Trois cités, trois temps, trois races. Gothique, vieux jeu, fashionista à la pointe de la mode, aventurier solitaire, gentleman post-apo ou bien biscotte beurrée, sur 3V comme à McDo, venez comme vous êtes! { Forum Rpg NC-16}
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A Dark Stalemate

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Dim 26 Mai - 8:49

Grim mangea son potage sans faire de difficultés et le questionna au sujet de son expression. Oh... Il n'avait pas fait attention à cela, quel rustre il faisait ! Aussitôt que l'enfant lui eut fait la remarque, Emilien retrouva le sourire et un visage lumineux. Il secoua doucement la tête sans arrêter de donner à manger à Grim, cuillerée après cuillerée.

« Non, tout va très bien avec Timothée, ne t'en fais pas. C'est un garde du corps exemplaire. »

Le cœur serré au souvenir de sa dispute, il finit tout de même par poser l'assiette sur la table de nuit, alors qu'elle n'était pas encore vide. Son visage s'assombrit de nouveau et il baissa légèrement la tête, comme abattu par le poids du monde. Les mains posées sur ses genoux, il soupira longuement, n'arrivant pas à croire ce qu'il s'apprêtait à faire.

« En fait, il s'agit de mon fils. Yvan n'est pas très heureux de savoir que je t'héberge. Mais ne t'inquiète pas, je ne le laisserai pas te faire le moindre mal ! »

Il ébouriffa la tignasse blonde de Grim et rajusta les couvertures, qui étaient un peu dérangées. Le Comte se détourna et partit plus près de la cheminée, pour se déshabiller. Il ne garda que sa chemise et son pantalon et observa longuement les flammes, en attendant que Grim termine son repas. Il avait les bras croisés et le dos droit, semblant réfléchir à un problème particulièrement épineux.

Après quelques minutes, il revint voir Grim et le recouvrit convenablement des couvertures.


« Dors maintenant. Demain soir, à la première heure, je te ramènerai personnellement chez tes parents. »

Il lui sourit, embrassa son front et partit dans le salon. Il ne comptait pas dormir tout de suite et il ne rejoindrait pas l'humain dans le lit. Holly et lui se ferait une place sur le sofa, il désirait éviter le moindre risque quant à la sécurité de Grim.
Une heure avant le lever du soleil, un scribe vint le trouver timidement pour lui signaler que Dame Selina Moloney avait envoyé une énorme cassette remplie de pièces d'or. Emilien sourit largement. Il avait finalement été victorieux.
Pour fêter l'événement, il alluma sa pipe et, allongé sur le sofa, s'amusa à faire des ronds de fumée qu'il regardait disparaître au plafond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Dim 26 Mai - 12:05

Ce n'était pas Timothée. Pourtant le garde du corps avait l'air tout à fait outré quand il avait essayé de le protéger. Bien sur, Grim n'était qu'un enfant, qu'un humain, qu'un Modernis, sans importance pour personne. Sauf Emilien. Le Comte avait tout de suite prit soin de lui. Il l'aimait vraiment. Comment, pourquoi avait-il pu se lier avec un humain comme ça ? Ça dépassait Grim. Il n'en était pas mécontent mais l'affection que lui portait le vampire témoignait peut-être d'autre chose. D'un regret de ne pas avoir été assez proche de ses enfants peut-être. Ou d'une envie de toucher du doigt la condition humaine. Pourtant, sa mère lui avait bien dit qu'il n'avait jamais été humain... Regrettait-il ?
L'enfant vit avec désespoir l'assiette de potage s'éloigner de lui et atterrir sur la table de chevet. Mais pour le moment, il y avait un problème plus grave. Emilien semblait vraiment chamboulifié par cette dispute et Grim, en ami, se devait de l'écouter, même s'il était la cause de la dispute en question.


« Ton fils Yvan ? Le grand qui t'a sauvé ? »

Il était gonflé le Yvan ! Grâce à Grim, il avait pu sauver son fils ! Nan mais sans blaguer, sans le blond et ses appels au secours, Emilien serait peut-être mort ! Il était mal élevé ou quoi ? Emilien semblait pourtant être un bon père, attentionné et gentil. S'il pouvait, il irait bien dire deux ou trois mots à ce malpoli de Prince ! Ce n'était pas parce qu'on était le plus important des nobles qu'on devait ainsi mépriser les autres ! S'il croyait pouvoir gouverner la City comme ça, quand son père serait mort, il se trompait lourdement. Maman disait toujours qu'on attirait pas les mouches avec du vinaigre. Bon, il ne voyait pas trop le rapport mais apparemment ça voulait dire qu'il fallait être gentil pour profiter des autres.
Quand il vit partir Emilien, Grim prit précautionneusement le plat qui contenait sa soupe et la finit, inclinant l'assiette. Il n'en restait pas beaucoup et il regretta un peu les croûtons fumés de sa mère. Elle les mettait à chauffer sur le bord de la cheminée où ils roussissaient un peu. Juste assez. Le Comte, quand à lui, resta longtemps à regarder le feu. Il devait réfléchir à ses problèmes. C'était une bêtise. On ne devait jamais réfléchir seul, ça ne donnait jamais rien de bon !
Le Comte revint lui souhaiter bonne nuit à sa façon et Grim fit semblant de s'endormir paisiblement. Il avait un plan !
Une fois qu'Emilien ne fit plus attention à lui, il se faufila hors du lit avec un morceau de peau de bête et se dirigea vers la chambre d'Yvan von Dast, après avoir demandé son chemin à une servante, se faisant passer pour un fantôme, caché derrière une tenture. A l'ange du couloir, il s’arrêta, entendant des éclats de voix.
Le prince se disputait apparemment avec un homme de taille moyenne aux cheveux longs et noirs. Yvan claqua la porte alors que l'autre parlait. Oh ils ne devaient vraiment pas s'aimer ! Avant que Grim ait pu se cacher pour que le vampire ne le voit pas, le vampire était devant lui. Terrifié, Grim ne put que brandir le ruban d'Emilien. L'autre eut un sourire moqueur et le souleva à hauteur de visage, le prenant au col. Il lui demanda ce qu'il faisait là et Grim eut une idée de génie. Il lui demanda donc d'écrire une lettre à Yvan pour lui, puisqu'il ne savait pas encore bien écrire. L'autre eut un nouveau sourire moqueur et lui fit une proposition terrifiante.


« Seulement si tu me laisse boire un peu de ton sang. »

Tremblant, Grim se mit à réfléchir à toute vitesse et déglutit. Il hocha lentement la tête. Il devait faire ça pour son ami Emilien ! Le vampire un peu terrifiant l'emmena donc dans sa chambre. En chemin, il l'informa qu'il s’appelait Taesch. Grim n'avait jamais entendu parler de lui et son nom ressemblait plus à une onomatopée d'éternuement qu'à un vrai prénom. Sa mère ne devait pas trop l'aimer. Dans la magnifique et très spacieuse chambre de Taesch, Grim s'assit sur le lit. L'autre vint s'asseoir sur le sol, juste à coté et lui prit doucement le bras. La morsure au poignet le fit un peu souffrir mais elle fut très courte. Il se sentit un peu faible mais ça allait. De tout façon, il dormirait bientôt ! Un mouchoir de soie violet rayé de rose vint s'enrouler autour de son poignet. Le noble lui assura que ça se refermerait vite et qu'il n'aurait aucune maladie ou infection. Après l'avoir informé qu'il était délicieux, le vampire ramena un parchemin et une plume sur le sol et attendit que l'enfant lui dicte. S'éclaircissant la gorge, Grim commença alors sa courte lettre à Yvan.

« Cher Yvan von Dast. Je suis Grim, l'enfant que votre père à recueilli. Je voudrais juste vous dire que vous êtes vraiment gonflé de vous disputer avec votre père comme ça alors que grâce à moi, vous avez pu le sauver. S'il m'avait laissé mourir entre les griffes de la vieille sorcière, il serait peut-être mort là ! En plus, parce que j'ai joué la comédie, elle a payé ses peaux ! Alors hein ! Soyez un meilleur fils. Signé Grim LaPluie. »

Le petit humain signa maladroitement au bas du parchemin et sourit, tout fier à son scribe. Après que le parchemin ait été glissé sous la porte d'Yvan, les complices se séparèrent devant la porte d'Emilien, Taesch ayant insisté pour le ramener. Mais malgré toute la discrétion dont il essaya de faire preuve, l'enfant fit grincer la porte quand il entra. Il dut alors affronter le regard d'Emilien. Dans l'espoir de l'attendrir, il lui décocha un sourire mignon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Dim 26 Mai - 16:45

Bercé par le ronflement du feu de cheminée, la danse des flammes sur les murs et le plafond, le tabac aidant, Emilien s'assoupit. Il fut réveillé tout en douceur par sa femme, que son nez reconnut en premier. Il aurait décelé son parfum délicat au milieu d'une foule compacte de nobles qui s'étaient savamment aspergées d'eau odorante. Il avait toujours la pipe entre ses doigts, sa main reposait sur sa poitrine.

« Holly ? Quelle heure est il ?
-L'aube approche à grands pas, mon époux. J'étudiais à la bibliothèque.
-Oh, oui. Hum... Le petit humain dort dans notre lit, j'ai pensé que pour sa dernière journée ici, nous pourrions l'y laisser seul. Il a eut une nuit particulièrement éprouvante. Nous pourrons bien nous accommoder du canapé pour cette fois. »

Loin de s'en montrer fâchée, Holly battit doucement des mains, ravie de cette attention. Elle embrassa tendrement son mari et releva ses jupes pour se diriger vers la chambre.

« Je vais fermer la porte. Nous pourrions le réveiller. »

Ah ! La fatigue ne l'avait pas tant saisie apparemment. Ils avaient déjà du se retenir le jour précédent, mais Holly était déterminée à ne pas laisser l'abstinence s'installer dans leur couple quelques heures de plus. Ce n'était pas pour lui déplaire.

« Mais Emilien, il n'est pas là ! s'écria Holly en revenant vers le Comte.
-Quoi ?
-J'ai voulu l'embrasser, arranger ses couvertures et fouiller les braises mais je n'ai trouvé personne.
-Es tu certaine qu'il n'a pas glissé quelque part ?
-Oui. Son odeur n'est pas aussi présente que d'habitude. »

Emilien se redressa tout à fait dans le sofa et posa sa pipe sur la table basse. Mais enfin, comment... ? Et où était il ? Pauvre enfant, il ne se rendait donc pas compte du danger !
La porte des appartements du Comte s'ouvrit alors doucement, laissant apparaître Grim. Emilien soulagé, se précipita sur lui pour le serrer dans ses bras.


« Tu m'as fait une telle frayeur Grim ! Ne disparais plus jamais de la sorte, tu entends ! Raconte moi tout, pourquoi n'étais tu plus ici ? »

Il ne put avoir la moindre réponse avant qu'Yvan ne débarque, empli de fureur, un morceau de parchemin froissé dans la main. Emilien propulsa Grim derrière lui pour le protéger et il sentit les douces mains de Holly le réceptionner. La vampire devait certainement le serrer contre elle. Voyant cela, une grande peine s'ajouta à la colère dans les yeux du Prince Noir. Emilien comprit qu'il devait en plus être jaloux et saisit d'incompréhension. Ses propres parents le traitaient comme s'il était l'ennemi. Cependant il n'en dit rien et se contenta de prendre une grande inspiration pour se calmer et revenir au sujet premier de sa visite. Se tournant vers son père, il fulmina :

« Qu'est ce que cela signifie ?! C'est inacceptable ! »

Emilien saisit le parchemin, le défroissa et lu. Au fil des lignes, son sourire grandissait, moqueur. Comme c'était drôle. Et c'était signé Grim, de manière maladroite mais adorable.

« Yvan, tu ne vas tout de même pas t'emporter pour la plaisanterie d'un enfant ! Ne devrais tu pas plutôt t'émerveiller devant l'écriture parfaite de... Comment cela est il possible d'ailleurs ?
-Il s'agit de l'écriture de Taesch Condé.
-Sire Taesch, hein ?
-Emilien, quelqu'un l'a mordu ! »

Le Comte se retourna à l'appel affolé de sa femme. Il examina Grim, reconnaissant le bandage de fortune. Comment ne pas faire le lien entre les initiales brodées sur le foulard et l'auteur de cette lettre ? Emilien fronça méchamment les sourcils. Celui là, il allait l'entendre !

« Père, il s'agit sans doute des plaisanteries d'un enfant, mais il me semble que vous n'avez pas à vous plaindre à lui de nos querelles ! Il n'est qu'un... Qu'un humain ! »

Emilien se releva et fit de nouveau face à son fils aîné.

« Si ce n'est qu'un humain, pourquoi fais tu tant d'histoires à son sujet ?
-Parce que vous lui accordez beaucoup trop d'importance !
-Oh, je t'en pries Yvan ! Il n'est qu'une lubie passagère et tu le sais très bien ! Je ne vais pas l'adopter et en faire mon héritier ! D'ailleurs, il repart demain soir, chez lui. »

Bien qu'il soit toujours froissé, cela sembla calmer un peu Yvan, qui se contenta de hocher la tête avec un air renfrogné. Il tourna les talons pour reprendre le chemin de sa chambre, sans doute, mais Emilien l'interpella.

« S'il te plaît Yvan, dis à sire Taesch de venir me voir ici.
-Bien, père, répondit Yvan froidement.
-Je t'aime mon fils. »

Yvan marqua une petite pause dans l'embrasure de la porte, puis s'éloigna sans un mot. Emilien soupira et se tourna vers Grim, les bras croisés sur son torse, l'air mécontent.

« Alors, Grim, explique toi. Qu'est ce qui justifie que tu t'aventures ainsi dans le château, au péril de ta vie, alors que je ne cesse de me démener pour que tu sois en sécurité ? »

Il se mit à tapoter doucement du pied, essayant d'être le plus impressionnant possible. Si Grim ressentait quelque peur, il pourrait toujours se nicher dans les jupes de Holly, éternelle figure de réconfort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Lun 27 Mai - 14:24

♪哀しみ色の…♪(le clip est un peu spé O_O)

Émilien ne le disputa pas. Son sourire avait marché à merveille ! Il se contenta de le serrer dans ses bras en lui faisant promettre de ne plus jamais recommencer. De toute façon, il repartirait au crépuscule alors peu importait sa promesse. Il ne reviendrait sûrement pas avant un bout de temps. Sûrement pas avant de pouvoir se protéger seul, ou au moins courir vite pour échapper au danger. Bien sur, il essayerait de revenir le plus vite possible mais ses parents risquaient de lui refuser cette faveur.
Avant qu'il n'ait pu tout expliquer à son ami, le terrible Prince entra dans la chambre en tempêtant à propos de la lettre. Quoi ? C'était si grave que ça ? Il se sentit repoussé vers Holly qui le serra fort contre elle et sa poitrine réconfortante. C'était vraiment une maman ! La mère de Grim aurait réagit exactement pareil. Mais son frère n'était pas aussi terrifiant et mal luné. Ah vraiment ce Yvan s'exclamait d'indignation pour rien du tout !
L'enfant sursauta quand Holly remarqua sa morsure. Il essaya d'assurer que tout cela n'était pas grave et qu'on ne lui avait pas prit beaucoup de sang. Mais bien sur, sa petite voix passa inaperçue auprès des grandes personnes. Mais monsieur Taesch n'avait rien fait de mal ! Enfin … Il lui semblait.
Il se sentit un peu blessé en écoutant Emilien. Il n'avait pas beaucoup de vocabulaire mais savait bien que le mot 'lubie' avait un sens péjoratif, surtout suivi d'adjectifs comme 'passager'. Il ne représentait rien pour le Comte. Pas plus qu'un hobby ou une envie sur le moment. Lui qui s'était imaginé qu'ils étaient amis. Il sortit le mouchoir d'Emilien de sa petite poche et le regarda tristement. Sans se dégager de l'emprise d'Holly, il le laissa tomber au sol. Il glissa juste sous un fauteuil.
Quand le Comte l'interrogea, une fois le seigneur des ténèbres parti, il ne montra néanmoins pas sa pointe de tristesse et commença à lui raconter l'histoire depuis le début.


« Je voulais faire comprendre à votre fils qu'il était pas bien avec vous alors je suis allé le voir. Mais quand je suis arrivé, il se disputait avec monsieur Taesch alors je voulais pas risquer qu'il me tue puisqu'il était déjà super énervé. Du coup, j'ai demandé à monsieur Taesch d'écrire une lettre pour moi et en échange je lui donnais un peu de sang. C'est pas si grave ! »

A ce moment, des coups se firent entendre à la porte et monsieur Taesch entra.

« Tu m'as demandé 'Milien ? »

Il fixa l'enfant avec son sourire moqueur puis reporta son regard vers Emilien.

« Oh je vois. C'était ton petit déjeuner. Désolé si je l'ai un peu entamé... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Sam 1 Juin - 14:36

La colère d'Emilien au fil de l'explication enfantine de Grim, puis finit par disparaître totalement. Il s'était laissé toucher par les propos sincères du petit garçon, qui ne pensait pas à mal. Le Comte, de nouveau souriant, soupira longuement et mit un genou à terre pour fixer Grim dans les yeux. Il lui caressa la joue de manière paternelle.

« Grim, Grim, Grim... Mon petit... Non ! Mon GRAND ami ! Tu es tellement adorable et attentionné. Je ne mérite pas d'avoir un compagnon comme toi. Tu m'as aidé à régler tellement de petits soucis quotidiens en seulement quelques heures. »

Il resta énigmatique sur les détails et embrassa Grim sur le front, avant de se redresser, songeur. Oui, grâce à Grim, il n'avait pas seulement réglé cette histoire d'impôts et de respect. Grâce à ce petit enfant tout juste né, il avait compris qu'un conflit dormait entre son fils et lui. Yvan était mal à l'aise. Il était probablement perdu, entre toutes les marques de respect qu'il lui devait. Emilien devait faire l'effort de lui montrer qu'il le considérait toujours et en premier lieu comme son fils.
Avant qu'il ait pu demander à Holly de conduire Grim à l'écart, Taesch entra. Emilien le jaugea un instant. Le vampire était tellement désinvolte !


« Il ne s'agit PAS de mon petit déjeuner, Taesch. Grim est mon invité, un invité très spécial même. Et il est mon ami. »

C'était sans doute à peine croyable, mais il s'agissait pourtant de la vérité. Et Emilien ne tolérait pas que l'on maltraite ses invités spéciaux.

« Il portait pourtant mes armoiries ! Tu savais très bien ce que cela signifiait ! Quand bien même il t'a autorisé à le mordre, il est très loin d'avoir atteint une quelconque majorité, que ce soit celle de son peuple ou l'une des nôtres ! MON autorité primait et tu connais la loi en vigueur ici! Spécialement dans ce château ! »

Emilien ne retenait pas sa voix. Il était véritablement furieux contre le noble. Tandis qu'il criait, il pointait Grim de l'index, sans quitter Taesch des yeux, qu'il fusillait du regard. Ses cheveux blonds s'agitaient autour de sa tête, se désordonnant. Il était bien décidé à ne pas laisser passer cet écart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Dim 2 Juin - 11:42

Grim était fier. Finalement il avait bien fait. Il avait bien fait d'essayer de le réconcilier avec son fils parce que quand même, il fallait être gentil avec son père ! Il fallait qu'ils s'entendent bien sinon Emilien serait malheureux, le pauvre ! Et Grim ne voulait surtout pas que son ami le plus proche devienne malheureux parce que sinon, lui aussi se mettrait à pleurer. En plus, Yvan, sous ses airs bougons, avait l'air d'être très attaché à son père, d'avoir envie de le contenter, de le rendre fier. Il était un fils normal quoi.
L'enfant n'était pas très content de se faire traiter de petit déjeuner mais il ne pouvait pas pester. Il se sentait très touché qu'Emilien le défende comme ça mais il ne voyait pas bien ce que monsieur Taesch avait fait de mal. Il lui avait demandé du sang mais puisque Grim lui avait donné son accord, il n'y avait pas de problème. Et puis il devait vraiment être affamé pour avoir demandé le sang d'un enfant rencontré au hasard dans le château. Pauvre monsieur Taesch !
Il paniqua un chouilla quand Emilien se mit à hurler et à pester contre l'autre vampire. Holly le tenait toujours contre elle et il arrivait mal à respirer. Monsieur Taesch restait, lui, immobile et impassible, toujours le même sourire arrogant sur les lèvres, toujours la même posture hautaine et droite.


« Un ami ? Mais chéri c'est un hum- »

Grim glissa des bras de la Comtesse et s'interposa entre Emilien et Taesch, tendant les bras comme pour faire barrière. Il coupa aussitôt la parole de Taesch.

« Mais il a rien fait de mal ! J'étais d'accord et il m'a aidé à écrire la lettre et tout ! Pour un service rendu, il était normal que je paye non ? Et comme tout ce que j'ai c'est mon sang … »

Il se sentit soulevé de terre et vit le visage de Taesch face au sien.

« J'aime bien ta façon de penser. Que penses-tu de devenir un vampire ? Je pourrais t'apprendre plein de trucs... »

L'enfant écarquilla les yeux. C'était possible ? Il secoua doucement la tête et Taesch le reposa avec un soupir de regret. Il se concentra ensuite sur le Comte qui semblait toujours autant en colère.

« Si même la victime me défend... Écoute Émilien, au début j'ai comprit que c'était un jeune voleur qui t'avait volé un ruban. Je n 'ai comprit que plus tard, lorsqu'il m'a fait écrire la lettre, qu'il était ton protégé. Et j'avais déjà vu son sang. Tu voulais que je fasse quoi ? Que je le lui rende en lui vomissant dessus ? Glamour. »

Il détourna le regard pour affronter celui d'Holly, visiblement aussi énervée que son mari.

« Et puis vous devriez vous estimer heureux que je l'ai ramené jusqu'ici, il aurait pu tomber sur quelqu'un avec beaucoup moins d'état d'âmes que moi ! »

Il eut un nouveau sourire et ébouriffa les cheveux de Grim et lui souffla de rejoindre Emilien, ce que l'enfant fit rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Jeu 13 Juin - 12:15

Emilien ne savait plus quoi penser de la situation. Cela tournait au burlesque ! Il était le Comte et voilà que Taesch lui tenait tête. Pire encore, Grim défendait le noble insolent. Devant la scène, il passa de la colère à la perplexité. Un coup d’œil en direction de son épouse lui apprit qu'elle n'en menait pas large non plus et qu'il ne pourrait pas se reposer sur son avis. Alors il regarda tour à tour Grim et Taesch, cherchant quoi dire. Finalement, il poussa un long soupir et se passa la main dans les cheveux. Reprenant une voix parfaitement calme et douce, il reprit.

« Tout ceci est parfaitement ridicule. Grim, en premier lieu, tu n'aurai même pas dû sortir de cette chambre. Taesch, tu étais censé me rapporter cet enfant, quoique tu penses. Il y a des lois et elles sont faites pour être respectées. Cette situation n'aurait jamais dû être. Le dénouement fut plus heureux qu'il aurait pu l'être, j'en conviens. Il reste que... Je ne vais pas vous féliciter pour vos bêtises. »

Il pointa du doigt la porte qui donnait sur la chambre et ordonna à l'enfant :

« Grim, file te coucher sans discuter. Et toi, Taesch... Fais ce que tu veux mais hors d'ici. Et puis, il est hors de question que tu transformes Grim en vampire, c'est bien compris ? »


Il avait décidé d'être implacable. Parce qu'il n'aimait pas que l'on remette en cause son autorisé et qu'on tente de se moquer de lui de cette façon. Il ne pouvait même pas se le permettre, tout simplement. Parce qu'il était le Comte et qu'il n'avait pas survécu trois mille ans en faisant preuve de laxisme.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Sam 15 Juin - 11:51

Émilien n'avait pas l'air trop fâché, c'était déjà bon signe. Et puis de toute façon, il ne pourrait pas le disputer autant que Taesch. Il était un enfant inconscient du danger qu'il courrait et blah blah blah. Sa mère le lui répétait tout le temps. Il comprenait que c'était un avantage certain maintenant. Un avantage qui lui épargnait des sermons longs comme le bras. Enfin un bras d'adulte parce que lui, de toute évidence, avait un tout petit bras. Il n'avait jamais comprit cette expression du reste. C'était un peu stupide.
L'enfant fila donc se coucher alors que le vieux vampire se faisait remonter les bretelles, bien qu'il n'en eut pas. Confortablement installé sous les peaux de bêtes, il remonta les couvertures jusqu'à son nez et regarda le plafond. Le débat sur les événements de ce soir continuait dans la pièce d'à coté. Grim n'entendait pas tout mais à un moment, Taesch éleva la voix. C'était un peu bizarre, jamais le petit blond n'avait entendu quelqu'un élever la voix aussi calmement. C'était presque effrayant. Le ton était effrayant.

« Ecoute Emilien, tu me dois en grande partie ta longévité alors n'oublie pas qui je suis. Tu seras mort et emporté par le vent que je serais encore debout, aux cotés de ton successeur. Alors mesure ton langage, je me suis excusé mais je ne ramperais pas à tes pieds ! »

Juste après, il entendit la porte des appartements d'Emilien craquer. Ouhlala ! Ca avait pas l'air de s'être très bien passé. C'est tout recroquevillé qu'il s'endormit.

-

Le lendemain soir, Grim fut réveillé par un odeur familière. Pourtant, ce n'était ni celle de la vieille peau, ni celle d'Emilien. C'était une odeur plus … féline. Sursautant, il ouvrit les yeux pour découvrir Y au dessus de lui. Le chat semblait tout fier de l'avoir trouvé et il se tenait tout droit sur le matelas à sa gauche. L'enfant l'attira à lui et lui fit plein de grattouilles avant de se lever et de se diriger vers l'endroit où avait dormi Emilien. Il semblait encore dormir. Le soleil n'était pas encore couché, bien sur. Alors il retourna dans sa chambre et joua avec son chat en attendant que le Comte ne se réveille.

Par où avait-il bien pu rentrer ?   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Lun 1 Juil - 11:51

L'enfant parti, Emilien laissa éclater pleinement sa colère, sans élever le ton. Il parlait froidement, fixant Taesch dans les yeux avec résolution. Ce que le noble lui répliqua le laissa ulcéré. Ses poings se serrèrent en l'entendant proférer de telles paroles et il serra les lèvres pour s'empêcher de répliquer trop méchamment. Au lieu de se défendre, il laissa Taesch faire sa sortie théâtrale et claquer la porte. Puis, il inspira longuement et s'allongea sur la causeuse. Holly le rejoignit, étalant ses jupes de part et d'autre de l'accoudoir près de la tête d'Emilien. Sa douce main pénétra ses longs cheveux blonds pour le caresser et il put se détendre un peu plus.

« Taesch est vraiment un profiteur. Il est beaucoup trop instable et précieux pour que je lui fasse de véritables reproches ou que je le punisse et il le sait très bien. Yvan a peut être raison à son sujet. Je devrai peut être m'en débarrasser. J'ai mille et une façons de le faire sans qu'il puisse tenter quoi que ce soit à mon encontre. »

Cette solution lui brisait le cœur. Taesch était un ami de toujours, plus que cela même. Il faisait partie de ces gens indispensables dans son entourage, au même plan que Holly ou ses enfants. Malheureusement, si au début de leur relation Emilien ne pouvait absolument pas se passer du noble, maintenant qu'il s'était construit sa propre famille, les choses avaient changé.


« J'étudierai la question demain, darling. Dormons. »

Il s'installèrent sur le canapé, enlacés étroitement, vêtus légèrement.

Le lendemain soir, lorsqu'Emilien ouvrit les yeux, il découvrit qu'Holly était déjà partie. Elle devait être retournée à la bibliothèque en compagnie de leur second fils. Il entendait du bruit dans la chambre et s'y rendit après s'être rapidement habillé et coiffé. Il découvrit alors Grim en compagnie d'un petit chat, qui devait s'être infiltré dans le château pour fuir le froid et la faim, comme cela arrivait souvent. Souriant, il les rejoignit sur le lit et salua Grim avant de caresser l'animal. Il se rendit alors compte que quelque chose clochait dans son raisonnement. Ce chat semblait domestiqué, et même connaître l'enfant. Il possédait un collier en cuir avec une plaquette sur laquelle était gravé son nom.

« Tu le connais ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Dim 7 Juil - 15:35

Y avait une spécificité bien à lui. Dès que quelque chose ressemblant à une main se rapprochait de lui, il ne pouvait pas s’empêcher d'avancer sa tête pour se faire caresser. Grim ne se souvenait pas de quand le chat avait été chaton mais il était sur qu'il ne pouvait être qu'adorable. Il était plus aventureux que son frère mais quand I décidait quelque chose, son petit frère ne pouvait que s'y plier. C'était bien pareil pour lui et Liam, s'il avaient été un couple, son frère jumeau aurait sans doute été celui qui portait la (couche) culotte.
Longtemps, Y se fit donc caresser et joua à mordiller la main de Grim, sans vraiment le blesser. Quand Emilien rentra dans la chambre, le chat se mit à ronronner de plus belle, voyant là un nouvel esclave de caresse. Mais quand il sentit la main glacée du vieux vampire, il commença à s'interroger. Il se rapprocha donc de l'inconnu, renifla sa main, lui monta sur le dos pour le renifler au niveau de cheveux. Grim le prit contre lui et le sermonna, essayant de lui inculquer des bonnes manières.

« Désolé … C'est mon chat. Il s'appelle Yaël mais tout le monde l'appelle Y. J'ai aussi un autre chat qui s'appelle Ismaël mais qu'on appelle I. »

Il sourit et vint enlacer Émilien avant d'embrasser sa joue avec un peu de bave matinale.

« Tu m'en veux beaucoup pour hier ? »

Il se leva ensuite avec une des peaux de bêtes pour ne pas avoir froid et se dirigea vers la chaise où étaient posés ses vêtements. S'habillant, il regarda son ami et lui sourit.

« On y va quand ? »

Il avait hâte de rentrer à Modernis et de tout raconter tout le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Lun 8 Juil - 14:48

Le chat était très affectueux, bien qu'un peu curieux au sujet d'Emilien. Il ne semblait pas avoir déjà rencontré de vampire. Ce qui laissait penser qu'il était bel et bien d'une autre ville. Grim confirma ses soupçons. Il s'agissait donc de l'un de ses chats, dont il lui avait déjà parlés. Y donc. Est ce que cela signifiait que les parents de l'enfant étaient aussi à Gothik City ? A moins que l'animal soit venu par ses propres moyens pour retrouver son maître. C'était extraordinaire. Un tel dévouement !

« Ne t'excuse pas, ce chat n'a rien fait de mal, » répondit Emilien en souriant alors que Grim lui collait un gros bisou sur la joue.

Le vampire s'essuya lorsque l'enfant ne le regarda pas et le rassura à propos de la veille.

« Non, non, rassure toi. Tout va bien. Tu n'es en rien responsable dans cette histoire. »

Il se garda de lui dire qu'il considérait Taesch comme le seul et unique responsable, car il ne voulait pas stimuler à nouveau la compassion de Grim. Ce dernier descendit du lit pour s'habiller et lui demanda quand ils allaient amorcer leur voyage vers Modernis. Emilien réfléchit quelques instants, comptant les heures.

« Dans deux heures, comme cela nous arriverons en pleine nuit. N'oublie pas de mettre des vêtements chauds pour traverser Gothik City. Je te laisse te préparer et je reviens dans une heure et demi. D'accord ? »

Il embrassa Grim sur le front et s'en alla. Le Comte devait vaquer à quelques occupations, signer quelques papiers et surtout prévenir quelques personnes qu'il s'en allait pour une nuit. Bien entendu, son conseiller principal émit de vives réticences à l'idée de ce voyage, d'autant plus que la raison en était complètement stupide d'après lui. Emilien se chargea de lui rappeler qu'il était le Comte et que par conséquent, il faisait ce qu'il voulait, pour lui clouer le bec.

Ainsi qu'il l'avait dit, Emilien revint voir Grim une heure et demi après l'avoir quitté. Il s'était vêtu convenablement, sans trop étaler sa richesse.


« Les chevaux nous attendent. Nous auront une escorte de trois vampires. Tu es prêt ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Jeu 18 Juil - 12:02

Il ne lui en voulait absolument pas ! C'était une bonne chose ça ! Cela lui aurait sincèrement fait de la peine qu'il s'en aille alors que le Comte était toujours fâché contre lui. Ils étaient amis après tout. C'était son seul ami à Gothik City alors il y tenait énormément. Jamais il ne pourrait oublier tout ce que le vampire avait fait pour lui. Il l'avait sauvé, lui avait prêté des vêtements, l'avait protégé. Il était un héros pour l'enfant !
Deux heures … Cela lui laissait tout le temps. Il réunit ses maigres possessions et enfila la tenue de la veille. Il espérait que son ami ne serait pas vexé qu'il prenne la tenue de son fils. Bien sur, il lui rendrait quand ils se reverraient, lavée et repassée. Il n'était pas un voleur non plus mais c'était la seule tenue chaude qu'il avait sur lui. De toute façon, aucun de ses trois fils n'avait plus la taille pour porter une telle tenue alors cela ne leur manquerait pas trop.
Une heure et demi après être parti, le vampire revint. Il était bien habillé mais ne ressemblait plus trop au Comte. Par sécurité peut-être. Avant de quitter la chambre, il jeta un petit coup d'oeil au mouchoir qu'il avait laissé tomber sous un fauteuil et sourit. Il serait content de le retrouver là. Prenant la main d'Emilien, il hocha vivement la tête et le suivit jusqu'en bas. En effet, trois gardes bien armés les attendaient, encapuchonnés.
Monté devant Emilien, Grim dormit contre lui pendant tout le voyage. Automatisme bien sur, il dormait la nuit chez lui. Le chemin se passa sans accroc, du moins il pensa car il ne fut pas réveiller. Une fois devant Modernis State, ils laissèrent leurs chevaux et pénétrèrent dans la cité à pieds, grâce à Émilien. Grim se réveilla grâce à l'air chaud et chargé de la cité des lumières. Il indiqua son adresse à son ami et sauta dans les bras de son père quand celui ci ouvrit.


« Grimi ! Mais où diable étais-tu passé ? »


Après avoir raconté toute l'histoire à son papounet, il le vit inviter Emilien à entrer et passer la journée chez eux, puisqu'il devait certainement être épuisé. Et puis, ils lui devaient bien cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Sam 20 Juil - 12:51

Ils mirent du temps à partir. Cela n'avait rien d'extraordinaire et avait été prévu par le Comte. Il installa Grim bien confortablement devant lui, discuta avec leur escorte pour décider du chemin à suivre et du rythme à conserver pour arriver aux premières heures de la nuit à Modernis State. S'ils se débrouillaient bien, ils ne verraient pas un rayon de soleil. Emilien accueillit aussi le chat de Grim au sein de sa cape de voyage et à peine eurent ils franchi les portes du château qu'il sentit le petit humain s'endormir. Adorable !

La traversée du désert se passa presque sans anicroche. Un groupe de Traders vêtus d'étoffes légères leur barra la route, armés de vieilles lances, de couteaux rouillés et de fusils qui accusaient leur âge. Deux des gardes tentèrent de les dissuader de les attaquer par la parole, sans grand succès. Ils exigeaient toutes leurs ressources en or, en nourriture et en  produits marchands, refusant de croire qu'il ne s'agissait pas de ce genre d'expédition. Emilien fit avancer son cheval d'un petit coup de talon et dévoila son visage.


« Cela suffit. J'escorte un enfant chez ses parents, à Modernis. Nous n'avons ni or, ni nourriture, ni quoi que ce soit de valeur. »

Ils semblèrent impressionnés de se retrouver devant le Comte, qui avait un visage désormais bien connu et reconnaissable par tout le monde. Voilà trois mille ans, au bas mot, qu'il gouvernait Gothik City.
Emilien leur donna sa bague et son épée pour les calmer et éviter un conflit armé. Il était hors de question de risquer de blesser Grim. Finalement, les Traders les laissèrent passer, visiblement émus par la présence lumineuse d'Emilien.

Ils parvinrent, malgré ce léger contretemps, à Modernis au moment où le Comte l'avait souhaité. D'une petite bourrade, il réveilla Grim juste avant qu'ils n'arrivent aux portes. Emilien garda son visage caché et l'un des autres vampires présenta une lettre signé de son cachet stipulant que le Comte envoyait une mission spéciale dans la ville du Soleil, mais que la raison devait rester secrète, d'après les souhaits mêmes du Président. Ils réussirent à passer à condition de laisser leurs armes jusqu'à ce qu'ils repassent par ici et s'aventurèrent dans la ville, sans leurs chevaux.
Ils se dépêchèrent, sans qu'Emilien explique pourquoi à Grim, de s'éloigner des portes. Les gardes étaient en train de prévenir respectueusement le Président de l'arrivée de la troupe d'Emilien Ier. Ils devaient se tenir hors de leur vue avant qu'ils ne comprennent la supercherie.


Il laissa Grim parlementer avec son père au sujet de ce qu'il s'était passé. Le pauvre homme ne semblait pas spécialement rassuré mais comment lui en vouloir ? Quatre vampires se tenaient sur son palier : trois d'entre eux surveillaient les allées et venues des gens sur le trottoir et lui, Emilien, gardait son identité secrète, ou du moins caché, la tête basse et le capuchon rabattu sur son visage. Seules quelques mèches blondes étaient visibles.
Finalement, la peur laissa la place à l'hospitalité et la reconnaissance et Emilien fut invité à entrer. Les trois gardes suivirent, car ce n'était pas faire preuve de discrétion que de rester à guetter en dehors de la maison, dans des uniformes impeccables du château de Gothik City.

A l'intérieur, Emilien dévoila enfin ses traits et, souriant, présenta ses respects aux parents de Grim.


« C'est un véritable honneur de vous rencontrer, » clama-t-il en secouant vigoureusement la main de l'homme. « Grim est un enfant véritablement fascinant. »

Les vampires se débarrassèrent de leurs capes et furent invités à partager un café. La mère de Grim semblait mal à l'aise de leur proposer cela et pas du sang, mais Emilien la rassura.

« Comme cela fait du bien ! Merci beaucoup, madame. Je gage que votre mari est l'un des hommes les plus heureux de ce monde, uniquement grâce à vous. »

Lorsque le soleil pointa ses ardents rayons sur les fenêtres de la maison, Emilien demanda au maître des lieux l'autorisation de dormir. Avant de disparaître à la cave, assurant que quatre oreillers suffiraient largement à les contenter, il ébouriffa les cheveux de Grim avec un sourire.

« Profite de ta journée, du soleil et de la chaleur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Ven 10 Jan - 17:51

En découvrant le visage d'Emilien, le père de Grim eut une petite secousse de stupeur. Le Comte, dans sa maison. Il pensait jusqu'à présent que son fils avait été ramené par une troupe de gardes et qu'il avait du s'imaginer des choses au sujet du Comte mais non, Emilien Ier en personne était en face de lui, visiblement ravi d'avoir rencontré son fils, ce qui était en soi une source de fierté pour un papa poule comme lui.

Grim, quant à lui, était ravi de revoir sa maison et en refit le tour rapidement comme s'il était parti six mois. Liam et Ash étaient absents et des fiches d'enfant disparu avec sa tête dessus jonchaient les tables des différentes pièces de la maison. Liam avait du se faire tellement de souci ! C'était rassurant de savoir que sa famille tenait autant à lui. Son père et sa mère avaient du rester au cas où on ramène Grim ou il revienne à la maison, ce qui s'était en effet passé.
Il revint auprès des adultes alors que son ami le flattait. Il était très content que quelqu'un reconnaisse son talent pour le fait d'être exceptionnel à toute heure de la journée. Il n'avait jamais cessé de le penser durant ses trois ans d'existence. Il était persuadé qu'il deviendrait important dans le futur. Peut-être président. Comme ça Gothik City et Modernis State seraient en paix et le prince Yvan n'aurait plus de travail. Ah, ah ! Bien fait !
Il voulut lui aussi boire un café mais n'eut pas le temps de s'exprimer. Sa mère lui colla un verre de jus d'orange sous le nez et l'assit dans sa chaise adaptée à sa taille. Pff ! Il était adulte maintenant. Il avait vu deux villes sur trois ! Ça ne prouvait pas qu'il était responsable et posé comme devait l'être un adulte ? Il écouta néanmoins les adultes parler.

Gêné, c'était bien le mot. D'habitude, ils avaient toujours du sang à la cave au cas où un vampire doive être hébergé chez eux mais la réserve était actuellement vide. Il était de plus en plus dur de se procurer du sang au marché noir. Katheryn sourit doucement au Comte à sa remarque mais un gloussement de son mari suivi d'un « Oh vous croyez ? » lui fit froncer les sourcils et taper l'épaule de Mathéo. Malgré leurs protestations, elle leur fournit chacun un duvet et un oreiller épais quand ils descendirent dormir.

Grim souhaita bonne nuit à Emilien et ses amis et partit dans la cuisine prendre un bon petit déjeuner. Il passa la journée à dessiner et à raconter ses innombrables aventures à sa famille et ses amis du parc. Comment il avait échappé à la vieille et lui avait fait payer ses peaux, à quel point Yvan était horrible et Taesch effrayant, détaillant leur voyage de retour en inventant milles attaques où il avait sauvé le Comte. Tous l'admiraient et adoraient ses histoires.
Une fois que le soleil fut couché, Grim descendit réveiller Emilien et ses copains et leur apporta chacun un verre de sang que sa mère avait fait réchauffer à la casserole. Il fit bien attention à ne rien renverser dans les escaliers et les secoua après avoir posé le plateau sur la table de la cave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Sam 11 Jan - 12:31

Il ne fut pas difficile pour les vampires de s'endormir. Emilien ne pouvait tenir bien longtemps lorsque le soleil était présent et ses compagnons étaient habitués à se coucher à des endroits pas toujours très confortables.
Le Comte se réveilla avant même que la porte de la cave ne s'ouvre. Son odorat reconnu Grim et le sang. Il sentit que ses gardes avaient eux aussi été tirés du sommeil, mais aucun ne bougea. Ce ne fut que lorsque le petit garçon leur demanda de se réveiller qu'ils commencèrent à se mouvoir. Emilien se redressa avec un sourire. Un petit coup de tête sur le côté suffit à mettre sa chevelure en ordre et il passa brièvement les doigts pour aplatir les quelques réticents.


« Bonsoir, Grim. Je vois que tu nous as apporté de bonnes choses. »

Celui des vampires dont s'était le tour de garde surgit de l'ombre et vint tranquillement prendre un verre de sang. Il avala le liquide d'un trait et reposa le verre vide sans un mot, avant de s'adosser au mur, les bras croisés. Emilien se leva et prit son verre, suivit des deux autres gardes.

« Je dois parler à l'un de tes parents avant de partir. Il doit commencer à se faire tard. Au fait, ne devrais tu pas être au lit à cette heure ? »

Il le fixa avec malice pendant quelques secondes, puis lui ébouriffa les cheveux en riant doucement. Emilien emprunta ensuite l'escalier qui menait au rez de chaussée, sans se départir de son sourire. Les trois gardes le suivirent, derrière Grim, toujours aussi silencieux et impassibles.

Une fois dans le salon, Emilien s'installa dans l'un des fauteuils des parents de Grim. Les Modernis avaient beaucoup de goûts en matière de confort, constata-t-il.


« Monsieur LaPluie, j'ignore ce que votre fils a pu vous raconter au sujet de son séjour dans ma ville, mais il m'a bien aidé. Il y va de mon devoir, et de mon honneur, de vous proposer mon assistance en retour. »

Il tendit la main en arrière et l'un des trois autres vampires fit tomber dans sa main une sacoche en cuir. Emilien en sortit un rouleau de parchemin clair attaché d'un ruban rouge. Il le posa sur la table basse devant lui et le fit doucement glisser en directement du père de Grim.

« Ecrivez quoique ce soit sur ce papier et envoyez le par oiseau à Gothik City. Il y a une volière aménagée spécialement à la Maison Blanche, en libre service. Ce ruban est d'un rouge bien spécifique. Je sais que les humains ne voient pas la différence mais les vampires assignés à la distribution du courrier, au château, la font parfaitement. Le message me reviendra directement. En personne. Alors, si vous avez besoin de quoique ce soit, faites le moi savoir par cet intermédiaire.
A présent, si ce n'est pas trop vous demander, j'aimerai dire une dernière chose à votre fils. »


N'attendant aucun refus, il se leva de son siège et attendit qu'on lui indique le chemin jusqu'à la chambre de Grim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim LaPluie
Dream Catcher
Dream Catcher
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 8
Localisation : Sur la route ~

Plus en détails
Pouvoir(s) : Lévitation
Situation: célibataire
Orientation : Obsessionnelle

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Sam 11 Jan - 14:58

Le petit garçon manqua la crise cardiaque quand il vit le troisième garde, qu'il cherchait du regard, sortir de l'ombre sous l'escalier. Ouah, il aurait pu lui attraper la jambe s'il avait voulu alors qu'il descendait les escaliers. C'était terrifiant ! Grim se jura de toujours regarder sous l'escalier avant de descendre à présent. C'était bien trop terrifiant de penser qu'une chose pouvait se cacher là, tapie, à attendre qu'un petit garçon à la peau tendre ne passe.
Il reprit ses esprits quand Emilien lui parla et se tourna vers lui en souriant. Il avait l'air d'avoir passé deux heures à se faire beau, cela surprenait encore l'enfant.

« Maman est allée en chercher tout à l'heure, elle a dit qu'elle espérait que ça vous plairait et que je devais faire attention. T'as vu, j'ai rien renversé ! »

Il était fier d'avoir parfaitement agi comme sa mère lui avait demandé. Mais il était aussi un peu triste. Bientôt, son ami s'en irait et il reviendrait à sa vie d'avant. Elle était bien mais pas autant que celle d’Émilien ! Il devait récolter des peaux, combattre des méchants, faire la cour et toutes sortes d'autres choses bien. A ce moment, Grim décida qu'il serait un vampire à la Cour plus tard.
Il secoua la tête aux propos d'Emilien et sourit.


« Non ! Je dois dire au revoir à maman avant qu'elle parte au travail et seulement après je me couche. Il est à peine vingt heures, on vient de finir de manger. Papa et maman font la vaisselle. »

Il remonta juste après Emilien et alla dans sa chambre comme sa mère le lui demanda.


Le père de Grim hocha gravement la tête après la remise du rouleau. Il le tendit à sa femme qui l'enferma sous clef dans le secrétaire. Soupirant, il hocha gravement la tête.

« J'espère ne jamais avoir à m'en servir, votre Grâce. »

Il regarda le Comte se lever de son fauteuil et décida qu'il avait bien le droit de dire au revoir et lui indiqua l'emplacement de la chambre du garçon.


Grim était sur son petit bureau aux couleurs pastels en train de dessiner lorsque son ami entra. Il saisit quatre feuilles gribouillées et en tendit une à chacun des quatres hommes.


« C'est des dessins, pour vous remercier ! »

Il fut heureux de voir un des trois gardes esquisser un demi sourire. Puis il se tourna vers Emilien et son sourire lumineux fondit.

"Tu t'en vas, c'est ça?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilien von Dast
Comte de Gothik City
Comte de Gothik City
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 26/04/2013

Plus en détails
Pouvoir(s) : Empire du sang, Contrôle de la Terre
Situation: marié(e)
Orientation : Ouverte

MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   Sam 11 Jan - 15:58

Emilien serra chaleureusement la main du père de Grim, en lui offrant son sourire le plus radieux. Celui qui disait clairement qu'on pouvait lui faire confiance, aveuglément.

« Je l'espère aussi, pour vous. Mais ne vous montrez pas timide si le besoin se fait sentir. »

Il monta ensuite à la chambre de l'enfant et frappa légèrement avant de pousser la porte. Il jeta un coup d’œil à l'intérieur et découvrit Grim assis à son bureau, en train de dessiner. Ses propres enfants n'avaient jamais montré de grand intérêt pour cet art, aussi cela l'intéressa aussitôt.
Emilien se posta devant Grim tandis que ses gardes du corps se disposaient en triangle dans son dos. Ils étaient un peu serrés dans la chambre d'enfant, mais personne ne se plaint.
Tous les vampires reçurent un présent de Grim et Emilien étudia le dessin quelques secondes avant de le donner à l'un de ses compagnons, qui le fit disparaître sous sa cape.


« Merci beaucoup, ton présent me touche. Tu seras un grand peintre plus tard, j'en suis certain. Je garderai ton œuvre très précieusement. »

La tristesse qui se lit sur le visage de Grim lorsque ce dernier évoqua son départ étreignit le cœur d'Emilien, mais il n'y pouvait rien. Pas encore.

« Oui, mon ami, j'en ai bien peur. Il le faut, j'ai de grandes responsabilités. Beaucoup de gens comptent sur moi, tu le sais bien. Mais j'ai une proposition à te faire. Les mots que je vais te dire, tu dois bien les écouter et les retenir, car tu devras t'en souvenir de longues années avant que cela puisse t'être utile.
Lorsque tu seras un homme, à partir de quatorze ans si je me fis aux tendances humaines, tu pourras venir à Gothik City. Mais pas pour me rendre visite, non. Si tu viens à ce moment là, je t'offrirai tout ce dont tu pourrai rêver. Une nouvelle vie, à mes côtés. Tu aurais un travail enrichissant et les meilleurs professeurs t'enseigneraient beaucoup de choses intéressantes. C'est d'accord ? »


Pour mettre un point final à leur discussion, Emilien se baissa pour étreindre Grim. Il lui ébouriffa une dernière fois les cheveux et les quatre vampires glissèrent hors de la chambre. La porte se referma sur eux sans un bruit, comme s'ils n'avaient été qu'un rêve.
De retour au rez de chaussée, Emilien salua les parents de Grim puis disparut avec ses gardes dans les rues sombres de la ville.

Une fois dans le désert, ils chevauchèrent à bride abattue. Emilien souriait largement. Il avait vraiment hâte du jour où il retrouverait son ami. Il se demandait bien à quoi il ressemblerait alors.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A Dark Stalemate   

Revenir en haut Aller en bas
 
A Dark Stalemate
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar
» 7° Convention Dark Crusade Apocalypse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires, vampires, vampires :: Livre I : Gothik City :: 
 :: Manoirs des nobles
-
Sauter vers: