Comte n'est pas ici.
-Et toi, qui es tu ? »

Oh non, Grim...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Mer 8 Mai - 21:11

Burn

Émilien était content pour lui, c'était cool ! Émilien était vraiment très gentil, Grim s'était fait un ami en or. Il se disait que peut-être il se souviendrait de lui dans très longtemps, même si sa maman lui disait toujours de ne pas trop espérer que les gens se souviennent d'un tout petit être comme lui. Il était si jeune, c'était vrai … En tout cas, Émilien resterait, lui, toujours dans son cœur. Il n'oublierait jamais et tous les jours il regarderait ce ruban en souvenir. Il n'était pas près de s'en débarrasser. Bien sur, il faudrait le laver de temps en temps mais tant pis il attendrait devant la machine à laver, sagement. Hors de question de s'aventurer dehors sans son ruban magique !
Le Comte lui expliqua pourquoi l'usage du mouchoir était important et, bien sur, Grim hocha vivement la tête. Un nouveau trésor ! Finalement, si, il pourrait sortir sans son ruban magique puisqu'il avait son mouchoir maintenant ! Un jour, c'est lui qui lui prêterait son mouchoir, tout fier. Pour le moment il était encore un peu jeune pour broder ses initiales mais bientôt … Il embrassa le vampire sur la joue et lui sourit quand il lui demanda ce qu'il voudrait visiter.
Le blond se mit à réfléchir énergiquement et se mordit la lèvre. Il voudrait bien sur aller voir son premier ami, Dieu. Maman lui avait dit qu'il y avait bien une église ici et Grim avait souvent l'habitude de raconter sa vie à Dieu. C'était un peu de soulagement parmi tant d'agitations. Mais il y avait plein d'autres choses à voir aussi. C'était troublant ! Il ouvrit la bouche mais Timothée le coupa violemment. Apparemment, il y avait un problème.
L'enfant hocha lentement la tête. Ça sentait mauvais et il ne voulait pas être enlevé encore. Peut-être parlait-il de la vieille sorcière encore une fois. Bien sur, Timothée allait les sauver, en héros qu'il était ! Ah qu'il était courageux ce Tim ! Malheureusement, le Comte et Tim l'abandonnèrent et Grim se retrouva seul face au tavernier et à des gens qui faisaient peur. Bon, déjà, la vieille n'était pas là. Courageusement, Grim leur fit face. Un instant, il pensa à montrer son ruban magique mais il ne pouvait pas faire ça, les gens semblaient en vouloir à Émilien. Alors, L'enfant se mit à réfléchir puis sourit et attrapa une chandelle qui avait roulé sous la table. Se précipitant vers le tavernier, Grim l’enlaça et tendit fièrement la chandelle au tavernier.

« J'ai retrouvé ta bougie, papa ! »

Le tavernier prit sa chandelle et sourit à l'enfant.

« C'est mon fils adoptif, Adrien. »

Les autres eurent un air de mépris et tournèrent les talons. Grim ne put retenir un soupir de soulagement. Et maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Sam 11 Mai - 12:50

Emilien était tendu au possible. Lorsqu'il entendit les Chamberlan quitter la pièce, suivit par le tavernier, il repoussa Timothée. Le vampire se laissa faire et inspecta les alentours pendant que le Comte s'occupait de l'enfant, resté dans la pièce.

« Dépêche toi ! » souffla-t-il.

Lorsqu'il eut récupéré Grim, il se sentit bien mieux. Plus de danger. Il ne leur restait qu'à retourner au château, où ils seraient en sécurité.
Timothée menait la marche, Emilien le suivait avec Grim dans les bras. Ils ne pouvaient pas aller vite, préférant vérifier chaque rue qu'ils empruntaient, chaque tournant. Les tours du château se rapprochaient, bienveillantes.


« C'est lui ! Attrapez le ! »

Emilien regarda par dessus son épaule.

« Il va falloir courir Timothée. Timothée ? Ne faites pas cela. »

Mais Timothée n'entendrait pas raison. Il demanda au Comte de fuir et dégaina son épée, prêt à combattre. Emilien refusait de l'abandonner dans une si triste situation, à un contre cinq. Mais il lui était difficile d'abandonner Grim.
Le vampire inspecta les lieux et réfléchit rapidement. Reconnaissant une certaine ruelle, il déposa Grim sur ses pieds et lui désigna l'emplacement.


« Cours, cours aussi vite que tu peux. Au bout de cette petit rue, il y a un passage caché. Trouve le, derrière il y a une église. Là bas, tu seras en sécurité. Surtout n'en sors pas avant que je vienne te chercher. »

Derrière lui, Timothée réussissait à maintenir encore leurs assaillants en respect par simple intimidation. Mais cela n'allait pas fonctionner encore longtemps. Il sortit lui même son fleuret au clair et se plaça aux côtés de son garde du corps. Oui, il avait désobéi à Timothée, et après ? Timothée lui avait désobéi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Sam 11 Mai - 20:01

Gateway Love

Émilien revint le chercher, comme un héros. Souriant, l'humain n'hésita pas deux secondes à le suivre et s'en fut avec lui, dans le froid et la neige, serrant le mouchoir du Comte dans sa petite main. Ils allaient rentrer, dormir et ensuite il pourrait aller à Modernis State et retrouver tranquillement sa famille. Allic ne le croirait pas quand il raconterait toute ses aventures ! La vieille, l'armoire à glace, le Comte, la Comtesse, la comédie, la taverne et maintenant la fuite. Enfin, il pourrait toujours le lui prouver, avec le ruban et le mouchoir.
Malgré les précautions du garde du corps, les méchants pas beau finirent par les retrouver. Un peu désorienté, Grim vit Timothée sortir son épée et commencer à se battre contre les autres. Non ! Il allait mourir, ils étaient trop ! Dire qu'il n'avait même pas son épée en bois ou son lance pierre … L'enfant se fit déposer dans la neige mais il jeta un regard désespéré à Émilien. Ils allaient mourir ! Tous les deux ! Malgré tout, il ne pouvait rien faire … Si ! A bien y réfléchir si ! Il emprunta la direction opposée à celle de la ruelle et se dirigea vers les hautes tours du château. Avec de la chance, il y arriverait à temps.
Mais la neige était haute et Grim était si petit. Il essouffla en un rien de temps. Malgré ses jambes qui lui faisaient mal, malgré son souffle court et ses yeux embués par le froid, il continua à courir en direction du château. En chemin, il se cogna à un adulte si fort qu'il en tomba dans la neige. Épuisé, il ferma les yeux quelques secondes mais se fit prendre par le col par un autre adulte qui semblait impassible.

« Excuse toi auprès du Prince Yvan von Dast. »

A ce nom, Grim retrouva tout son espoir et toute sa vitalité. Il se débattit pour mieux voir l'adulte qu'il avait à peine fait ciller. Il avait l'air terrifiant, les cheveux noirs, les yeux lavande, les sourcils en V.

« Vous êtes Yvan von Dast ? Votre père est en danger par là – à ces mots, il montra l'endroit d'où il venait-des gens veulent le tuer ! Regardez je mens pas c'est lui qui me l'a donné ! » s'ecria-t-il en montrant son doigt au vampire.

L'adulte le lâcha et ils partirent tous les deux dans la direction qu'il avait indiqué sans un mot. La neige amortit sa chute mais le glaça jusqu'au sang. Transi de froid, il eut peine à se lever et fit quelques pas en sens inverse. La fatigue le rattrapa vite et il s'effondra sur le coté de la route, inconscient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Lun 13 Mai - 20:54

Emilien, aux côtés de Timothée, entendit les petits pas de Grim s'éloigner. Il sourit férocement, n'ayant plus à s'inquiéter de l'enfant. Et frappa du pied au sol. Ses adversaires se mirent à rire lorsque la neige explosa sous l'impact. Bien sûr, ceci ne leur ferait rien. En revanche, la terre qui s'ouvrait sous eux en tremblant, si. Ce fut la panique pour trois d'entre eux. Les autres réussirent à esquiver la faille, se rapprochant en un bond de leurs deux adversaires. Bien sûr, Emilien ne pouvait pas utiliser son pouvoir si près de lui et de son garde du corps sans danger.

« Tim, occupe toi des trois autres avant qu'ils ne reviennent ! »

Emilien commença à croiser le fer avec les deux Chamberlan, le père et le neveu, tandis que Timothée, accroupit au bord de la faille du Comte, s'appliquait à la combler de neige. Il leur faudrait un certain temps pour refaire surface.

« Père ! »

Distrait par la voix familière, Emilien ne put esquiver à temps l'une des lames ennemies, qui manqua de peu de lui crever un œil. Le métal dut se contenter d'une entaille juste dessous. Quelques gouttes se sang giclèrent sur la neige. Yvan apparut à côté de lui.

« Je vais vous aider ! »

Yvan avait une maîtrise bien plus avancée que lui du contrôle de la Terre. Alors qu'Emilien était seulement capable de faire des trous et de provoquer des séismes, Yvan pouvait soulever et façonner son élément comme il le désirait. Etant dépourvu de son arme favorite, l'aîné d'Emilien détacha son ceinturon qui s'enfonça dans la neige, attiré par le poids de l'épée d'argent. L'homme qui l'accompagnait, Corday Norwood, était son subordonné à la caserne. Il récupéra l'arme et se retira un peu plus loin, les bras croisés et adossé à un lampadaire éteint.
Alors que le Comte continuait à se battre à l'épée avec le chef de famille Chamberlan, Yvan s'appliquait à mettre à terre le neveu, qui n'était pas particulièrement aidé de son arme. En quelques coups de poings et de pieds, il se retrouva désarmé, à terre et blessé. Emilien utilisa deux bottes pour soumettre son propre adversaire. Père et fils s'occupèrent ensuite de les ensevelir sous les pavés. Yvan cacha les dégâts de voirie en propulsant un peu de neige du pied.


« Que du feu ! Enfin... Façon de parler. »

Emilien fendit très rapidement l'air de sa lame, qui se retrouva nettoyée de toute trace de sang, et la fit glisser presque aussi vite dans son fourreau.

« Heureusement que ce petit garçon nous a prévenu. Je ne sais pas qui il était mais...
-Un petit garçon ? Où ?! »

Il lui semblait bien curieux qu'Yvan traîne près de l'église qu'il chérissait en secret. Le prince lui désigna de l'index la route du château.

« Le petit idiot ! Non, je suis l'idiot. Ce n'est qu'un enfant. Pourvu qu'il n'ait pas fait de mauvaise rencontre ! »

Emilien se précipita, Timothée sur les talons. Il allait si vite, poussé par l'angoisse, qu'il failli ne pas le voir. Heureusement, un coup de vent déblaya un peu la neige qui recouvrait le petit corps.

« Malheureux, presque entièrement enseveli... »

Emilien le sortit de la neige presque solide et le serra contre lui, examinant ses signes vitaux. Il respirait faiblement, son cœur battait au ralenti et il était glacé. Mais vivant. Il se hâta de le ramener au château.

Une fois dans sa chambre, Emilien défit son ceinturon en un quart de seconde, le laissant tomber au sol avec fracas. Il se jeta devant la cheminée, retira les habits de Grim, l'enveloppa dans une couverture taillée dans une peau de bête et frictionna l'enfant.


« Allez, vis, vis ! »

Si Grim ne se remettait pas, il n'aurait pas le choix. Il devrait le faire transformer en vampire, même si c'était ignoble. Mais au moins, il vivrait. Non, non. Il ne pouvait avoir confiance en personne. Timothée était parti s'occuper du cas Chamberlan dans les détails, ses enfants étaient trop impulsifs, sa femme était à un rendez vous dehors... Il serait obligé de le mordre. Ce qui le soumettrait totalement à lui.
Emilien activa sa friction, espérant de tout son être que cela fasse revenir Grim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Ven 17 Mai - 19:01

♪Faith & Decision♪

Le noir. Le noir et le froid. Grim n'était pas totalement inconscient mais pas éveillé non plus. Il sentait qu'il avait du mal à respirer, que la neige venait un peu plus ralentir le rythme de son cœur. Il avait mal, brûlé par le froid mordant. Des gens passaient à coté de lui, sans y faire attention. Peu importait un petit enfant enseveli sous la neige, il était humain, on pouvait le sentir malgré le froid transperçant son corps. Et puis, quelqu'un s’arrêta et le souleva. Il osa penser que c'était Emilien. C'était forcément lui. Il se laissa aller au noir et au froid.
Quand il se réveilla pleinement, il avait mal aux yeux. Ils étaient glacés. Tout autour de lui était chaud et cela le conforta dans l'idée que c'était bien le Comte qui l'avait amené ici. Quand enfin, il put ouvrir les yeux, il sourit à son sauveur et lui tendit faiblement les bras pour réclamer une étreinte. Contre Emilien, il soupira de soulagement. Il en avait assez d'être le petit enfant courageux, d'être ici. Il voulait rentrer. Il n'avait que trois ans après tout !
Alors il éclata en sanglots contre Emilien. Il avait failli mourir, si jeune, si innocent encore. Il en avait conscience. Si Emilien ne l'avait pas vu, il serait mort gelé à l'heure qu'il était. Il était pétrifié de peur, transi de terreur. Il voulait sa mère, son père, Ash et Liam. Entre deux vagues de pleurs incontrôlées, il réussit néanmoins à parler, d'une voix tremblante et mal assurée.


« Je veux rentrer … Je t'en supplie... »

Il ne voulait plus être en danger constamment, même si ça avait été sympa. Même si grâce à ça il s'était fait un ami...

« S'il te plaît ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Dim 19 Mai - 20:43

Emilien était tellement heureux de voir que Grim était de nouveau animé par la vie qu'il ne fit tout d'abord pas attention à ce qu'il lui disait, là, dans ses bras. Le vampire se contentait de le serrer doucement, tout contre lui, et de le couvrir de baisers. Il le berçait aussi lentement, refoulant ses larmes de soulagement. Il ne voulait pas inquiéter l'enfant. Car comme le rappelait la demande de Grim, il n'était qu'un petit enfant.
Emilien le repoussa doucement, sans cesser de caresser ses cheveux encore humides.


« Bien sûr, Grim, bien sûr. Tu as ma promesse. Demain soir, dès le coucher du soleil, je te reconduirai en personne jusqu'à ta famille. J'aimerai tellement le faire plus tôt, dès maintenant ! Mais c'est impossible. Je n'ai assez confiance en aucun humain pour traverser le désert en plein jour. »

Il le berça à nouveau pendant quelques minutes, puis le porta jusque dans son propre lit.

« Tu vas maintenant te reposer. Je vais t'apporter quelque chose à manger pour que tu reprennes des forces. »

Il remonta soigneusement les draps jusqu'au menton de Grim, ajusta les peaux de bêtes, remua le feu de la cheminée et s'en alla. Avant de parvenir aux cuisines, il croisa Yvan, qui lui demanda des comptes. La discussion se transforma en dispute et Emilien en vint à gifler fortement son fils. Ce dernier lui lança un regard rempli de rage et d'incompréhension, puis lui tourna le dos avant de s'en aller fièrement. Le Comte pinça les lèvres. Il s'était battu avec son propre enfant au sujet d'un petit humain. C'était lamentable, mais il avait raison et Yvan avait tort. De plus, il était son père, son supérieur hiérarchique militaire et son seigneur. Il n'avait rien à dire.
Pourtant, quand Emilien revint dans sa chambre avec une soupe aux légumes et au poulet, il ne pût cacher sa mine soucieuse et son sourire sonnait faux. Mais peut être Grim ne le remarquerait il pas.

Emilien s'assit sur le bord du lit et remua le potage, avant d'en proposer une cuillerée à Grim.


« Tiens, mange. Cela te feras le plus grand bien. »

La soupe était chaude, son fumet était délicieux. Emilien en avait même l'eau à la bouche. Il l'avait goûté aux sous sols et le goût lui même était excellent. Ce nouveau cuisinier, qui avait étudié son art à Modernis State, leur proposait des mets extraordinaires, que ce soit pour les très rares humains qui séjournaient parfois ici ou les repas réguliers des vampires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Jeu 23 Mai - 20:40

♪Zetsu♪

Cette fois, il lui avait juré ! Dès demain soir, il rentrerait chez lui. Voilà déjà plusieurs jours qu'il avait disparu et ses parents devaient être mort d’inquiétude ! Toute sa famille m^me ! Et Liam ne devait pas être facile à vivre, séparé de son essentiel, de son frère jumeau. C'était dur d'être loin d'eux aussi. Il voulait un chocolat chaud et les cookies de maman. Il voulait être tranquille, dans son lit et dormir, loin du danger, indéfiniment.
Le Comte allait lui apporter à manger. C'était vrai qu'un chocolat chaud ne remplissait pas un ventre, même celui d'un tout petit enfant comme lui. Souriant, il hocha la tête. Peut-être serait-ce de la soupe ! Maman lui préparait toujours de la soupe quand il était malade comme ça. Et puis Grim adorait ça ! On disait que ça faisait grandir et il ne voulait surtout pas finir petit comme un nain. Après tout, les nains travaillaient dur dans la mine et Grim n'était pas trop manuel.
Le lit d’Émilien était confortable. Il était déjà monté dedans, pour dormir, quand l'aube s'était pointée mais il n'avait pas eu l'occasion de sauter dessus. Dès que le Comte fut parti, Grim se mit à remuer, sauter dessus avec ses cuisses. Il rit énormément à faire ces acrobaties. A la maison, il n'avait pas du tout le droit. Maman le lui reprochait tout le temps. « Ça va casser les lattes ! » disait-elle. Grim ignorait ce qu'étaient des lattes mais en tout cas, ça semblait fragile.
Quand il entendit les pas du vampire, l'enfant se remit confortablement dans le lit, la couverture et les peaux d'animaux remontées jusqu'au menton. Il espérait ne rien avoir cassé mais apparemment, si le lit d’Émilien avait des lattes, elles étaient solides. Il n'avait pas entendu de crac ou de boum lors de sa petite séance de sport. Au pire, si Émilien le disputait, il lui ferait les yeux doux et il était sur d'être pardonné. Ça marchait tout le temps avec son père !
L'humain vit tout de suite que son ami n'allait pas bien. Il fronça un peu les sourcils, inquiet mais sourit au Comte pour le remercia. La soupe -puisque oui, c'était en effet une soupe – avait l'air bonne et sentait très bon. Grim sortit les bras de la couette pour s'approcher de l'assiette creuse qui semblait fragile et prit l'assiette, goûtant le potage. Il eut un nouveau sourire pour le vampire et mangea doucement son repas.

« Ça va pas ? T'as l'air chafouin... »

Il se rapprocha un peu, veillant à ne pas renverser sa soupe sur les très chers vêtements d'Emilien ou le très cher linge de lit.

« Tu t'es disputé avec Tim ? »

C'était probable. Les grands se disputaient pour tout et n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   

Revenir en haut Aller en bas
 
A Dark Stalemate
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar
» 7° Convention Dark Crusade Apocalypse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires, vampires, vampires :: Livre I : Gothik City :: 
 :: Manoirs des nobles
-
Sauter vers: